Blog Notes d'Alain Juppé

A chaud

Publié le 08/06/2009 par Alain Juppé

Une évidence, ce matin: les Français ont bien compris que notre avenir, l’avenir de notre planète se joue sur le terrain du développement durable. La « révolution écologique » dont je parle dans mon dernier livre est incontournable et urgente. Et l’Europe est une partie de la réponse à la question. Elle aura un rôle déterminant à jouer lors de la conférence de Copenhague ( où je pars en mission développement durable pour la ville de Bordeaux dans quelques heures) qui, en décembre prochain, devra franchir une nouvelle étape dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Comme je le répète sans me lasser, il va nous falloir apprendre à vivre autrement: à nous déplacer autrement, à aménager nos territoires autrement, à construire autrement, à produire autrement, à consommer autrement. Bref, à inventer une croissance verte, fondée sur la recherche d’une sobriété heureuse. Le gouvernement français, encouragé par le beau résultat de l’UMP, doit veiller à ce que le Grenelle de l’environnement tienne toutes ses promesses.

Nos villes, et Bordeaux en première ligne, peuvent et doivent s’investir à fond dans cette belle aventure.

Partager cet article

2 commentaires pour « A chaud »
  • Gaëlle Layec-Ellie
    Le 18 Juin 2009 à 15 h 50 min
    C'est tout simplement le rapport au temps qui doit et va changer: lorsque avec une voiture, on mettait 20 minutes, il faudra prendre un peu plus de temps pour aller à ce même endroit en vélo, en tram ou à pied. Les agendas des gens pressés vont sans doute s'alléger aussi, pour tenir compte de ces nouvelles contraintes de temps. Mais, ce que l'on pourrait prendre pour un retour en arrière est, à mon sens, un immense progrès : reprendre le temps de vivre, de voir grandir ses enfants, de passer du temps en famille, rendre plus efficace des réunions de travail, et tout cela dans un objectif de rendre respirable notre belle planète... A vouloir aller toujours trop vite, trop haut,on finit par reprendre un temps humain. Et ce sera une excellente chose.
    Gaëlle Layec-Ellie
  • Jacques-Daniel Delaire
    Le 15 Juin 2009 à 18 h 23 min
    les Français ont bien compris que notre avenir, l’avenir de notre planète se joue sur le terrain du développement durable. Oui monsieur Juppé, pour l'Europe, je suis moins sur, elle n'intéresse pas, on s'en méfie, et elle est cause de bien des contraintes au niveau des lois ! Franchement, gaulliste, je reste pour l'Europe des nations, pas à 27 et encore moins avec la Turquie, dont le procéssus d'adhésion avance dans notre dos !
    D'ailleurs le taux d'abstention traduit ces quelques lignes !
    Jacques-Daniel Delaire

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux