Blog Notes d'Alain Juppé

Cap sur Grenelle

Publié le 28/05/2007 par Alain Juppé

Le Grenelle de l’environnement est bien parti!
Lundi dernier, à l’Elysée, en recevant les grandes associations qui militent pour la préservation de notre Terre, mais aussi des experts ou des penseurs engagés dans le même combat, le Président de la République a lancé le processus qui doit nous conduire au « Grenelle de l’environnement », prévu au plus tard en octobre prochain.

Avec mes équipes du MEDAD (ministère de l’écologie, du développement et de l’aménagement durables), nous nous sommes déjà mis au travail.

Pourquoi avoir choisi cette référence à « Grenelle », qui renvoie aux grandes négociations sociales de mai 68?

Pour moi, elle évoque plusieurs idées: celle de solennité, celle de partenariat et celle de négociation.

Solennité: nous voulons en faire un rendez-vous majeur dans l’agenda politique de la nouvelle majorité présidentielle.
Il ne doit pas s’agir d’une énième conférence sur les périls qui menacent la planète et l’humanité. Le diagnostic est déjà posé; les menaces, nombreuses et graves, sont connues. C’est un plan d’actions ambitieux qui devra sortir de la rencontre. Il fixera des engagements concrets qui constitueront un véritable contrat quinquennal, évalué chaque année comme l’a souhaité le Président de la République.

Qui dit « Grenelle » dit aussi « partenariat ».
Nous voulons réunir autour de la table, avec les représentants de l’Etat, les organisations syndicales, les entreprises, les associations et ONG, et aussi les collectivités locales qui sont en première ligne dans la mise en oeuvre des politiques de développement durable (transports et déplacements, éco-contruction et éco-aménagement, tri et valorisation des déchets, sensibilisation de la population, et notamment du milieu scolaire etc…)

Enfin, « Grenelle » signifie négociation.
Les sujets ne manquent pas. Nous les aborderons par grands thèmes:
– comment lutter plus efficacement contre le réchauffement climatique?
– comment préserver mieux la biodiversité?
– comment défendre notre santé menacée par les pollutions de tous ordres?
– comment réconcilier agriculture et développement durable?
– comment inventer une nouvelle « gouvernance écologique », en réformant nos institutions ( conseil économique et social, commissions parlementaires…), en renforçant nos capacités d’expertise indépendante et en les mettant au service d’une vraie « démocratie écologique », en nous dotant aussi de nouveaux indicateurs économiques qui permettent de mesurer les données de la « croissance écologique » etc…

Sur tous ces points et sur d’autres, il y a matière à négocier. Nous partons de positions de départ qui sont parfois proches, mais parfois aussi éloignées. Certains sujets sont particulièrement sensibles: je pense à l’énergie ou aux OGM. Il faut en discuter. Nous ne résoudrons pas toutes les contradictions. Mais je suis sûr que nous pouvons aboutir à un plan d’actions ambitieux qui marquera l’entrée dans une nouvelle ère.
28/05/2006

Partager cet article

33 commentaires pour « Cap sur Grenelle »
  • J. H.
    Le 20 Juin 2007 à 14 h 38 min
    Merci Monsieur le premier ministre, de rester sur la scène politique. Vous faites preuve d'une grande sérénité face aux événements et d'un grand courage face aux critique. Dimanche, les bordelais n'ont pas voulu de vous, mais toute la France est derrière vous et connais votre valeur!
    J. H.
  • dubourdieu jean-rené
    Le 20 Juin 2007 à 14 h 34 min
    je suis un ancien bordelais éxilé a pau la semaine dernière passant au cours de l'intendance j'ai assisté a votre discution, je tiens a vous félicité pour ce nouveau bordeaux néttoyer, cours sans voitures et pour ce tram bravo Monsieur le Maire,j'étais dans ma jeunesse a l'u j p et j'en suis fière d'avoir des hommes remarquable dans notre pays qui ne pense qua crée et non a démolire notre pauvre France continuer a être maire et merci merci de tout coeur monsieur Juppé un de vos admirateur
    dubourdieu jean-rené
  • Eléonore Patry
    Le 20 Juin 2007 à 14 h 16 min
    cher monsieur,
    non-militante mais fidèle à l'UMP j'ai toujours eu une sincère admiration pour votre parcours politique et suis avec plaisir votre belle plume grace à ce blog. Vous avez du recevoir quantités de messages de soutien et de compassion, sans vouloir alourdir ces messages je voudrais à mon tour vous dire combien j'ai été touché par la violente annonce de dimanche dernier. J'admire aussi votre dignité et votre simplicité dans ce moment, un vrai message comportemental pour le monde politique.
    Je vous souhaite un bon rebondissement, persuadée que l'histoire continuera à s'écrire pour vous.
    Eléonore Patry
  • Danièle VIALA
    Le 20 Juin 2007 à 14 h 14 min
    Cher Monsieur,
    Perdre une bataille n'est pas perdre la guerre, ce n'est là que l'expression d'une opinion à un moment d'une campagne électorale où la confusion créée par les propos de "certain élu" a prévalu dans un région à risque politique pour la droite. Vous n'avez pas eu de chance. Cela n'a rien à voir avec vos compétences, vos qualités et votre intégrité. D'autres ont été élus, leur seul mérite, s'ils en ont un, a été d'avoir utilisé le logo de l'UMP sur leus affiches. Que feront-ils à l'Assemblée Nationale, qu'apporteron-ils ? C'est la rude loi des investitures, des vagues...Vous n'êtes plus Ministre, soit. Vous restez Maire de Bordeaux, ma ville de naissance où demeure ma famille et où vous comptez des soutiens. Je reste persuadée que tout n'est pas fini pour vous, que cette décision d'évincer les ministres battus aux élections était inopportune en regard du travail à accomplir et des compétences nécessaires qui pour une fois étaient réunies. Vous étiez et demeurez l'homme de la situation. Votre successeur sourit, il est vrai, mais c'est un homme brouillon et je ne suis pas sûre que cette succession lui réussira. Souriez, cela vous rend infiniment humain et attachant, votre avenir est devant vous, la vie est belle, votre famille vous soutient, et des amis que vous ne soupçonnez pas croient en vous, même si certaines attitudes du temps du R.P.R me brusquaient un peu, même si sur le fond vous aviez raison. Des hommes d'honneur en politique, il n'y en a pas beaucoup,l'opinion le sait, pour peu qu'on lui rappelle de temps en temps. Ne perdez pas courage, ne lâchez rien.
    Recevez tout mon respect, et tous mes voeux pour l'AVENIR.
    Danièle VIALA
  • bernard Yves faurobert
    Le 20 Juin 2007 à 13 h 59 min
    Vous avez raison de rester à la mairie de Bordeaux.
    Je vous avais envoyé un mail il y a un ou deux ans au sujet de la "république des Escartons"
    Je déplore votre départ des instances dirigeantes nationales et suis heureux de vous voir rester sur Bordeaux. Veuillez croire en ma profonde estime.

    www.peintre-fauro.ch
    bernard Yves faurobert
  • Edouard Leroy
    Le 20 Juin 2007 à 12 h 59 min
    Bonjour Alain Juppé

    Je suis UMP depuis 2005 et j'ai participé à la campagne de Nicolas Sarkozy.

    J'ai été très déçu dimanche en apprenant ... et j'espère que vous allez reprendre ce poste de député et un ministère aux prochaines échéances pour accomplir ces missions qui nous et vous sont chères.

    Je suis avec vous et vous soutiens.
    Sachez que nous sommes nombreux!

    Edouard Leroy.
    Edouard Leroy
  • léo Esfandiari
    Le 20 Juin 2007 à 12 h 43 min
    Monsieur,
    Merci de rester avec nous.
    léo Esfandiari
  • Félix Youl
    Le 20 Juin 2007 à 12 h 42 min
    Je tiens à vous exprimer toute ma marque de sympathie.
    Vous n'en avez sûrement pas besoin, tellement vous en recevez de personnalités très importantes.
    Mais j'ai tenu tout de même à vous signifier ceci, comme on le dit souvent chez moi:"un grand n'est pas un petit, un petit n'est pas un grand".
    Vous êtes un "grand", malgré les vicissitudes de la vie.
    Je vous admire tout simplement!
    Félix Youl
  • Jacqueline Martin
    Le 20 Juin 2007 à 12 h 30 min
    Cher Monsieur Juppé,
    Je ne comprends pas la règle instaurée par F.Fillon.
    Vous n'étiez "que" le n° 2 mais...
    pour moi, vous êtes le seul homme capable de diriger la France, le seul homme qui en impose.
    J'ai beaucoup d'admiration pour vous.
    J'espère qu'un jour les Français et l'UMP verront en vous leur futur président. Bonne continuation
    Jacqueline Martin
  • Bernadette berenguer
    Le 20 Juin 2007 à 12 h 28 min
    Depuis plus de dix ans, NOTRE "pin" des landes est bien enraciné. Sous sa chaleur étouffante et ses tempêtes incessantes, Bordeaux l'a vu grandir.
    Son écorce a craquelé, des sillons laborieux, de toute part se sont creusés,
    sa résine a coulé sur les marches du Palais, laissant à jamais des traces sur les pavés,
    son essence ennivrante a influé un nouvel esprit sur ceux qui l'ont approché,
    sa silhouette élancée ne fait pas d'ombre mais sa cime culmine à l'horizon le plus éloigné,
    parfois ses aiguilles se hérissent quand souffle un vent mauvais,
    protégeons notre espèce,
    son tronc pourrait casser,
    les termites à Bordeaux, vous connaissez !
    GRAND MERCI Amitiés sincères
    B.B
    Bernadette berenguer
  • arnaud ducamp
    Le 20 Juin 2007 à 12 h 24 min
    J'ai été très honoré et touché que vous ayez répondu à mon message.
    Bravo et merci d'avoir gardé Bordeaux.
    Comme le gascon Cyrano, vous avez reçu un grand coup sur la tête, mais vous avez gardé votre panache.
    On vous aime plus que vous ne croyez !
    ( et pourtant je ne suis pas bordelais, ni même girondin )
    En ne vous occupant plus que de Bordeaux, vous allez pouvoir parachever votre magnifique oeuvre de rénovation de cette très belle ville.
    Maire de Bx, c'est auusi prestigieux que Ministre !
    Sursum corda ! Vous serez réélu brillamment en 2007.
    J'ai essayé de vous joindre à votre email, en vain : on me dénie le contact. Comment puis-je vous parler plus directement ?
    arnaud ducamp
  • regine d'Ailhaud-Castelet
    Le 20 Juin 2007 à 12 h 14 min
    je suis heureuse et fiere que vous choisissiez de rester notre maire .il semblerait que les Bordelais vous veuillent à ce poste , et uniquement là ...Je comprends votre appel (je préfére ce mot à "tentation")...même les autres partis n'y résistent pas ! notre président est tellement porteur d 'esperance !
    regine d'Ailhaud-Castelet
  • LOPEZ / CERCEAU René / Christine
    Le 20 Juin 2007 à 12 h 08 min
    Monsieur le Maire,
    Nous vous avons fait parvenir LUNDI un mail concernant la mairie de Bordeaux.Nous sommes ravis de votre décision pour vous , pour notre ville, pour nous, car nous aussi avons trés mal vécu votre "épisode" de dimanche.Nous vous souhaitons un trés bon moral et sachez que notre modeste participation sera pour votre réussite, notre réussite, aux prochaines échéances.
    Trés chaleureusement et "PER MULT ANYS"
    = et pour longtemps,comme nous disons chez nous.
    Sympathisants fidèles.
    LOPEZ / CERCEAU René / Christine
  • Marie France Gommeaux-Mauriac
    Le 20 Juin 2007 à 11 h 59 min
    Un simple mot pour vous remercier de ne pas abandonner cette belle ville de Bordeaux qui a vraiment besoin d'un homme tel que vous.
    Marie France Gommeaux-Mauriac
  • Emmanuel Berger
    Le 20 Juin 2007 à 11 h 59 min
    Monsieur, Quelle élégance, je tenais a vous faire ce petit mot pour vous dire que de tous les hommes politiques, vous êtes sans doute celui qui m'aura le plus donné envie de croire. Je me suis intérréssé sur le tard à la politique et j'ai adhéré à l'UMP que récemment. je viens parfois consulter votre blog, il s'y trouve des idées vraies. Vous auriez été sans aucun doute l'homme de la situation pour ce ministère et je déplore que vous n'ayez pu mettre en oeuvre votre politique lorsque vous étiez notre premier ministre, sans doute les choses seraient différentes aujourd'hui. Merci Mr Juppé, je vous souhaite de conservez votre poste de Maire, si je le pouvais ma voix vous est acquise.
    respectueusement
    E Berger
    Emmanuel Berger
  • Michel Creach
    Le 20 Juin 2007 à 11 h 58 min
    Malgré vôtre désarroi au résultat des législatives de Bordeaux!
    Félicitations pour vôtre décision de continuer à la Mairie de Bordeaux.
    Michel Creach
  • alain pont
    Le 20 Juin 2007 à 11 h 40 min
    Allez, faut pas nous abandonner !
    je pense que nous avons besoin d'hommes comme vous. Vous avez eu le tort d'avoir raison trop tôt.
    Dans ces moments difficle, nous pensons à vous.
    Courage et amitiès,
    Alain Pont (18 - Cher)

    alain pont
  • Alain DUPRESSOIR
    Le 20 Juin 2007 à 11 h 32 min
    Mon grand père était instituteur, et soldat, incorporé en novembre 1914. Tout ce que j'ai de lui c un livret militaire et une Légion d'Honneur, pas obtenue en grattant une guitare....
    Tu te bats quand ?
    Alain DUPRESSOIR
  • Jean Pierre Pangaut
    Le 20 Juin 2007 à 11 h 17 min
    Merci de surmonter l'injustice de dimanche soir pour vous et pour Bordeaux.

    Bon travail.
    Jean Pierre Pangaut
  • Anne REBUFFAUD
    Le 20 Juin 2007 à 11 h 03 min
    Monsieur le Premier ministre,

    Certes cette défaite est accablante. Mais votre décision de mettre tout votre savoir-faire pour hisser Bordeaux au rang de ville exemplaire, est une bonne résolution.
    J'ai eu l'occasion d'apprécier cette ville en 1976, durant les cinq mois où mon mari était jeune pilote en formation à Cazaux.
    D'autres séjours chez des amis aux alentours de Bordeaux et surtout lorsque ma fille préparait en 2000/2001 le concours d'entrée à l'ENM, m'a permis de découvrir une autre ville grâce aux embellissements que vous avez su apporter.
    Aussi, je ne peux que vous encourager dans cette voie.
    Avec ma haute considération.
    Anne REBUFFAUD
    Anne REBUFFAUD
  • UnCitoyen CommeLesAutres
    Le 20 Juin 2007 à 10 h 53 min
    J'ai été déçu que vous n'ayez pas été élu car je comptais beaucoup sur vous et votre grand ministère.
    C'est raté (de très peu). C'est dommage. On verra ce qu'en fera votre successeur.

    Vous avez raison de ne pas avoir cédé à la tentation de Venise. Bordeaux compte certainement sur vous (je ne suis pas Bordelais). J'espère que vous remporterez les municipales de 2008, et que vous vous accomplirez à Bordeaux. Il y a de quoi occuper un élu.

    En 2012 on verra bien (ou peut-être plutôt en cas de dissolution).
    UnCitoyen CommeLesAutres
  • michel gaud
    Le 20 Juin 2007 à 10 h 45 min
    J'habite loin de Bordeaux mais je tiens à vous féliciter d'avoir décidé de rester maire de cette grande ville.

    un militant UMP Réunionnais.



    michel gaud
  • roger roger
    Le 20 Juin 2007 à 10 h 32 min
    Et bien voilà tu t fait calmer, et ça, ça ça fait vraiment du bien ! ne plus te voir dans le paysage politique sera vraiment un bien pour la société.
    Tu pourra t'entrainer dans ton jardin pour réviser l'écologie !
    aller sans rancune, prépare bien les municipales car c tout ce qui te reste !!
    roger roger
  • isabelle crocquet
    Le 20 Juin 2007 à 10 h 30 min
    Monsieur Le Maire bonjour,
    ce matin en écoutant les infos sur France Bleu Gironde j'ai été soulagé d'apprendre que vous restiez Maire de Bordeaux. J'aurais été déçu du contraire, puisque l'année passé vous disiez que Bordeaux était dans votre coeur.Je ne fais pas de politique mais je ne suis pas surprise de ce qui vous arrive. Je pense que dés le départ les cartes étaient jouées. M.BORLOO a parlé en premier de la TVA sociale, ce n'est pas un hasard, il est à votre place. Je ne connais pas tous les rouages de la politique mais il me semble que vous avez été sacrifié et que c'était voulu.
    Ne baissez pas les bras et faite de Bordeaux une ville exemple comme vous l'avez dis.
    De tous coeur avec vous, Merci.
    isabelle crocquet
  • Cédric Barussaud
    Le 20 Juin 2007 à 10 h 25 min
    Bonjour,

    Dimanche soir, j'ai eu honte d'être bordelais..se priver ainsi pour la région d'une figure emblématique comme la vôtre est une catastrophe pour notre région.

    Hier soir, apprenant votre décision de rester maire de Bordeaux et vous saluant aux épicuriales, j'ai retrouvé la confiance et je salue votre capacité à rester digne dans telles circonstances et surtout de ne pas laisser tomber ceux qui croient en vous.
    Vous avez payé pour les autres, vous avez pris des coups en pleine face, mais vous restez debout..et j'éspère que vous continuerez votre carrière politique encore de longues années.
    Bravo !


    J'ai une question à vous poser et qui me chagrine dernièrement !

    Je me demande si l'annonce de la TVA sociale entre les 2 tours, n'est pas une manipulation pour réveiller la gauche et ainsi avoir une majorité de droite moins importante à l'assemblée pour pouvoir gouverner plus facilement ?
    En faisant rentrer une partie de ministres de gauche dans le gouvernement et un nombre plus conséquent de députés de gauche à l'assemblée, peut on penser que la gauche sera moins réactive aux nouvelles lois ?
    Malheureusement, je pense que vous en avez fait les frais...
    c'est mon opinion aujourd'hui..

    espérant que vous retrouviez rapidement un rang qui doit être le votre sur le plan national et international..

    Cédric Barussaud
  • jacky gromas
    Le 20 Juin 2007 à 10 h 25 min
    Monsieur,
    j'ai été trés peiné par votre défaite aux législatives et par votre démission en tant que ministre. j'ai appris ce matin avec grande joie que vous restiez maire de Bordeaux . merci de rester dans la vie politique.je ne suis pas de votre ville , j'habite l'eure mais je vous assure que cette décision m'a fait plaisir .surtout ne baissez pas les bras nous avons besoin de vous. cdlt
    jacky gromas
  • Gisèle et J.FrançoisI Foret et Flament
    Le 20 Juin 2007 à 10 h 24 min
    Nous apprenons ce matin, votre décision de poursuivre votre mandat de maire de Bordeaux.C'est la décision très heureuse que nous attendions.
    Merci de votre courage,car nous étions tristes à l'idée que vous quittiez cette ville,laquelle est devenue belle et vivante grâce vous.
    Nous ne pensons pas que les Bordelais aient voté contre votre personne.S'il fallait revoter, les électeurs réflèchiraient davantage.
    Tous nos voeux vous accompagnent Alain,et bonne continuation
    Avec toute notre sympathie
    Gisèle et J.François
    Gisèle et J.FrançoisI Foret et Flament
  • david roosens
    Le 20 Juin 2007 à 10 h 21 min
    Merci d'etre parti. Vous redonnez ainsi un peu de sens à l'engagement politique en France et quelques grammes de l'honneur républicain que vos générations ont spoliées
    david roosens
  • Vincent Magimel-Pelonnier
    Le 20 Juin 2007 à 10 h 18 min
    Bien que nous nous soyons serrés la main plusieurs fois en quelques années, en des occasions diverses, professionnelles ou lors de vos campagnes électorales, nous ne nous connaissons pas. Qu'à cela ne tienne : la terre a été, est, et sera remplie de gens estimables, que l'on peut admmirer sans jamais les avoir même rencontrés.
    Lors des récentes élections, bien que rallié au Modem à cause d'une vision de la politique non partisanne quelque peu naïve à laquelle je tiens, j'ai voté pour vous au second tour des législatives car il arrive un moment auquel toute affaire devient une affaire d'homme. Or vous êtes de ceux dont l'intelligence et la loyauté me semblent incontestables, même si parfois, ou peut-être justemment à cause de cela, mises au service de causes et de personnes peut-être plus floues.
    J'ai grandement déploré, vous concernant, le résultat de cete élection qui ne vous a pas rendu justice. Mais la vie continue et j'espère de tout coeur que vous trouverez à travers votre action à Bordeaux des raisons de maintenir votre courage.
    A l'occasion, saluez pour moi Pierre Lothaire.
    Vincent Magimel-Pelonnier
  • Sophie BOULART
    Le 20 Juin 2007 à 10 h 18 min
    Elles se bousculent, stupeur, incompréhension, attachement à un homme et sa famille qui ont fait de Bordeaux une ville où il fait bon vivre. Un grand merci.

    Le courrier que j'ai envoyé hier à votre permanence faisait état du souhait de vous voir continuer ( je ne vous parlerai pas ici des raisons invoquées) c'est à présent chose faite pour cela aussi merci.
    L'émotion ressentie était partagée par le grand nombre d'amis et d'alliés rassemblés autour de vous hier au soir et vous démontre combien les bordelais ont besoin de vous et j'ajoute comptent sur vous. C'est ce qui me semble si difficile en politique " l'on compte sur vous " responsabilités et extrême sévérité des jugements, sans chercher à comprendre et sans états d'âme. L'homme politique serait t-il un personnage virtuel que l'on peut faire disparaitre ou ressurgir à sa guise? Celui-ci n'en serait, bien sûr, nullement affecté...
    Tout le travail entrepris ces dernières semaines est précieux et certainement pas perdu, vous vous êtes investi comme l'on vous sait capable de le faire et cela portera ses fruits d'une manière ou d'une autre, assurément.

    Finalement, se sont de très affectueuses pensées que je vous adresse ainsi qu'à votre famille.







    Sophie BOULART
  • sonic larsen
    Le 18 Juin 2007 à 07 h 39 min
    retourne casser les burnes aux Caribou !!!
    sonic larsen
  • bruno MARTY
    Le 28 Mai 2007 à 20 h 57 min
    Monsieur le Ministre de l'écologie, du développement et de l'aménagement durables,

    Le collège de la Réole associé aux trois écoles maternelles et primaires de la Réole, celles de Bagas, Camiran, Loubens, Morizès, Mongauzy, le lycée, le CFA , l'école d'Orthevielle et les bibliothèques de la Communauté de communes, organise le 16 Juin 2007 une grande Journée sur l'environnement " Journée Verte et Nuit Bleue ".
    Ce jour là, plusieurs conférences sont au programme avec différents scientifiques : Bruno Malaize glaciologue et maître de conférence à l'université de Bordeaux 1 , Jérome De la Noé directeur de recherche CNRS à l'Observatoire de Bordeaux-Floirac , Monsieur Pierre Aloisi ingénieur au CNRS-LAAS de Toulouse . Une audioconférence en direct de l'antarctique (terre d'Adélie ) avec les ingénieurs de la base d'Umont d'Urville est aussi programmée .
    Des associations de scientifiques et de nombreux organismes seront aussi présents : astronomes amateurs, Conseil Général Agenda 21, la CUMA, le SIPHEM , l'ADEME, ..
    Les visiteurs pourront aussi découvrir une exposition avicole et bovine, des démonstrations de chiens de troupeau ainsi qu' un marché biologique pédagogique et se balader en poney.
    L'objectif de cette journée ( aboutissement d'une année de travail de la part des élèves, de leurs parents et des professeurs ) est de promouvoir la culture scientifique et de rapprocher notre collège de la population afin que celui devienne un véritable acteur de la vie publique.
    Cet évènement mobilise plus de 1000 élèves ( de la maternelle au lycée ) du secteur qui proposeront aux visiteurs plus de soixante ateliers ( expositions, expériences, films, mini-conférences, spectacles, chants, théatre ...) : http://cpelareole.free.fr/programme.pdf

    La présence du ministre de l'écologie, du développement et de l'aménagement durables serait pour tous les élèves, pour leurs parents et pour les enseignants participant à ce projet une grande marque de reconnaissance.
    Ma demande peut paraître "osée" et inconvenante mais mon envie de récompenser toutes les personnes qui se sont investies dans ce projet a pris le dessus.


    Dans l'attente d'une réponse, je vous prie de croire, monsieur le Ministre, à l'expression de mes sentiments dévoués.


    Bruno Marty
    22 chemin de Ronde
    33190 la Réole
    tel domicile: 0556610963
    tel travail : 0556611140
    professeur de mathématiques
    au collège et au lycée de la Réole
    bruno MARTY
  • Alain Thevenot
    Le 28 Mai 2007 à 18 h 10 min
    Nouvel installateur en energie solaire, je suis deja degouté des revirements perpetuelle de la direction des impots concernant le photovoltaïque.
    Deux jours apres l'election de Nicolas, un rescrit de cette derniere modifie le taux de TVA sans prevenir de 5,5% à 19,6%.
    Mr Juppé, Pouvez vous faire quelquechose pour revenir à l'intépretation d'avant le 6 mai.
    merci
    Alain Thevenot

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux