Blog Notes d'Alain Juppé

Belcaire

Publié le 26/09/2010 par Alain Juppé

Je n’ai pas regretté les 4 heures de route aller et 4 heures retour que m’a pris hier le trajet de Bordeaux à Belcaire, commune de 500 habitants du département de l’Aude.

Sous l’impulsion de son jeune maire, Emmanuel Bresson, cette commune donne en effet l’exemple d’une politique globale de développement durable que je trouve tout à fait admirable. Elle a investi 3 millions d’euros dans une reconversion qui lui a permis d’attirer plus de 100 nouveaux habitants en quelques années et de créer une dizaine de nouveaux emplois « verts », directs et indirects.

Parmi les initiatives de Belcaire, j’ai retenu:

– la valorisation des déchets de la forêt domaniale de la commune, transformés en plaquettes de bois qui alimentent une chaufferie municipale. Cette chaufferie alimente à son tour un réseau de chaleur qui dessert les équipements publics: mairie, école, gendarmerie etc… et bientôt des logements; le tout à des prix défiant toute concurrence;

– programme de rénovation et d’isolation thermique des bâtiments, toujours à partir des ressources locales (bardage, panneaux de bois fabriqués avec les ressources forestières locales);

– création d’une ferme photovoltaïque sur la toiture des bâtiments municipaux;

– exonération des taxes de raccordement au réseau d’eau pour le foyers qui s’engagent à installer un récupérateur d’eau de pluie;

– création d’un parc d’activités spécialisé dans les technologies vertes;

– lancement d’un éco-quartier de 50 lots, avec incitation à construire des bâtiments à ossature bois;

– élaboration d’un plan local d’urbanisme (PLU) qui fixe des prescriptions environnementales, notamment énergétiques, exigeantes…

Le tout, je le rappelle, dans une commune de montagne de 500 habitants qui est parvenue à mobiliser 3 millions d’euros d’investissement.

La quasi totalité de la population du village assistait à la présentation qui m’a été faite de ce plan d’ensemble. Et j’ai pu mesurer son adhésion enthousiaste à l’action de la municipalité, dont elle perçoit, au sens le plus concret du terme, les bénéfices déjà significatifs.

Emmanuel Bresson veut maintenant faire de Belcaire un village décarboné, à énergie positive, à l’horizon de 2020.

Voilà bien le meilleur antidote à l’écolo-scepticisme qui devient à la mode depuis quelques temps!

Partager cet article

5 commentaires pour « Belcaire »
  • Maithé
    Le 09 Octobre 2010 à 17 h 09 min
    J'habite Chambery,je suis originaire de l'Aude,j'approuve totalement l'investissement de ce village,8 heures de route vallent parfois le déplacement,on ne se pose pas autant de question sur l'empreinte carbone quand on part en vacance,bravo à Mr Bresson pour cette initiative et à Mr Juppé pour son soutien.
    Maithé
  • La blogatière
    Le 09 Octobre 2010 à 16 h 07 min
    Ce qui est drôle sans parler de l'utilité de tout ça, c'est que des villages de 500 âmes arrivent à s'organiser et que des grandes agglomérations n'arrivent à rien.
    La blogatière
  • NICAISE Elisabeth
    Le 09 Octobre 2010 à 14 h 50 min
    Merci Monsieur Juppé pour votre visite audoise.
    Il est rare que des hommes politiques de votre ampleur fasse de tels déplacements...
    Rien de mieux pour jauger et juger n'est-ce pas que le déplacement par soi-même... et que les grincheux restent chez eux .... !
    NICAISE Elisabeth
  • BLUE EYES.
    Le 26 Septebmre 2010 à 23 h 36 min
    'Aurez-vous retrouvé dans vos forces décrues
    Le peu qu'il en fallait pour mener cette troupe
    Et pour mener ce deuil et pour mener ce groupe
    dans le recordement des routes disparues.'
    BLUE EYES.
  • ernesto
    Le 26 Septebmre 2010 à 18 h 58 min
    l’écolo-scepticisme EST à la mode depuis quelques temps, 35 ans exactement. allez savoir pourquoi !

    quelle rigolade le photovoltaique : sur les lampadaires en Chine, sur les toits dans l'Aude, sur les tetes à Bordeaux ?

    au fait ces 8 heures de route : quelle empreinte carbone ? ce n'etait pas possible en visio conference ?
    ernesto

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux