Blog Notes d'Alain Juppé

Bonne volonté… partagée (?)

Publié le 17/08/2010 par Alain Juppé

La ville de Bordeaux accueille volontiers les gens du voyage, nos compatriotes qui ont choisi un mode de vie nomade.

A preuve: nous recevrons dans quelques semaines, du 5 au 22 septembre, le rassemblement Vie et Lumière, c’est-à-dire 400 caravanes environ qui viendront s’installer sur le parking de notre parc des expositions. Ce très vaste espace, très bien sécurisé, alimenté en eau et en électricité, constitue notre aire « de grand passage ». Les organisateurs de Vie et Lumière ont conclu avec la ville une convention d’occupation temporaire qui donne satisfaction aux deux parties. Ce n’est pas la première fois que nous procédons ainsi et les choses se passent en général très bien.

Nous avons proposé cet emplacement, aux mêmes conditions, aux 250 caravanes qui viennent d’arriver dans l’agglomération bordelaise, après avoir été expulsées de la commune d’Anglet. (Je précise que, contrairement à ce que j’ai entendu, nous ne leur avons pas demandé de payer l’installation de l’eau et de l’électricité, mais seulement leur consommation, ce qui me paraît tout à fait équitable vis à vis des contribuables bordelais.)

Cette offre a été refusée au motif que le sol du parking est asphaltée et que ce revêtement n’est pas confortable en été (en hiver, m’ont-ils dit, il n’y aurait pas eu de problème…) Soit.

La ville a fait alors une deuxième proposition: à quelques centaines de mètres de là, une prairie de 2ha que nous sommes en train d’équiper de l’eau et de l’électricité pour en faire une autre aire de passage habituelle. Deuxième offre refusée, pour deux motifs : 1) pas assez de place car les intéressés exigent 150 m2 au moins par famille, au lieu des 75 généralement prévus (ce qui aurait pu se régler en organisant le long du boulevard d’accès le stationnement des véhicules non affectés à l’habitation; il y a toute la place nécessaire et la police nationale s’engageait à surveiller le site pour rassurer les propriétaires inquiets du risque de cambriolage) 2) terrain « infect », je cite, car situé à proximité d’une déchetterie… Je relève que cette déchetterie se trouve à 200m à peu près, c’est-à-dire à la même distance environ qu’une résidence dont les habitants acceptent ce voisinage à l’année longue. Les déchetteries de la communauté urbaine sont bien tenues et plusieurs autres sont situées en milieu urbain , sur le territoire de la commune.

J’ai donné pour consigne de poursuivre la discussion et nous recherchons les 4ha engazonnés qui sont exigés. Ce ne peuvent être à l’évidence les terrains de jeu de la plaine des sports qui ont été envahis les années précédentes sans aucune demande préalable et donc sans aucune autorisation. Ces terrains ne peuvent supporter sans dégradations, coûteuses à réparer, le poids de 250 caravanes. Et des sportifs continuent à les utiliser, même au mois d’août.

Je répète que la ville, malgré deux refus peu justifiés, recherche une solution, en coopération avec les services de la communauté urbaine. Mais je dis à nos « gens du voyage » que, même lorsqu’on bénéficie d’un bon coefficient de sympathie médiatique, ce qui est dans l’ordre naturel des choses, il ne faut quand même pas envoyer le bouchon trop loin.

Partager cet article

16 commentaires pour « Bonne volonté… partagée (?) »
  • louis
    Le 21 Aout 2010 à 15 h 34 min
    j'ai en effet entendu à la radio la version des gens du voyages, ce qui fait croire en votre mauvaise volonté.
    Comme bien souvent les médias sont responsables des fausses idées qui se répandent sans cesse.
    Les journaux devraient communiquer des nouvelles objectives, on achète un journal, on devrait avoir des nouvelles correctes et exactes, c'est de la tromperie.
    louis
  • Océan
    Le 21 Aout 2010 à 11 h 08 min
    Tenter d'être juste, équitable et ferme, c'est très bien. Mais la conclusion de votre billet ne fait que mettre de l'huile sur le feu, et cela est bien inutile,...excepté biensûr en terme électoral.
    Océan
  • Catsep
    Le 21 Aout 2010 à 07 h 06 min
    Tenez bon Monsieur le Premier Ministre, Maire de Bordeaux, tenez bon, vous faites bien les choses. Bordeaux est une super-belle ville grâce à vous et à votre équipe municipale. Merci pour le plaisir que j'ai à m'y promener.
    Catsep
  • prometheefeu
    Le 20 Aout 2010 à 22 h 06 min
    Je trouve inacceptable que les contribuables soient taxes pour payer pour les choix d'une minorite. Si le parking ne leur plais pas, qu'ils payent des places privees.
    prometheefeu
  • PAUL33
    Le 19 Aout 2010 à 11 h 00 min
    Et pouquoi ce qui est bon pour le groupe "Vie et Lumière" n'est pas assez bien pour les GDV ?
    Quelle participation citoyenne apporte-t-ils à la Cité?
    En tant qu'enseignante, je peux témoigner de la farouche volonté de ne pas s'intégrer dans le système scolaire,surtout pour les filles après 12 ans, car m'ont-ils dit, ce serait "perdre notre âme".
    Des droits revendiqués et outrepassés mais surtout pas de comptes à rendre! STOP à l'esprit de victimisation qu'ils se plaisent à cultiver , aidés par des soutiens naïfs.
    PAUL33
  • jerome
    Le 19 Aout 2010 à 09 h 59 min
    Je me suis connecte pour la 1ere fois à votre blog suite à la diffusion de votre interview montrant votre desaroi,votre incomprehension et votre exasperation face au refus des gens du voyage pour votre proposition du parking bitumé.Je me suis posé la question de l'action politique et de la fermeté de l'application des lois à travers le temps.Depuis toujours "on" a laissé ces gens s'installer ou bon leur semblait, les decisions de justice demandant leur expulsion restaient lettre morte, les prefets refusaient (certainement sur ordre ministeriel)de proceder aux expulsions.Tous les parkings de grande surface ou de zone industrielle sont proteges par des blocs de beton ou des barres horizontales limitant l'acces au vehicule de moins de 2 metres pour eviter l'envahissement des caravanes et se proteger de l'inaction des pouvoirs publics.
    Finalement cette situation pose la responsabilité des dirigeants politiques dans l'application de la loi face à des groupes de pression.
    On s'apercoit que le laxisme entraine des derives generant des situations beaucoup plus explosives que celle de l'origine.Et le retour au bon sens et à l'équité se fait dans des tensions anormales qui generent des dérives anormales.
    Il me semble que cette situation est transposable à de nombreux sujets de societe (retraite,immigration,securite,emploi public....)
    tous mes voeux de succes dans vos negociations
    jerome
  • roperch
    Le 18 Aout 2010 à 10 h 52 min
    je suis d'accord avec vous,mais ces gens ont toujours eu l'habitude de rentrer en force partout sans aucunes sanctions,sans participations ancunes.quand vous leur aménager des aires ils saccagent,cassent les sanitaires,récupèrent le cuivre et s'en vont,c'est ce qu'ils ont fait à coté de chez moi.tenez bon
    roperch
  • DGI
    Le 18 Aout 2010 à 10 h 50 min
    bonjour, je viens de "débarquer sur votre blog" et tenais juste à vous faire part du bien être à lire vos différents articles, empreint d'une sagesse politique reposante en ces jours d'agitations bien inutiles et trop souvent répétées. Je ne suis inscrit nul part, ni de droite, ni de gauche, simple citoyen de France et vous remercie sincèrement de vos positions, de vos commentaires. J'attends aujourd'hui une 6ème république, faite de proportionalité, d'écoute, et animée par des serviteurs de la France au profit de l'intérêt général. Uthopique? Non véritable combat, même au sein de mon entité ou 77 salariés accompagnent au quotidien 105 personnes âgées dans le respect de leur dignité.
    Au plaisir de me reconnecter
    DGI
  • etienne
    Le 18 Aout 2010 à 10 h 34 min
    Avec les catastrophes qu'il y a dans le monde en ce moment, refuser des terrains ou electricité et eau sont offerts quel manque de dignité !!
    C'est peut être pour pas que les mercedes et autres véhicules de luxes ne soient pas tachés de goudrons...

    Depuis Saitn Aignant mon regars sur les gens du voyage à changé.
    etienne
  • Didier
    Le 18 Aout 2010 à 10 h 17 min
    Tenez-bon, Monsieur Juppé!
    J'attends toujours qu'on demande aux gens du voyage autant de transparence sur leurs revenus qu'on en demande à certains hommes politiques.
    J'aimerais aussi savoir combien d'entre eux respectent l'obligation scolaire et travaillent sur les bancs de l'école afin de devenir des citoyens responsables.
    Bon courage!
    Didier
  • wilfred
    Le 18 Aout 2010 à 09 h 02 min
    Tenez bon M Juppé, n'écoutez pas les associations ou autres défenseurs de ces collectivités parasites pompeusement appelés "gens du voyage". Ils s'intallent dans des lieux privés en toute inégalité et laissent les terrains dans des états de saleté pitoyables, charge aux propriétaires ou communes de les nettoyer. Si ils bloquent les routes, un peu de poussette faite avec les buldozers de l'armée aurit vite fait de les remettre au pas. Ma pensée va vers nos concitoyens en réelle difficulté économique (personnes agées à faibles revenus, chomeurs, jeunes en recherche d'emploi, etc) que vers ces collectivités.
    wilfred
  • GillesBParis
    Le 18 Aout 2010 à 08 h 58 min
    L'attitude de la ville de Bordeaux et de son Maire est, me semble-t-il, assez ouverte et positive pour régler ce problème .
    Comment comprendre cette surenchère des gens du voyage qui font la fine bouche vis à vis de ces deux proposition d'accueil.
    Il faudrait que ces gens là gardent un peu de décence. Il y a beaucoup de gens en France qui cherchent un logement et on ne va pas pendant des semaines focaliser l'attention des Français , avec l'alimentation constante de la polémique à travers le media,sur le chantage de ces gens.
    Qu'ils sachent raison garder et acceptent les propositions correctes de la munipalité.
    En tout cas la moindre reculade de Bordeaux serait un très mauvais signe pour d'autres villes , donc on ne peut que vous encourager à garder le cap dans le respect, mais dans la fermeté.

    GillesB
    GillesBParis
  • ELDA
    Le 18 Aout 2010 à 08 h 49 min
    Bordelaise habitant Mérignac, je vous soutiens en tout, et particulièrement sur la conclusion de votre billet. Je n'ai pas de mots pour qualifier le comportement des GDV qui par racisme et communautarisme nous traitent de "gadjés". Si vous cédez cette fois, alors, vous pourriez bien vous confronter à l'occupation de toutes les places de la ville par les camping-caristes qui, dans la même optique, auraient eux aussi le "droit" de choisir un bel emplacement pour mieux visiter notre belle ville de Bordeaux. Eux aussi "voyagent" plusieurs mois par an, surtout quand ils sont retraités ! Je suis écoeurée de constater qu'on "négocie" avec des gens orgueilleux et méprisants envers les citoyens sédentaires , qui se placent au-dessus des lois, que des associations et des groupes politiques les soutiennent alors qu'ils ont commis des actes délictueux, créé des troubles publics, qu'ils EXIGENT d'être accueillis à 280 caravanes au MEME ENDROIT (c'est dans la loi Besson, ça ?)et qu'à ce jour encore ils ne fassent pas l'objet de poursuites judiciaires pour ces mêmes motifs.Y a-t-il une justice à deux vitesses ? QUI est stigmatisé ? Les GDV qui s'installent où ils veulent, le temps qu'ils veulent et commettent des dégradations sans être inquiétés ou bien le petit retraité ou la famille de chomeurs dans leurs HLM auxquels on saisit les biens et qu'on expulse parce qu'ils n'ont pas pu payer leur facture d'eau ?? C'est révoltant ! J'ai pu lire dans les forums que beaucoup de gens (de toutes tendances...) ressentent la même chose. J'espère que justice se fera...
    ELDA
  • denis
    Le 18 Aout 2010 à 06 h 29 min
    monsieur juppé pourquoi ne pas leur présenter les factures de remises en état de chaque stationnement illicite car aprés leur depart se sont toujours les contribuables qui doivent payer , chez nous à laon l'aire d'accueil neuve n'a duré que quelques jours tout a été detruit motif,pas assez bien resultat des courses 1.2 million d'euros de degats !!!
    et on prend encore des gants avec ces gens là ? puisqu'ils se disent gens du voyage et bien qu'ils voyagent ..........
    denis
  • nicolette205
    Le 18 Aout 2010 à 06 h 24 min
    que d'exigences pour ces gens qui se permettent de rendre lelieu ou ils resident comme une porcherie , faudrait -il leur offrir un hotel 5 etoiles , avec suite et surtout femmes de menages , et encore ce ne serait pas assez bien peut etre , on leur autorise le doigt ils prennent le bras , j'en parle en connaissance car je les ai trois mois par an à coté de chez moi , ils font leurs excrements n'importe ou , meme en pleine rue la nuit , les pouberlles ils ne connaissent pas ils jettent tout par terre , epluchures, couches d'enfants , de femmes , restes des repas , la nuit autour des caravanes ce sont les rats qui se nourrissent , bonjour l'hygiène , le tri selectif , ils ne connaissent pas , je pourrais en dire des vertes et des pas mures sur ces gens là , alors quand je vois qu'ils font les difficiles , pour un terrain , j'aimerais voir dans l'etat ou ils vont laiisser la place qu'ils occuperont , et vive la France
    nicolette205
  • seb
    Le 18 Aout 2010 à 00 h 27 min
    Vous n'avez rien à vous reprocher M. JUPPE. Manifestement, vous avez fait votre possible dans cette affaire.

    Des refus ? Non mais ho ! On est dans la Patrie des Droits de l'Homme et du Citoyen...Certainement pas chez bonne.poire.com !

    Les terrains que la mairie propose - pour ce qui est venu à ma connaissance - n'ont rien de dégradants, et sont dans le cadre de la loi...Et le respect, je pense, de la DDHC.

    Qu'un terrain soit mis à disposition desdites personnes me semble déjà bien généreux...Alors entendre celles ci revendiquer un terrain qu'elles se choisissent...!

    En la matière, je dois dire que je vous trouve extrêmement serviable, diplomate, et plus encore d'une patience infinie.

    En tout cas, la situation bordelaise, signe, pour moi, l'échec de la loi Besson. Encore une loi qui a été votée à la va vite, sans souci de la mise en pratique ! Même si, à la différence d'autres "lois", cette dernière apparait comme étant constitutionnelle.

    Peut être serait il bon d'avoir un débat - et je pense que vous êtes à cet égard doublement compétent, au sens où vous êtes confronté à la situation et connaissez (via l'association des maires de France) le vécu de vos collègues...Sans parler de votre stature d'ancien Premier Ministre - sur la création et la gestion de ces aires d’accueil pour nomades.

    Car, est-ce que, dans le fond, les communes en tant que collectivités dirigées par des élus - même bien intentionnés – des sédentaires du lieu sont en état de créer et de gérer ce genre de services ?

    De fait, au delà du problème de discrimination, de refus de leur présence par la majorité des populations dans les communes que transcrivent beaucoup de maires dans leurs politiques municipales de non-accueil (ou de mauvais accueil), n’y a-t-il pas un problème d’incitations ? D’institutions ?

    Bref,ne faudrait-il pas faire des gens du voyage les responsables directs de leur propre hébergement ?

    On pourrait s'inspirer, pour ce faire, notamment des travaux de Elinor Ostrom sur la gestion des biens communs.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Elinor_Ostrom

    Mais aussi d'exemples concrets (et pas seulement pour ce qui concerne les gens du voyage):
    http://www.la27eregion.fr/In-control-propose-aux-citoyens-de

    Après tout, un tel "mode" existe bien pour la caisse d'assurance des étudiants, non ?
    seb

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux