Blog Notes d'Alain Juppé

Ariane V

Publié le 13/02/2005 par Alain Juppé

Le lancement réussi d’Ariane V, après les déboires d’il y a deux ans, fait chaud au coeur.
Après l’arrivée de la sonde Huygens sur Titan, c’est un nouveau succés pour la science et la technologie européenne. C’est aussi une démonstration d’efficacité industrielle dans un secteur où la concurrence est sans pitié : face au dumping russe et à la puissance américaine, nos industriels sont parvenus à réduire leurs coûts de 30% . Le combat continue : les responsables d’EADS de l’agglomération bordelaise, avec lesquels j’ai souvent parlé d’Ariane et de son avenir, si importants pour notre région, me faisaient remarquer que la NASA américaine est assurée chaque année de plusieurs lancements financés sur fonds publics (Pentagone), ce qui lui permet évidemment d’étaler ses coûts fixes. Arianespace, dans le même temps, se bat sur le marché des commandes de satellites. La voici maintenant dotée d’un lanceur capable d’emporter 10 tonnes. C’est vraiment une bonne nouvelle.
L’une des raisons d’être de la construction européenne, l’une de ses réussites les plus concrètes et les plus porteuses d’innovation et de progrès, c’est bien cette coopération de projets. Au diable la morosité!

Partager cet article

2 commentaires pour « Ariane V »
  • Pierre Marrel
    Le 15 Février 2005 à 15 h 59 min
    Il serait intéressant que l'on puisse nous dire clairement à quoi sert le parlement, à quoi sert aussi le gouvernement ?
    Car enfin, voici deux institutions majeures de la république, représentatives de la "vox populi", et qui décident en notre nom de mener des réformes. Je vous confirme que c'est bien dans cet esprit que j'ai voté aux dernières législatives. Or, dès que l'on avance le principe d'une réforme, il suffit qu'une minorité descende dans la rue pour que nous assistions aussitôt à une reculade. Cela ressemble à un "cocufiage" qui est de moins en moins supportable.
    Si la majorité n'était que relative, on pourrait le comprendre, mais ce n'est pas le cas.
    Comment voulez vous, dans un tel contexte, que les français ne soient pas moroses ? On change les règles de la retraite ... sauf pour ceux qui sont déjà avantagés (ou, en tout cas, on les change si peu pour eux que nous avons du mal à voir la différence, sauf sur un point : on paiera plus !) parce qu'un syndicat hausse les sourcils.
    Cette manière de conduire les affaires de la cité ne doit rien à la démocratie. Soit on le reconnaît, et on évite d'y faire référence soit, au contraire, on s'en réclame. Et alors il faut en respecter les fondements. L'assemblée a été élue pour appliquer son programme de réformes, et elle a approuvé la politique du gouvernement qui allait dans ce sens. Attendrons nous un retour de la gauche pour battre notre coulpe sur ce que nous aurions dû/pu faire ? N'en doutez pas, ce sont les électeurs de droite qui font perdre la droite quand la politique réussit à les démotiver. Notez, c'est vrai pour la gauche, voir l'échec de Jospin et des socialistes.
    Bonne planche !
    Pierre Marrel
  • Anne AZALBERT
    Le 14 Février 2005 à 14 h 00 min
    dommage que le tapage de "jeunes" détermine la suspension d'une réforme tellement nécessaire;... Jusqu'où, jusqu'à quand l'Education nationale va - t- elle continuer à scléroser notre Education , notre Economie, notre Social....
    Soyons courageux et faisons les réformes qui s'imposent, être populaire n'est pas possible, il faut accepter d'être "jeanne d'Arc" .. mais ça vaut le coup...
    Il faut que ça change;..
    Regardez l'apprentissage, c'est un système éducatif qui apporte une valeur ajoutée ENORME, à notre société, les jeunes travaillent dur et obtiennent un métier du CAP à l'ingénieur, sans défilier ... alors qu'ils n'ont ni vacances, ni facilités telles que celles dont disposent les étudiants du temps plein, qui eux ont le temps de défiler et de se plaindre , ils sont manipulés par les prof... qui refusent que ça change... car ils ont peur ... et donc essaientde nous terroriser par des grèves..... STOP... trouvons un discours qui les mette hors jeu et qui démontre leurs incohérences....
    toujours plus d'avantages sans obligation de résultat... STOP notre système n'y tiendra pas et ce sont toujours les mêmes qui "trinquent" ceux qui n'ont pas les moyens de défiler m^me s'ils sont en classe de 40 jeunes avec des ressources pour foncitonner de suelement 6€ l'h apprenti..??? et des enseignants aux congés payés réduits et aux emplois du temps chargés.??? c'est incohérent, inéquitable,,, explosif...
    AYEZ DU COURAGE;;; ET LAISSEZ CRIER SANS VOUS LAISSER IMPRESSIONNER... TROUVEZ LES MOYENS DE BIEN COMMUNIQUER ET FAITES LES CHANGEMENTS QUI S4imposent.
    Anne AZALBERT

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux