Blog Notes d'Alain Juppé

Adieu, Santé Navale

Publié le 24/07/2008 par Alain Juppé

Coup de téléphone expéditif, hier soir, d’Hervé Morin, ministre de la Défense:
« Je te confirme ce que tu sais déjà: Santé Navale quitte Bordeaux pour Lyon. »

Je redoutais cette décision, et je la regrette profondément.

Je comprends, bien sûr, que, dans un contexte de grande rigueur budgétaire, tout le monde soit appelé à faire des économies.
Regrouper sur un seul site ce qui s’appelle officiellement « l’école du service de santé des armées » n’est pas absurde.

Mais le site de Bordeaux avait autant d’atouts que celui de Lyon. Je me suis battu, depuis des mois, avec le soutien de tous les responables bordelais et aquitains, pour en convaincre la Défense qui n’a rien voulu savoir. Matignon m’a écouté mai a finalement tranché pour Lyon.

C’est un peu de notre histoire, de notre patrimoine médical, universitaire, scientifique qui nous est enlevé. Tristesse.

Partager cet article

13 commentaires pour « Adieu, Santé Navale »
  • Claude LALLEMENT (Dit Désabusé)
    Le 11 Janvier 2009 à 19 h 14 min
    Cher Monsieur JUPPE
    Je suis toujours l'un de vos inconditionnels supporters et je regrette profondément que l'on ait amputé Bordeaux de la prestigieuse école en question ! Je redoute malheureusement que ce soit la politique des copains qui ait motivé cette décision plus que le bon sens ! Je suis plus rancunier que vous et j'ai du mal à admettre ce qui se passe en ce moment. On tire trop fort sur la corde, il y aura des conséquences.
    Sincères félicitations pour votre combat ! Je vous en prie continuez et revenez nous sur le devant de la scène politique, nous aurons bien besoin de vous ! Meilleurs voeux pour 2009, ainsi qu'à ceux qui vous sont chers et croyez en mon profond respect, allié à mon indéfectible attachement.
    Claude LALLEMENT, major honoraire de Gendarmerie ayant servi à Cadillac.
    Claude LALLEMENT (Dit Désabusé)
  • Benjamin Lang
    Le 03 Aout 2008 à 15 h 20 min
    Monsieur le Maire,

    Je tenais simplement à vous dire que quelques athlètes représentent Bordeaux à Pékin, j'en fais partie. L'événement est énorme et nous espérons que vous continuerez à nous soutenir comme vous l'avez fait jusqu'à présent (voir plus!).
    Merci donc pour vos efforts qui, ajouté aux nôtres font que l'on vit notre rêve aujourd'hui.

    Benjamin Lang -Emulation Nautique de Bordeaux-
    Benjamin Lang
  • Guy LE BRAS
    Le 02 Aout 2008 à 10 h 26 min
    À Laval, nous perdons aussi notre régiment de transmissions. Le Gouvernement a choisi de maintenir celui d'Agen (la ville de l'élu Nouveau Centre J. Dionis du Séjour) et de supprimer celui de Laval qui est seulement à 75 km de l'École Supérieure d'Application des Transmissions de Rennes. Où est la logique dans tout cela ? J'ai plutôt l'impression qu'une réforme nécessaire sur le principe a été ensuite appliquée avec un prisme très politique et c'st asolument regrettable. Je comprend donc votre amertume et je suis solidaire avec vous. Avec mes amitiés,
    Guy LE BRAS
  • PHILIPPE LAVAUD
    Le 01 Aout 2008 à 15 h 04 min
    le gouvernement a fait le choix d un service de sante militaire academique et replié sur les murs de nos casernes ; adieu sante navale qui faisait rêver toute une jeunesse medicale en quête d' aventure tout en faisant rayonner la médecine bordelaise aux quatre coins du monde.
    Dommage...
    PHILIPPE LAVAUD
  • andre le nerriec
    Le 28 Juillet 2008 à 21 h 13 min
    Tristesse, oui...Mais aussi mépris ^pour ceux qui en fin de carrière,ont pu enfin supprimer l'élite bordelaise des cadres du service de santé. "...semper hominibus...prodesse..." Nous n'irons plus porter la science au pays des bantous. De Profundis...
    Tristesse, oui... Et aussi rancoeur vis a vis de Matignon.Peut -on tirer un trait sur tout un passé ou les Médecins des Troupes de Marine ont porté haut le flambeau français dans les territoires d'outre mer? leur mémoire est hélas bien plus présente dans ces colonies que dans nos ministères. Je n'ose penser à un devoir de repentence,c'est peut etre plus pour des raisons d'ouvertures politiques.Mais balayer un pan de notre histoire est difficilement compréhensible.

    Merci Alain Juppé d'avoir tenté l'impossible.

    aln ex 650 navalais de 66 à 72
    andre le nerriec
  • Isabelle Le Chaffotec
    Le 27 Juillet 2008 à 23 h 07 min
    Monsieur,

    Tristesse bien justifiée.
    Pourquoi Lyon plutôt que Bordeaux ? C'est effectivement la question que l'on se pose, lorsque l'on habite à Bordeaux.
    Santé Navale était une référence dans le domaine médical bordelais.
    J'espère que chacun, ici, comprendra que vous vous êtes battu honorablement pour maintenir le site à Bordeaux et, que la décision finale ne vous était pas inhérente.

    Très respectueusement
    ILC
    Isabelle Le Chaffotec
  • Philippe Thiébaut
    Le 26 Juillet 2008 à 20 h 11 min
    J'avais été reçu à cette école mais je n'y suis pas allé ....c'était un bon entrainement avant le bac ...je me rappelle avoir été tres impressionné par l' oral en deuxiéme partie ... une salle immense avec un haut gradé derrière une toute petite table recouverte d'un tapis noire a l'autre bout de la pièce...j'avais 18 ans et cet officier était terrorisant... enfin c'est ce que je m'etais imaginé!Dommage pour Bx quand meme!
    Philippe Thiébaut
  • Philippe D.
    Le 26 Juillet 2008 à 17 h 02 min
    Une page se tourne et c'est entre autres grâce à Santé Navale que la qualité des liens noués durant plus d'un siècle entre notre Ville et d'autres parties du monde resteront indéfectibles. Tristesse et nostalgie, mais bel héritage dont les bordelais seront sans doute être dignes.
    A propos de Bordeaux, on a pu noter la jolie initiative de la commune de Mérignac qui affiche par une banderole d'au moins six métres sur cinq son soutien à la candidature de la capitale d'Aquitaine comme m'tropole culturelle en 2013.
    Philippe D.
  • georges Rabot Georges
    Le 26 Juillet 2008 à 14 h 42 min
    Tristesse dies vous et méa culpa? Si vous n'aviez pas voulu reprendre la mairie à la hussarde et laisser H.M. finir l'intrim vous n'auriez sans doute pas été battu à la législative et auriez conservé votre poste de ministre que vous avez rajeté comme un enfant capricieux et gaté. De l'intérieur vous pouviez peser d'avantage. Chaban a eu beaucoup pous Bx pendant qu'il était aux affaires ou au perchoir. Certes vous aurez embelli et magnifié Bx mais vous resterez toujours droit dans vos bottes et comme les émigrés de l'ancien régime vous n'aurez rien appris et rien oublié,dommage pour le pays car vous aviez de grandes qualités mais unEGO!!Pas très souriant pour acceuilir le président toujours ce regard froid et hautain
    georges Rabot Georges
  • Georges de Wailly
    Le 25 Juillet 2008 à 18 h 32 min
    Bonjour Monsieur Juppe,
    Il va y avoir des batiments vides a proximite immediate de la gare St Jean.
    Pourquoi ne pas envisager d'y installer une pepiniere d'entreprises? Il y a par exemple une crise gravissime dans le monde de l'informatique. Le monde manque cruellement de programmeurs. Or, demandez les chiffres a l'ANPE et l'APEC, il y a des informaticiens au chomage, en Aquitaine. Croyez moi, compte tenu de la demande mondiale, c'est une situation ubuesque.
    La localisation de ces batiments fait qu'avec un peu de bon sens, c'est une aubaine inesperee qui s'offre a vous! C'est une idee jetee en l'air et qui n'a que le merite d'exister. A charge pour vous de l'evaluer et de l'adapter au contexte si vous la jugez recevable.
    Cordialement,
    Georges de Wailly
  • Anselme Mackoumbou-Nkouka,
    Le 24 Juillet 2008 à 15 h 53 min
    Je suis un ancien de la boîte, promotion 1962, matricule 75, je suis d'origine congolaise de Brazzaville. La suppression de l'école de santé était déja d'actualité depuis de nombreuses annnées , même du temps de Chaban-Delmas.
    Personnellement cela me fait beaucoup de peine, car en séjour actuellement en France, je voulais rencontrer quelques camarades de promotion, pour orgainser une rencontre pour les 50 ans de notre promotion en 2012.
    Nous devenons donc des sans-domicile fixe.
    Médecin-Général, ancien directeur central du service de santé des Armées Brazzaville.
    Anselme Mackoumbou-Nkouka,
  • christine cantaure
    Le 24 Juillet 2008 à 14 h 47 min
    Une décision qui va à contresens de l'évolution de la formation des medecins militaires qui tend de plus en plus vers l'adaptation à des environnements extrêmes, dans le cadre de missions humanitaires. Or c'était précisément l'objectif de Bordeaux, lorsque l'école s'y est implantée. C'est faire peu de cas de la situation privilégiée de Bordeaux, port ouvert sur l'extérieur, et notamment sur l'Afrique.
    christine cantaure
  • philippe griffet
    Le 24 Juillet 2008 à 11 h 47 min
    une grande page de Bordeaux qui se referme.L'epopee aura ete tres belle.L'ecole principale du sevice de sante de la marine avait une vocation et une ambition qui n'avait rien à voir avec l'ecole de sante de Lyon à laquelle aucun d'entre nous ne se serait rallie en son temps.Le reve des agreges lyonnais d'effacer cette tare originelle s'est donc realisé..Tristesse,mais merci pour tout.Ph et Monique Griffet.A bientot à Hossegor.
    philippe griffet

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux