Blog Notes d'Alain Juppé

BREXIT

Publié le 17/02/2016 par Alain Juppé

La Grande-Bretagne n’a jamais partagé l’idée française de la construction européenne. Nous avons fini par lui faire une place à part dans l’Union Européenne: elle n’est membre ni de la zone euro ni de l’espace Schengen ; et nous lui versons un chèque spécifique. Aujourd’hui, elle menace de quitter l’Union si nous ne consentons pas à ses nouvelles demandes. Son Premier Ministre s’est engagé à soumettre la décision à son peuple par referendum. A en croire les sondages une majorité pencherait en faveur de la sortie (Brexit).

Selon moi, ce ne serait une bonne chose pour personne . L’Union , déjà fragilisée , serait encore affaiblie. Quant au Royaume Uni, il courrait de plus grands risques encore : possible séparation de l’Écosse qui veut, elle, rester dans l’Europe, isolement de l’économie anglaise et notamment de la City.

Il est possible, à mon avis, de trouver un accord entre nous. Certaines demandes britanniques peuvent rejoindre nos préoccupations : moins de lois et de normes européennes, plus de démocratie et notamment plus grande implication des Parlements nationaux, remise en ordre des législations sociales … Nous aurions par exemple intérêt, pour notre part, à revoir la directive sur les travailleurs détachés qui aboutit à cette aberration de payer en France un travailleur européen au salaire français mais en lui appliquant les charges sociales de son pays d’origine!

Ce qui serait en revanche inacceptable , ce serait de donner à la Grande-Bretagne de manière directe ou détournée un droit de veto au renforcement de la zone euro que voudraient décider à l’avenir les États membres de cette zone. Les propositions que la Présidence européenne a mises sur la table sont sur ce point ambigües. La France doit tenir bon lors du prochain conseil européen.

Partager cet article

0 commentaires pour « BREXIT »

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux