Blog Notes d'Alain Juppé

Bye bye, Henri

Publié le 14/02/2008 par Alain Juppé

Pour moi, Henri Salvador, c’était LE rire. Un rire généreux, communicatif, inextinguible. J’entends encore résonner ce rire du bas de la rue Lepic jusqu’à la place du Tertre lorsqu’il m’accompagnait dans mes tournées du XVIIIème arrondissement à Paris.
Mais, outre ce don exceptionnel de donner de la joie de vivre, on devinait chez lui un grand professionnalisme et beaucoup de travail.
Sa disparition me fait de la peine.
Et en même temps, lorsque je l’entends, dans une interview qui date de quelques jours seulement, nous dire ou nous rire que la mort n’a guère d’importance, que la vie continue d’une manière ou d’une autre, c’est la joie qui revient.

Partager cet article

0 commentaires pour « Bye bye, Henri »

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux