Blog Notes d'Alain Juppé

9/11

Publié le 11/09/2011 par Alain Juppé

Le 11 septembre 2001, le terrorisme international a rappelé au monde sa cruauté aveugle et lâche. Nous avons vu une ville mutilée, un peuple blessé, une grande démocratie meurtrie. Nous avons partagé le chagrin et la douleur d’une nation amie, d’un peuple frère. Le 11 septembre 2001, nous nous sommes tous sentis Américains.

En ce jour, mes pensées vont d’abord à toutes les victimes de ces terribles attentats. A leurs proches aussi, qui ont affronté l’épreuve avec courage et dignité, et qui vivent depuis dix ans dans le chagrin. Elles vont à tous ceux, femmes et hommes, connus ou anonymes, à qui le terrorisme international a coûté la vie ou la liberté – je pense notamment à nos otages.

Avec l’effondrement des tours jumelles, nous avons compris qu’aucun Etat, si puissant soit-il, ne pouvait désormais se considérer comme à l’abri de la menace. Nous avons compris que face à une fuite en avant fanatique, notre vigilance devait être sans faille et notre lutte sans concession. Nous avons pris conscience de la nécessité de ne laisser aucun territoire servir de base arrière au terrorisme international.

Surtout, nous avons compris que dans son combat, la communauté internationale devait être unie et solidaire. La lutte contre le terrorisme n’est pas celle d’un pays contre un autre, encore moins d’une civilisation contre une autre. C’est le combat de la démocratie contre la violence aveugle d’où qu’elle vienne, c’est donc l’affaire de tous. Les tragiques attentats qui ont récemment endeuillé la Norvège nous l’ont rappelé.

La solidarité qui nous unit au peuple américain s’en est trouvée renforcée. Elle s’est renforcée dans toutes les dimensions d’une relation exceptionnelle, dont je mesure la force à chacun de mes contacts avec mon homologue Hillary Clinton. Elle s’est renforcée dans la fraternité des armes, en Afghanistan, où nos troupes sont engagées côte à côte pour faire reculer le terrorisme international.

10 ans après les attentats du World Trade Center, la mort d’Oussama Ben Laden marque un tournant dans la lutte contre le terrorisme et montre que les efforts de la communauté internationale ne sont pas vains. Le développement de la coopération policière et l’échange de renseignement ont permis de faire échouer des projets d’attaques et de démanteler des cellules terroristes. Grâce à un renforcement des coopérations judiciaires internationales, nous avons pu rendre justice aux victimes et à leurs familles.

Pour autant, notre combat n’est pas terminé. La menace évolue sans cesse. Nous sommes désormais confrontés à des mouvements locaux se réclamant d’Al-Qaeda, qui s’implantent dans certaines régions du monde et se nourrissent de la faiblesse des Etats, de la misère des peuples ou des situations de crises. Face à cette menace, nous ne devons pas baisser la garde. La coopération internationale reste indispensable. C’est un combat pour la sécurité. C’est un combat pour la paix et la démocratie.

Partager cet article

0 commentaires pour « 9/11 »

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux