Blog Notes d'Alain Juppé

Bordeaux, maintenant.

Publié le 30/08/2006 par Alain Juppé

Notre mois d’août a été bien rempli. Un déménagement transatlantique n’est pas une affaire de tout repos. Nous voici réinstallés à Bordeaux, chez nous, en famille. Joie des retrouvailles.

Au fil des dernières semaines, j’ai rencontré beaucoup de Bordelaises et de Bordelais qui m’exprimaient leur amitié et qui me demandaient : « Quand revenez -vous ? » A quoi je répondais : « Vous le voyez, je suis de retour. » Souvent, ils rétorquaient : « Quand revenez-vous à la mairie ? »
J’ai alors compris que, dans leur esprit, il suffisait que le Conseil Municipal se réunisse et me réélise maire. Pas si simple. Je ne suis plus conseiller municipal et seul le suffrage universel peut me confier à nouveau un mandat. Premier travail d’explication.

Il faut aussi expliquer pourquoi maintenant. Hugues Martin, mon successeur, et moi-même avons rappelé que nous voulions d’abord tenir parole. Je m’étais engagé, en décembre 2004, à revenir dès que possible me remettre au service des Bordelais. Hugues Martin s’était engagé à assurer la transition, ce qu’il a fait magnifiquement. Aujourd’hui nous respectons ce double engagement.

Et puis, au fond des choses, il s’agit d’un double mouvement de cœur.
Oui, j’ai la passion de Bordeaux et j’ai envie de travailler à nouveau, avec les Bordelais, à construire notre avenir.
Oui, nous avons senti chez beaucoup de nos concitoyens l’envie de voir se reformer l’équipe à laquelle ils avaient fait confiance en 2001.

Nous voici donc en campagne. Rien n’est gagné d’avance. C’est avec tous les Bordelais que nous comptons bâtir notre projet pour le Bordeaux de 2015. Je vais donc y consacrer tout mon temps et toute mon énergie. C’est pourquoi je vais interrompre provisoirement ce blog-notes. J’espère que vous le comprendrez.

Un mot encore, avant de nous séparer. J’ai été impressionné par l’action de la diplomatie française, sous l’autorité du Président de la République, dans le récent conflit au Proche-Orient. Dès le début, les positions de la France ont été claires et courageuses. Nous avons su mener à bien une concertation difficile mais fructueuse avec les Etats-Unis, qui a conduit au vote unanime de la résolution 1701 du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Enfin, avant de déployer nos soldats sur le terrain, le Président de la République a eu la sagesse d’obtenir le maximum de garanties quant à leurs règles d’engagement. Je me souviens des conditions impossibles où était placé notre contingent en Bosnie, qui ne pouvait pratiquement tirer un coup de feu pour se défendre ou pour défendre les populations qu’il était censé protéger ! La mission reste éminemment périlleuse, mais c’est l’honneur de la France que de l’assumer.

Au revoir. ADISHATZ, comme on dit en gascon. Nous nous retrouverons, je l’espère, fin octobre.
30/08

Partager cet article

21 commentaires pour « Bordeaux, maintenant. »
  • Lion New York
    Le 13 Mars 2007 à 11 h 07 min
    Lion New York
  • Gérard Brauchli
    Le 05 Novembre 2006 à 21 h 43 min
    Bonjour Alain.
    Je vais te tutoyer, car j'ai souvent parlé de toi avec Pierre C... J'habite Vichy, tu comprendras...
    J'ai été fan de toi, au début, car ton intelligence est flamboyante.
    Cela s'est gâté avec la sanction collective pour les médecins, dont je suis. (Hélas, dirais je, vu le mal que tes semblables nous ont fait ! )
    Depuis, j'ai compris que tu étais avant tout énarque. Donc professionnel du diagnostic livresque, doublé d'une non remise en cause par infaillibilité de caste.
    Nous, les médecins "pense menu" comme tu aurais dit un jour de colère, nous appelons cela une psychose.
    Desproges dirait : "la psychose, c'est : deux et deux font cinq et c'est normal" ...
    Je pensais que les Canadiens t'avaient soigné, et ma nièce bordelaise me disait que tu faisais de belles choses chez eux.
    Mais ce soir, il me semble avoir entendu que tu prenais la défense de ton corréligionnaire Jacques Chirac, qui m'avait donné jadis tant d'espoirs hélas déçus !
    Comment soutenir ce paresseux benêt qui a tellement trahi sans jamais rien créer ? Cet ectoplasme fallot d'un Mitterand calculateur qui a ruiné la France ?
    Je sais : même le Président n'a comme pouvoir que celui de nuisance... Cynisme énarquien bien décrit par Franz O Gisbert ...
    Je t'en prie, toi mon ex-idole, rassure moi : j'ai encore mal compris, j'ai encore pensé menu ...
    Caribou... dis moi que t'âs p't'être prrris l'acceint cânâdien, et que j'te comprins pus ?
    Écris moi vite si tu peux. Explique moi la Vie.
    Je connais Claude Malhuret, je sais qu'un maire a le temps de répondre s'il le désire.
    Fais moi rêver ... montre moi que les Ténèbres ne t'ont pas encore totalement absorbé...
    Cordialement.
    Gérard Brauchli.
    Gérard Brauchli
  • françois Monnerie
    Le 05 Novembre 2006 à 18 h 03 min
    Bonsoir Mr Juppé,

    Voilà une bien belle lettre adressée aux générations futures qui confirme cette affirmation que je vous avais entendu dire lors d'une réunion publique à Carbon-blanc en soutien à Hugues Martin : NOUS SOMMES TOUS ECOLOGISTES.
    Cette affirmation et la belle manière dont vous relatez vos réflexions lors de différents voyages à l'étranger me font penser aux récits de mon ancetre coté maternel François de Paule Latapie
    qui était aussi compétent en botanique(en témoigne le legs au muséum d'histoire naturelle de Bordeaux)qu'en langues anciennes!
    Peut etre faut-il à présent s'impliquer plus avant dans l'action personnelle et publique afin de sauvegarder notre patrimoine naturel en se fixant des règles butoirs à respecter sans attendre le verdict des
    générations futures.
    Je ne peux qui adhérer étant toujours autant admiratif à la lecture de ce que mon ancetre secrétaire de Montesquieu avait entrepris voila plus de 200 ans!
    J'ai d'autre part des idées sur la démocratie participative dont je souhaiterais vous entretenir dans un autre mail si vous le voulez bien.
    Pour ma part ce serait un grand honneur et plaisir ,
    Merci et encore mes félicitations pour votre ouverture d'esprit!


    françois Monnerie
  • Marie LIPANI
    Le 01 Septebmre 2006 à 13 h 47 min
    que ce Monsieur semble intelligent, sa lecture à elle seule suffit à l'évaluer. Dommage qu'elle ne soit pas cependant assez élevée pour qu'il comprenne que l'insulte est la puissance des faibles et qu'il est dommage pour la France en revanche que des gens de son accabit soient légion. Bon vent M. JUPPE et quel dommage que vous ne puissiez dans l'immédiat occuper des fonctions plus importantes au sein de l'état.
    Marie LIPANI
  • Bernard GIRARDET
    Le 30 Aout 2006 à 22 h 07 min
    Bonjour Monsieur Juppé,

    Je viens d'apprendre que la majorité UMP du conseil muniipal de Bordeaux vient de démissionner pour préparer votre grand retour aux affaires.
    Encore une opération qui va coôter fort cher aux contribuables. Vous n'auriez pas pu attendre l'échéance normale des élections?
    Je crois que le plus grand service que vous ayez pu rendre à notre pays, c'était de rester au Canada. On n'a pas besoin d'un voyou politique en France. Vous n'êtes qu'un saligot.
    Bernard GIRARDET
  • Alain Lefebvre
    Le 30 Aout 2006 à 17 h 21 min
    Bonjour Mr Juppé.
    Lecteur assidu de votre blog, j'ai a plusieurs reprises eu l'occasion de vous faire connaître certains de mes points de vue.Je reste bien évidemment très attentif à l'actualité locale, d'autant plus qu'en ce moment elle est dense du fait de votre retour, et en dehors des diverses déclarations des uns et des autres ( chacun a le droit de s'exprimer )il me semble que la question essentielle que doivent se poser les habitants de Bdx (dont je fais partie depuis 20 ans)est la suivante: Quel est l'homme politique qui a la meilleure compétence pour renforcer le rayonnement de Bdx à l'international,mettre en oeuvre les grands projets incontournables dans l'esprit d'une vision à 10 ans ,favoriser l'ancrage de nouvelles entreprises afin de créer des emplois nouveaux et durables et gérer la ville avec fermeté sans complaisance ni démagogie ?
    Je pense que cet homme nous l'avons sous la main et qu'il serait bien dommage de s'en priver alors qu'il a une stature d'homme d'état, qu'il est en situation de mobiliser d'importants soutiens, qu'il a déjà montré ce qu'il savait faire et que sa gestion passée a fait la presque unanimité toutes sensibilités confondues.
    Quand on a répondu à cette question , les reflexions du style " c'est trop tôt, c'est pas bien etc.." me semblent extrémement secondaires au motif qu'il n'y a pas de temps à perdre dans un monde qui ne s'embarrasse pas de détails.Alors le choix est clair et je vous invite à voter pour lui!
    S'agissant de notre maire actuel, qui n'a certainement pas démérité alors qu'il a du gérer les affaires dans un contexte sans doute délicat, il doit garder à l'esprit que redevenir N°2 d'un N°1 de cette qualité, c'est un honneur que beaucoup ne connaîtrons pas. Bonne chance Mr Juppé, nous comptons sur vous.Bien à vous et au plaisir de vous rencontrer.
    Alain Lefebvre
  • Francoise Macabéo
    Le 30 Aout 2006 à 12 h 36 min
    Quelle joie pour vous, Alain; quelle joie aussi pour Bordeaux et les bordelais qui vous attendaient avec impatience; quelle joie naussi pour nous de voir l'accueil qu'ils vous manitestent...
    Dans vos interviews avec la Presse et votre Blog de ce matin, vous expliquez avec simplicité votre retour à Bordeaux : engagement pris et tenu par H.M. et vous-même dans le respect de l'un et de l'autre. Rien que de très normal.
    Comment ne pas applaudir maintenant les projets que vous indiquez dans la Presse ce matin, autant pour la Ville que pour la Région. Projets que vous étudierez, certes avec concertation, mais aussi avec détermination : c'est là que se situera l'Homme d'Etat dont Bordeaux et la France ont besoin.
    Vous arrêtez votre Blog... "provisoirement".. On espère !! Certainement beaucoup de rencontres avec les responsables politiques, sociaux, culturels..mises au point des projets avenirs... vont occuper votre temps avant les élections, qui ne poseront aucun problème, les "parasites" qui se profilent ne prévaudront pas sur le bon Maire que vous avez été et celui que tous les bordelais veulent retrouver.
    Mais, si possible, je dis bien si possible, ne nous abandonnez pas !!..
    Ces relations "privilégiées" nous manqueraient beaucoup...
    Bon courage, Alain; la suite est déjà écrite et bien écrite..
    Ma pensée vous accompagne bien , amicalement, Françoise
    Francoise Macabéo
  • stephane step
    Le 30 Aout 2006 à 12 h 35 min
    pauvre france qui n'a que des hommes politiques qui ne cessent de partir pour mieux revenir, qui se croient indispensables et qui ne savent rien faire d'autre.
    Vive le renouvellement du personnel politique !
    Quelle belle image aussi pour la France et Bordeaux à l'international qu'un homme condamné par la justice. Ici nul trace de probité, de volonté de s'effacer mais encore et toujours une ambition personnelle dévorante
    stephane step
  • Jeff Henry
    Le 30 Aout 2006 à 11 h 59 min
    Cher Alain, votre fervent admirateur vous souhaite la bienvenue chez vous à Bordeaux et la bienvenue chez nous, en France. Votre retour était très attendu et je suis si heureux de votre retour. Je vous adresse mes voeux les plus chaleureux pour votre retour en politique. Je suis très optimiste quand à votre réelection à la Mairie de Bordeaux. Votre retour tombe à point nommé à quelques mois de grandes échéances politiques et votre présence est indispensable pour apporter à la famille UMP toute votre expérience et votre action sera essentielle. Car en effet adhérent UMP, j'attends beaucoup de vous. Depuis votre départ de la Présidence, rien n'est plus pareil....
    Avec mon admiration et mon amitié
    Votre fidèle

    jeff
    Jeff Henry
  • elisabeth Meyer
    Le 30 Aout 2006 à 11 h 41 min
    Les Bordelaises ont bien de la chance!
    N'oubliez pas les parisiennes qui se réjouissent de votre retour en France, et ont aussi besoin de vous
    Tous nos voeux de réussite à Bordeaux
    Bien à vous
    elisabeth Meyer
  • yann lestrat
    Le 30 Aout 2006 à 11 h 34 min
    M. Juppé, je ne sais pas si vous lirez ce message, mais je l'écris quand même pour vous signifier mon écoeurement devant votre conduite. Délinquant politique ayant échappé à une juste condamnation grâce à vos appuis et à sans doute un zeste de corruption auprès des juges, vous organisez votre retour en bouleversant le calendrier électoral local, comme en terrain conquis.
    J'estime que ce sont là des méthodes et une conception de la responsabilité politique absolument scandaleuses. Vous vous révélez une fois de plus tel que vous êtes : sans foi ni loi, dévoré d'ambition, assoiffé de pouvoir et d'argent et totalement imperméable à tout sens moral.
    Le discrédit de la politique et de son personnel auprès des français se nourrit de ce type de comportement et de conception de la chose publique, et vous en êtes par conséquent responsable, à l'instar de votre famille politique.
    Je termine ici, sur la certitude que si par hasard ce message vous parvient, il sera sans doute lu avec le mépris pour autrui qui vous caractérise si bien.
    yann lestrat
  • Gillian Nectoux
    Le 30 Aout 2006 à 11 h 06 min

    vous lire etait tres agreable, bon courage et nous souhaitons votre reelection.
    Gillian Nectoux
  • Michel Créach
    Le 30 Aout 2006 à 11 h 01 min
    Félicitations Mr Jupé pour vôtre retour à Bordeaux.
    Bonne chance pour vôtre campagne pour les municipales d'Octobre!
    Félicitations pour l'exellence de vos travaux dans vôtre ville et quelle chance d'avoir un tramway si confortable que j'ai utilisé lors de mon passage à Bordeaux.
    Bon courage Mr Jupé.
    Michel Créach
  • Claude MARRE
    Le 30 Aout 2006 à 09 h 55 min
    Si j'ai bien compris, vous allez continuer un "blog local" en quelque sorte, et destiné aux Bordelais, pourquoi ne pas nous en faire profiter ? Merci d'avance. CM
    Claude MARRE
  • Annick et Michel ENAUX
    Le 30 Aout 2006 à 09 h 54 min
    Cher Président et Compagnon,
    Je me souviens de cette fin de matinée où nous étions réunis dans la cour de la Mairie pour vous témoigner notre émotion à l'idée de votre départ.
    Aujourd'hui c'est un témoignage de joie, de bonheur de vous revoir.
    J'espère que les bordelais sauront se mobiliser pour aller voter et vous apporter leur confiance.
    Je comprends vos raisons pour interrompre votre blog, mais je voulais vous dire qu'en votre absence, il a été un précieux support pour ne pas rompre le contact, mais aussi pour connaître votre sentiment quant à l'actualité.
    Pour exemple, votre message sur le Liban.
    Du fond du coeur nous souhaitons bonne chance.
    Annick et Michel ENAUX
  • Bernard SANTE
    Le 30 Aout 2006 à 09 h 33 min
    Bonne campagne, bonne chance et good luck, comme l'on dit au Canada puisque l'on parle les deux langues; Pour le blog on attendra avec impatience votre retour, car je ne doute pas qu'il se passe beaucoup de choses jusqu'à fin Octobre.
    Encore bonne campagne, mais je ne doute pas de votre réussite.
    Prudence quand même, car comme disait Edgar Faure: "Avoir toujours raison, c'est un grand tort!"
    Bernard SANTE
  • joseph michel TRYJEFACZKA
    Le 30 Aout 2006 à 09 h 18 min
    le Liban est l'arbre qui cache la forêt le vrai problème c'est l'Iran et je ne vois pas là une résolution forte de la France (l'Europe n'en parlons pas car elle est devenue comme l'ONU un grand "machin") pour contraindre ce pays à renoncer à l'arme nucléaire.
    Notre diplomatie est bien muette sur ce sujet mais il est vrai que nous pouvons nous contenter du moyen orient c'est le désir du Président il faut se contenter des restes que Bush nous laisse.
    joseph michel TRYJEFACZKA
  • Bruno Edelist
    Le 30 Aout 2006 à 09 h 08 min
    Bonjour.

    Tout est dit et tout est clair, il nous reste à vous souhaiter une belle élection ! . A bientôt donc, amicalement.
    Bruno Edelist
  • Benoist Camus
    Le 30 Aout 2006 à 09 h 05 min
    Bon courage. J'espère malgré cela que vous pourrez nous faire part de vos réactions concernant l'Europe et le Moyen-Orient avant octobre.
    Bien à vous
    Benoist Camus
  • Françoise DESBOIS
    Le 30 Aout 2006 à 08 h 36 min
    Excellente nouvelle que votre retour à Bordeaux !. En tant que gasconne (Gers) je vous dis bonne chance pour l'avenir !
    Une citoyenne qui a toujours cru en vous.
    Françoise DESBOIS
  • MURIELLE DESCOUT
    Le 30 Aout 2006 à 08 h 09 min
    Bonne chance, Monsieur JUPPE. Je ne suis pas bordelaise, mais je suis de tout coeur avec vous. Je suis sûre qe les bordelais sauront saisir la chance qui est la leur de vous avoir.

    Cordialement
    MURIELLE DESCOUT

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux