Blog Notes d'Alain Juppé

Abasourdi bis

Publié le 01/03/2005 par Alain Juppé

J’ai bien noté les réactions de certains blogeurs et d’une partie de la presse à mon blog-notes intitulé « Abasourdi ».

Qu’est-ce qui m’avait « abasourdi »? L’accusation portée contre moi d’avoir commis, je cite, « un acte criminel grave ».
Eh bien! je persiste et je signe. Je n’ai pas commis d’acte « criminel », grave ou pas grave d’ailleurs. J’ai été condamné pour le délit de prise illégale d’intérêt. Rien de moins, certes, mais rien de plus. Je purge ma peine. J’ai parfaitement conscience des conséquences que cette condamnation a et aura sur ma vie personnelle, professionnelle, et politique. Je ne me berce d’aucune illusion sur l’avenir. Mais j’ai encore assez d’énergie en moi-même pour ne pas me laisser détruire par le mensonge des uns, la haine des autres, l’art consommé de l’amalgame de ceux qui veulent me plonger dans le pot pourri ( c’est le cas de le dire) de la corruption. J’ai appris l’humilité, pas la lâcheté.
Au fait, je ne voudrais pas oublier de remercier tous ceux – et c’est la grande majorité de mes correspondants – qui m’ont témoigné leur compréhension, leur confiance et leur amitié. C’est pour eux que je tiens.

Voilà! Fidèle à l’esprit de mon blog, j’ai voulu dire ce que j’avais sur le coeur. Je n’y reviendrai pas.
01/03/05

Partager cet article

6 commentaires pour « Abasourdi bis »
  • Thierry Beer Demander
    Le 01 Avril 2005 à 16 h 43 min
    Bravo et je vois que vous restez l'homme d'actions et de conviction dont je me souviens à Bordeaux.
    Les mauvais bavent à travers votre blog car c'est facile! Ceux sont les meme qui envoient des lettres anonymes et par le passer qui denonçaient leurs voisins!
    Telephoner du bureau de l'entreprise à sa femme, c'est le debut d'un abus de bien social! Qui n'a jamais utilisé les timbres, le telephone, la voture de l'entrprise pour lui?
    Gardez la tete haute, c'est un reglement de compte. Bien à vous
    Thierry Beer Demander
  • pierre van de weghe
    Le 03 Mars 2005 à 11 h 20 min
    Je suis au Japon depuis 2 semaines et ce soir (ici) une envie de jeter un oeil sur votre blog. Et quelle surprise de découvrir qu'encore en ce moment en France certains trouvent le temps d'alimenter une polémique "gratuite" et stérile. Mais diantre, ne faudrait-il pas mieux consacrer cette énergie au travail de l'amélioration de la situation économique et sociale de la France et de ses habitants!
     pierre van de weghe
  • Pierre-Jean Dauptain
    Le 03 Mars 2005 à 11 h 10 min
    Et merde à la neutralité!
    Et comment que je vous soutiens!
    D'abord vous êtes un type bien (un des rares à ne faire aucune com dans vos propos). Ensuite, revenez quand vous voulez, je ferai parti de ceux qui seront là pour vous soutenir dans vos nouvelles aventures politiques, vaille que vaille.

    Un mot sur les journalistes.
    Les journalistes ont fait de l'amalgame et du sensationnel leur fond de commerce. Je défie quiconque de suivre autant que moi l'actualité et particulièrement l'actualité politique. Et ce que j'entend m'écoeure. Dernier fait en date : l'affaire Gaymard. Quelle affaire? Et au-delà du mal fait à l'homme, que dire de ceux qui s'en servent pour salir l'image et troubler le message du gouvernement alors que ça n'a rien à voir.
    De toute manière, à travers l'affaire Juppé, l'affaire Gaymard où je ne sais quoi d'autre, c'est à une certaine conception de la France que l'on veut s'attaquer.
    Un mot d'ordre dans les salles de presse: Chirac doit tomber. Il faut lui pourrir la vie... politique.
    Et d'autres exemples de nuisances voulues : l'affaire Tibéri. Quel foin pendant 3 ans, ce qui aura coûté la Mairie de Paris à la droite. Et là on apprend qu'il bénéficie d'un non-lieu. Mais trop tard, le mal est fait.
    Et qui parle aujourd'hui de la perquisition chez Huchon?
    Et la loi Fillon : mais qui ne voit pas aujourd'hui que les jeunes sont manipulés ou tout du moins tiennent des propos partisans. C'est du n'importe quoi.
    Tout ça pour évoquer enfin, ce sondage d'avant les présidentielles de 2002 -sondage vite fait évoqué- : 80% des journalistes auraient voté Jospin.
    Et ça on en parle pas, bien sûr!
    (je vous invite à vérifier l'existence de ce sondage)
    Donc, et je m'excuse d'être brouillon (c'est tellement mieux de vive voix), je suis moi aussi abassourdi, Mr Juppé.
    De tout ce que j'entend.
    Vous savez, je suis de droite, par opposition aux dogmes répandus dans l'esprit de cette France de gauche.
    Mais j'aime débattre.
    Seulement ce que j'entend à la radio, la mise en cause systématique de l'intégrité morale des gens de bonne volonté, sous prétexte qu'ils pensent autrement me fatigue, intellectuellement m'épuise.
    Rien que pour ça, revenez dans l'arène.
    S'il vous faut des relais dans l'opinion, j'en serai!
    Amicalement.
    Pierre-Jean Dauptain
  • Benoît D.
    Le 01 Mars 2005 à 19 h 58 min
    Je comprends parfaitement votre sentiment. Il est si facile de juger sans essayer de re-situer les faits dans leur contexte. Et que d'hypocrisie...
    Certes, vous avez commis l'erreur de ne pas remettre en cause le système de financement du RPR. La justice française vous a jugé. Vous le payez (humainement et politiquement). Ceci dit, comme nombre d'internautes je ne remets pas en cause votre probité personnelle. Vous ne méritez absolument pas un tel traitement. Tenez bon.

    Cordialement
    Benoît D.
  • jean MARCHAT
    Le 01 Mars 2005 à 19 h 51 min
    Vous êtes abasourdi, vous feriez-vous encore des illusions sur le monde politique et la mesquinerie humaine ?
    Les individus sont sortis de l’état sauvage, mais les groupes y sont restés.

    Je ne suis militant de rien, je vote, c’est tout ; mais il n’est pas nécessaire de militer pour se rendre compte des réalités.
    Vous avez assumé, es-qualité, la responsabilité d’un système dont vous n’êtes pas le promoteur, sans vous défausser à aucun moment ; vous encaissez la sanction sous les regards froids, intéressés, sournois, hypocrites des adversaires qui croient voir un homme d’Etat blessé à mort, et qui le regardent se taire et agir.
    La violence des attaques que vous subissez n’est qu’une thérapie de groupe contre l’incompétence avérée de leur gestion, et la rage des média déçus.

    Sachez qu’il n’est point besoin d’être un militant pour reconnaître votre sens des responsabilités et le courage de votre attitude.

    jean  MARCHAT
  • alain lefebvre
    Le 01 Mars 2005 à 17 h 59 min
    Vous avez vidé votre "sac" !Il fallait le faire absolument et remettre vigoureusement les choses à leurs vraies places .
    Vous pouvez quand même vous regarder dans la glace le matin en vous rasant , ce qui n'est pas le cas de tout le monde !
    C'est bien pour cela que rien n'est perdu ,alors continuez à tenir bon

    Amitiés de Bordeaux la belle "dés'endormie " grâce à votre action volontaire et efficace et à la prochaine fois
    Bien à vous
    alain lefebvre

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux