Blog Notes d'Alain Juppé

Cafouillages gouvernementaux

Publié le 31/05/2015 par Alain Juppé

Voici deux exemples de réformes gouvernementales ni faites ni à faire, parmi celles que je citais hier dans mon discours au congrès des Républicains:

– La pénibilité : c’est une bonne idée que de prévenir et de diminuer la pénibilité de certaines tâches. Mais obliger les entreprises, y compris les PME , à tenir pour chaque salarié une fiche individuelle où seraient comptabilisés heure par heure les travaux définis comme pénibles par la réglementation , qui ne voit que ce serait un monstre bureaucratique ingérable ? Le gouvernement finit par en convenir mais se contente de reporter l’application de la mesure à dans 6 mois …

Pour tenter de sortir de l’impasse on crée des droits de retraite anticipée, c’est-à-dire de facto des régimes spéciaux de retraite par métier pour 20% des salariés … sans financement!

– Deuxième exemple : le projet de loi Rebsamen sur le dialogue social. Faute de ligne claire fixée par le gouvernement , les partenaires sociaux n’ont pu se mettre d’accord. Le législateur doit donc intervenir. Mais le projet de loi est encore une occasion manquée de simplifier le dialogue social dans l’entreprise. Il y a certes quelques timides avancées ( regroupement des multiples instances représentatives du personnel … sans pour autant en supprimer aucune) . Mais les députés socialistes ajoutent un amendement qui prévoit que dans ces instances les suppléants devront siéger au même titre que les titulaires! Et surtout le texte provoque la colère des petits entrepreneurs : rien sur le franchissement des seuils sociaux ( il y a 2,5 fois plus de PME de 49 salariés que de 50!) , création de commissions régionales des partenaires sociaux censés représenter les très petites entreprises. Dans nos TPE les relations patron/salariés sont en général directes et confiantes; l’arrivée d’un représentant syndical régional a peu de chances d’être bienvenue!

Au moment où nos entreprises attendent des simplifications et la stabilité du cadre juridique et fiscal dans lequel elles travaillent, ce projet est un détestable contre-signal.

Partager cet article

0 commentaires pour « Cafouillages gouvernementaux »

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux