Blog Notes d'Alain Juppé

Après Villeneuve

Publié le 29/06/2013 par Alain Juppé

Trois constats après l’élection législative partielle de Villeneuve-sur-Lot:

– Le parti socialiste, dont le candidat a été éliminé dès le 1er tour, subit une cuisante défaite. Effet Cahuzac certes, mais aussi désaveu cinglant de la politique gouvernementale dans un fief de gauche.

– L’UMP gagne un siège. Sa victoire n’est sans doute pas triomphale mais elle est nette. L’UMP est désormais la seule force électorale de résistance au Front National.

– Le candidat FN progresse fortement entre les deux tours. Il mobilise des abstentionnistes (participation en hausse sensible) mais attire vraisemblablement une partie importante des électeurs de gauche.

L’UMP a maintenant la responsabilité de mener le combat contre le FN. Responsabilité lourde si l’on considère, comme c’est mon cas depuis toujours, que l’arrivée du FN au pouvoir serait une catastrophe pour la France.

Pour gagner ce combat, il faut utiliser les bons arguments.

Dire aux électeurs du FN que leur vote est une manifestation compréhensible d’exaspération, irrationnelle et vouée à l’échec car le FN n’est pas un parti de gouvernement, ça ne marche pas. Je dirais même que c’est contre-productif car cela blesse ces électeurs et les radicalise. Marine Le Pen a réussi à dé-diaboliser le parti de son père et à rendre crédible sa victoire électorale.

Il ne faut naturellement pas renoncer à rappeler l’incompatibilité de valeurs entre nous. Le FN ne peut se débarrasser aussi facilement de son histoire, de son idéologie, de sa culture: antiparlementarisme virulent, agressivité contre « les élites », hyper-nationalisme poussé jusqu’à la xénophobie … son ADN demeure.

Mais il faut aussi porter la controverse sur le terrain des programmes respectifs que nous proposons aux Français pour sortir notre pays du marasme actuel et lui redonner toutes ses chances de progrès.

Le programme économique et social du FN est non seulement aux antipodes du nôtre mais surtout il précipiterait la France dans la spirale du déclin. Le FN propose en effet: la sortie de la zone euro, le rétablissement du franc français, l’établissement de barrières douanières aux frontières de l’hexagone, l’immigration zero… c’est-à-dire la dé-construction pure et simple de l’Union Européenne. Face à cette entreprise de démolition, nous avons le devoir de militer pour une véritable re-construction de l’Europe. Ce débat, cette confrontation sont vitaux pour nous et nos enfants. Il faut les engager sans tarder si nous voulons éviter que le prochain Parlement Européen ne soit dominé par des partis anti-européens. Je mesure la difficulté de la tâche car Bruxelles aujourd’hui sert de bouc-émissaire à tous ceux qui fuient leur propre responsabilité. Le travail d’explication et de proposition qui nous attend est immense car l’état actuel de l’Union est loin d’être satisfaisant. C’est un beau défi.    

Partager cet article

0 commentaires pour « Après Villeneuve »

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux