Blog Notes d'Alain Juppé

Brèves de campagne(s)

Publié le 04/01/2008 par Alain Juppé

Isabelle a beaucoup d’intuition, y compris en politique. Depuis deux ou trois ans elle s’intéresse au sénateur Barak Obama et à sa candidature à la présidence des Etats-Unis. Elle reçoit régulièrement sa « newsletter » et consulte son site Internet. Elle aime son ton simple et percutant et pense qu’il fera mouche. Le « caucus » démocrate de l’Iowa lui donne raison. Il est vrai que la route est encore longue d’ici novembre (date de l’élection du successeur de G.Bush). A suivre…

Plus modestement… ma campagne à Bordeaux s’organise. Nous sommes dans les « starting blocks ». La permanence, cours d’Albret, très bien située, est opérationnelle. Inauguration mardi prochain à 19h.
Hier soir, séance de travail avec un groupe de jeunes femmes qui me font part de leurs réactions et de leurs attentes. J’aime leur enthousiasme.

Selon le journal Sud-Ouest, le dossier du Zénith à Bordeaux « frémit ». Croisons les doigts!
Notre ville a besoin d’une salle de spectacles d’environ 10 000 places. Tout le monde est d’accord là-dessus.
C’est à la CUB de réaliser cet équipement qui intéresse toute l’agglomération; cette idée a fini elle aussi par s’imposer.
La ville de Bordeaux est prête à accueillir ce Zénith dans le quartier du Lac. C’est, techniquement, la meilleure solution: le tramway arrivera dans le secteur dans le délai requis; la desserte par la rocade (non saturée aux heures des spectacles et qui, de toute manière, doit être mise d’urgence à 2×3 voies) est assurée; et 8 000 places de stationnement sont disponibles à proximité (parking du parc des expositions).
Cela dit, Bordeaux est ouverte à toute autre localisation dans l’agglomération.
L’important, c’est de décider vite: l’exemple de Strasbourg montre que la contruction d’un Zénith prend de 4 à 5 ans. Juste à temps pour 2013. Or cette salle est un élément essentiel de notre candidature au titre de capitale européenne de la culture… en 2013.

Partager cet article

3 commentaires pour « Brèves de campagne(s) »
  • François SAINT MARTIN
    Le 05 Janvier 2008 à 14 h 07 min
    Bonjour Monsieur

    J'interviens depuis plus de 15 ans comme consultant auprès de collectivités territoriales. Je me permets de vous faire part de quelques arguments qui peuvent s'adresser directement à votre principal adversaire.

    Sur l'économie :
    il est vrai que la Région a mis des moyens sur la recherche notamment vis à vis de l'Université mais ces engagements sont aujourd'hui illisibles et inefficaces en matière d'action opérationnelle en témoigne :
    l'atomisation des structures mises en place : 2ADI, Innovalis, Aquitaine valo et autres. de fait aujourd'hui on assiste à une véritable concurrence larvée entre ces structures qui ont beaucoup de mal à travailler ensemble.
    par ailleurs, les choix stratégiques de 2ADI prêtent à discussion en témoigne le projet Acmé retoqué par Airbus et en réalité mal positionné sur la filière composite.
    Par ailleurs le projet Aéroparc pour lequel vous aviez dirigé le comité de pilotage de lancement il y a cinq ans, démarre à peine après avoir connu beaucoup d'atermoiements de la part de la CUB en votre absence.
    Il faudra également sans doute que vos messages de campagne s'appuient sur la possibilité offerte par le décret du 26 décembre 2007 qui permet désormais aux collectivités de préempter à l'amiable ou par voie judiciaire les baux commerciaux. Il y aurait matière à développer une stratégie complète pour le petit commerce, qui effectivement souffre beaucoup en centre-ville (hors franchisés). A titre d'exemple, ce n'est pas un directeur de l'action économique qu'il faut mais une structure dédiée dotée de deux à trois personnes hyper compétentes (compétence reconnue par les commerçant concernés) capable d'identifier les projets ou les difficultés le plus tôt possible et de les prendre en charge (pas la peine de compter sur les organisations consulaires pour cela). on pourrait même dédier des stratégies de développement par secteur de la ville avec des pré études de marchés sur les besoins de proximité, la création d'une unité d'incubation des projets et une structure d'accompagnement à la diversification des enseignes.
    Sur l'équité sociale : voilà un vrai débat de campagne. En réalité, tout l'enjeu pour nombre de collectivités sera leur capacité à développer des tarifications d'accès aux équipements et services publics proportionnelles aux situations sociales des usagers. C'est le contraire que fait la Régon qui a promu un système égalitaire d'aide aux lycéens (90 euros pour tout le monde sans distinction de situation).
    Sur la neutralité du service public : sans vouloir ouvrir une boite de pandore, il me parait nécessaire de souligner que AR est un adepte forcené du spoil système dans toutes les collectivités où il est passé (privilégiant l'appartenance à la compétence pour le recrutement des fonctionnaires).
    Sur la culture : évidemment c'est le piège absolu avec le niveau de contrainte budgétaire engendré par l'opéra qui effectivement limite les possibilités d'intervention et la tendance naturelle d'une partie de acteurs à être opposé à votre personne. Il y a deux réponses : le transfert des grands équipements à la CUB (on peut compter sur la mairie de Mérignac pour être d'accord tout comme la mairie de Cenon qui n'attend que ça pour son nouveau pôle culturel) et la constitution d'un pôle économique d'activités culturelles et médiatiques sur un site déterminé dans la ville.

    Enfin et surtout il faudra être capable de chiffrer les propositions adverses et mesurer leur impact sur la fiscalité 3 taxes de la ville et la TPU de la CUB.

    A votre service.

    Cordialement
    François SAINT MARTIN
  • Fabrice A
    Le 05 Janvier 2008 à 12 h 02 min
    Enfin!!! Enfin!!! que dis je? enfin!!!
    Combien d'élus de tous bords rétorquent aux jeunes de Bordeaux depuis plusieurs années "Mais faut il vraiement un zénith à Bordeaux?"

    Votre réponse est enfn positive, je vous en félicite et en suis très heureux.
    Fabrice A
  • x x
    Le 04 Janvier 2008 à 11 h 34 min
    "Behind every great man, there's an even greater woman."
    x x

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux