Blog Notes d'Alain Juppé

Ce ministre est dangereux

Publié le 28/11/2012 par Alain Juppé

Les récentes déclarations du ministre du redressement productif qui « ne veut plus de Mittal en France » sont calamiteuses. Je vous renvoie à l’éditorial de « une » du journal Le Monde, daté du 27 novembre, pour vous en convaincre si vous en doutez. Je cite : « Ses propos effraient les investisseurs anglo-saxons et consternent les Allemands, y compris les sociaux-démocrates, qui ne comprennent pas qu’on puisse autant dénigrer les entreprises de son propre pays. »

J’ajoute qu’il faut ajouter à la réaction de nos voisins l’angoisse et la colère des 20 000 salariés français du groupe Mittal.

Je cite à nouveau Le Monde: « Il ne suffira pas que François Hollande désavoue ses propos (= ceux de Montebourg)… Il faut cesser ce prétendu jeu de rôle qui décrédibilise la parole et l’action politique. » On ne saurait mieux dire.

Ce n’est pas la première fois que l’intéressé se livre à pareilles rodomontades. Il avait déjà mis les dirigeants de Peugeot plus bas que terre… avec le résultat que l’on sait. C’est un habitué des coups médiatiques sans lendemain, comme son apparition à la « une » d’un magazine, « armé, comme le rappelle Le Monde, d’un robot Moulinex et revêtu d’une marinière garantie 100% made in France. »

On pourrait se consoler en constatant que le ridicule ne tue pas. Mais c’est grave et inexcusable de la part d’un ministre qui « est devenu la parole économique du gouvernement auprès de l’opinion publique française. » Il est urgent de remplacer celui qui est en train de devenir, en fait, le ministre de l’effondrement productif.

Partager cet article

0 commentaires pour « Ce ministre est dangereux »

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux