Blog Notes d'Alain Juppé

Champions français

Publié le 20/08/2005 par Alain Juppé

J’ai mis parmi mes « favoris » un site qui me permet d’accéder chaque jour à une liste impressionnante de journaux nord-américains, britanniques et français. Manière commode de faire le tour des titres de l’actualité.
Ce soir (heure de Montréal), je lis Le Monde daté du 20 août.
A tous ceux qui doutent des chances de la France, je conseille l’article de Jean-Michel Bézat dont la dernière phrase donne bien le sens général:
« Pour le moment, les Français font davantage leurs emplettes à l’étranger que l’inverse ».
Il s’agit des opérations de fusions-acquisitions réalisées par nos grandes entreprises.
En contrepoint à « l’affaire Danone », J.M.Bézat constate que les groupes français multiplient les investissements à l’étranger. Il cite l’exemple de Pernod-Ricard, de France Telecom, de Saint-Gobain, de Suez et d’autres. Il y a désormais, parmi les 500 premiers groupes mondiaux que recense le magazine Fortune, plus de compagnies françaises (39) qu’allemandes (37) ou britanniques (35).
Un ami canadien me disait récemment que la France est devenue le deuxième investisseur étranger au Canada, après les Etats-Unis.
Ces performances ne sauraient nous faire oublier nos difficultés et nous exonérer des réformes nécessaires. Mais elles devraient relativiser le pessimisme ambiant que beaucoup de propagandistes du déclinisme répandent chez nous.
A bientôt.
19/O8/05

Partager cet article

11 commentaires pour « Champions français »
  • M C
    Le 23 Aout 2005 à 10 h 46 min
    Il faut en effet dépasser le pessimisme ambiant en France et croire en nos atouts ; les grands groupes français se portent bien et c’est pour moi plus important que le niveau de création d’entreprises en France, le plus grand défaut du tissu économique français étant ses PME de taille moyenne (entre 15 et 150 M€ de CA). Pour autant, l’analyse de JM Bézat me semble trop sommaire pour être pertinente : en effet, ce classement exclut les institutions financières ce qui joue contre le classement des britanniques qui disposent de mastodontes en la matière et par ailleurs, si on veut opérer un cumul par pays, il faut le faire en prenant en compte les chiffres d’affaires. Les groupes allemands mondiaux sont en effet moins nombreux mais très concentrés : par exemple, on peut dire que SIEMENS = ALCATEL + ALSTOM + AREVA + CAPGEMINI. Donc forcément… Enfin, pour compléter l’analyse, il faut dépasser la vision statique d’un tel classement pour mettre en exergue la vision dynamique en n’oubliant pas les secteurs d’avenir, les taux de croissance, la date d’ancienneté des groupes (combien de groupe avons-nous dans ce classement qui ont moins de 25 ans d’existence comme Microsoft ou Dell ?), les market caps … On peut également mentionner l’objectif affiché des autorités chinoises de pénétrer ce classement symbolique avec force (de mémoire, une vingtaine d’ici 2010) ce qui devrait se faire au détriment des européens. Concernant les montants des acquisitions de tous les groupes français depuis le début de l’année (40 Mds d’Euros), il est à comparer avec Google, société créée en 1998 (!), qui a levé 4 Mds d’USD en une journée… A comparer également avec le produit de la vente des réseaux autoroutiers français !
    M C
  • Paul DURET
    Le 22 Aout 2005 à 19 h 02 min
    Bonjour Mr Juppé,

    Nous vous souhaitons un agréable et fructueux séjour au canada.
    En ce qui concerne les groupes français qui font leurs emplêtes à l'étranger, je me pose quelques questions :
    - sont ils encore français ? ne sont ils pas souvent possédés en fait par des fonds de pension ?
    - quel est l'interêt pour la France qu'ils achètent à l'étranger ? est ce que cela maintient ou crée de l'emploi en France ?
    - Est ce que c'est au détriment d'investissements qu'elles pourraient faire en France ?
    De la réponse à ces questions dépend en fait l'appréciation (bonne ou mauvaise) que l'on peut avoir sur ce phénomène.
    Paul DURET
  • Stephane Virally
    Le 22 Aout 2005 à 17 h 29 min
    Monsieur le Premier Ministre, cher Alain, permettez-moi de vous souhaiter la bienvenue de ce cote de l'Atlantique. Je ne doute pas que nos voisins du Nord vous accueilleront avec la gentillesse et la simplicite qui les caracterise. J'espere que cette annee vous sera a la fois agreable et profitable. L'immersion dans une autre culture est a mon avis toujours benefique et generatrice d'idees et de points de vues nouveaux, sans doute encore plus pour un esprit intelligent et eduque comme le votre. Ce qui risque de vous frapper le plus, c'est l'optimisme ambiant et la volonte d'avancer, tellement etrangere a la societe francaise. Je compte sur le fait que cette experience vous sera utile si vous reprenez le combat une fois rentre en France. Il m'arrive encore (bien que de plus en plus rarement) de rever d'une France qui se bat pour une meilleure place dans le monde, une France attractive ou l'on a envie d'immigrer et dans laquelle on a envie d'investir. La comparaison avec des societes plus liberales, plus optimistes, conscientes du fait que l'argent de l'Etat n'est en fait que celui des contribuables, ne peut a mon avis qu'apporter une contribution positive au debat.

    Amicalement,
    Stephane Virally
    (Houston, Texas)
    Stephane Virally
  • gilles chambon
    Le 22 Aout 2005 à 16 h 13 min
    Non je ne peux pas vous suivre sur votre conclusion. Les entreprises auxquelles vous faites allusion n'ont plus grand chose à voir avec la France profonde, même quand elles sont familiales depuis plus d'un siècle. Ex: MICHELIN. 10% des salariès sur le territoire français, 90% dans le reste du monde. L'actionnariat : 10% d'actionnaires individuels, 90% d'OPCVM, ou fonds de pensions français ou étrangers. La bonne santé de ce leader mondial n'a maintenant plus rien à voir avec les éternuements de la France. Un rien de plus... vous me comprenez...il n'y a plus qu'à délocaliser le siège à Genève, Zurïch,
    ou Londres... pour le plus grand bien de ses propriétaires. Idem pour Danone qui vient de nourrir l'actualité et au sujet de la quelle les rodomondades gouvernementales n'étaient pas faites pour donner aux français une juste appréciation de la situation de ce type de multinationale d'origine française.
    Enfin, je ne parle pas des gros actionnaires à la retraite que l'ISF contraint à l'expatriement.
    Finalement, le vrai problème est que les futurs leaders mondiaux ne peuvent plus naître en France comme naguère sauf à être mort-nés.
    Il y a, je crois, un vrai problème.
    gilles chambon
  • Louis Leniaud
    Le 22 Aout 2005 à 14 h 38 min
    M.Jupé,
    Depuis 10 ans, devant le bon résultat des enreprises françaises, les équipes de management ont multiplié leurs salaires par 10, par contre le pouvoir d'achats des français diminu. Il n'y a plus d'esprit national dans ces entreprises. je suis un jeune électeur de droite qui se reconnait pas la défense de l'ultra-libéralisme par l'UMP. L'argent de nos champions n'est pas redistribué en Françe, alors leurs bénéfices...
    un peu amer mais je vous prie de croire en ma sympathie.
    L.Leniaud
    Louis Leniaud
  • olivier vidal
    Le 22 Aout 2005 à 14 h 09 min
    C'est une bonne nouvelle en effet !..

    mais une fois de plus, cela ne va-t-il pas être ressenti comme une sorte de "fuite en avant" des groupes français qui chercheraient la croissance ailleurs que dans leur pays..

    ressenti comme une sorte de manque de confiance dans le marché français ?

    Evidemment la question ne se poserait pas si le pays se portait bien. Mais comme c'est loin d'être le cas, je me demande si au final ce n'est pas cette impression qui va dominer..
    olivier vidal
  • Yves RICHARD
    Le 21 Aout 2005 à 23 h 43 min
    bonsoir,
    enfin la réouverture du blog !
    en guise d'exercice de rentrée, je vous propose de trouver un nom désignant les participants à ce blog. Pour ma part j'ai souvent utilisé le terme "blogger" ou "blogueur". Evidemment ça sonne chic, anglais et sportif (comme "jogger"). Mais aujourd'hui, je pencherais plutôt pour "bloguiste". C'est plus sympa, ça sonne même un peu québéquois, et ça reste sportif: ça rappelle "bouliste"! qu'en pensez-vous ?
    Yves RICHARD
  • Olivier Lacroix
    Le 21 Aout 2005 à 14 h 07 min
    bonjour,
    je prend le paris qu'il s'agit de google news

    http://news.google.fr/nwshp?hl=fr&tab=wn&q=

    C'est un outil fantastique, PARAMETRABLE. Vous pourrez par exemple obtenir tous les articles concernant un mot précis.

    Exemple :
    1)faites une recherche sur votre nom
    2)allez au bas de la page
    3)cliquez sur le lien "ajoutez une rubrique personnalisée"

    Désormais à chaque fois que vous vous connecterez sur ce site, vous aurez une rubrique qui vous sera consacrée.

    Bonne fin de week-end
    Bien amicalement, Olivier
    Olivier Lacroix
  • Bernard SANTE
    Le 21 Aout 2005 à 08 h 23 min
    Il est possible et même certain que les grandes entreprises françaises achètent beaucoup à l'étranger, mais qu'est-ce que celà me rapporte à moi retraité qui voit de plus en plus d'impôts en France, ma retraite qui n'augmente pas contrairement aux prix, et donc mon pouvoir d'achat qui baisse!
    Franchement, les champions français sont en ce moment le cadet de mes soucis!
    Bernard SANTE
  • Jacques DUMON
    Le 20 Aout 2005 à 16 h 19 min
    Mr Juppé,

    Les pessimistes de France, je ne parle pas de ceux qui ont de l'argent bien placé à l'étranger et qui y travaillent, ont encore bien du souci à se faire.
    Tant que vos amis au gouvernement (les seuls à pouvoir le faire, puisque les Socialistes en sont incapables) n'auront pas drastiquement réformé l'Etat qui vit largement au dessus de ses moyens et redonné aux entreprises des conditions de travail identiques à leur concurrentes étrangères, comment escomptez vous rembourser la dette nationale atteignant le chiffre faramineux de 1200 milliards d'Euros, autrement qu'en vous défaussant sur les prochaines générations. Je sais que les Socialistes sont responsables de ce désastre pour au moins les 3/4, mais vous avez, vous une large part de responsabilité dans votre inaction démagogique qui se résume en une phrase: "Après nous le Déluge".
    Mon petit-fils va naitre en Janvier prochain. A son premier souffle, il devra par sa simple existence 15000 Euros à l'Etat.
    Que pouvez-vous répondre? "N'ayez pas peur? L'Europe paiera (j'aimerais bien...)
    Comment même l'Europe a-t-elle pu laiiser se creuser un tel gouffre sans réagir?

    Jacques DUMON
  • Alain Lefebvre
    Le 20 Aout 2005 à 14 h 08 min
    Cher Mr Juppé
    C'est un plaisir de retrouver votre blog.J'avais l'habitude de le consulter chaque jour et j'espérais bien qu'une fois installé et raccordé vous reprendriez votre chronique quotidienne avec la France et...les Bordelais.Un lien s'était tissé,riche d'échanges et aussi de sensibilité, dans un monde en pleine folie.Vous avez raison de rappeller que la France aussi se bouge et qu'il ne faut surtout pas tomber dans le pessimiste ambiant car notre pays est encore plein de ressources et que l'esprit d'entreprendre y existe toujours malgré des freins qu'il va bien falloir libérer.Vous allez bénéficier d'un poste d'observation formidable de l'autre côté de l'atlantique et nous comptons sur vous pour nous alimenter réguliérement de vos reflexions et notamment sur tout ce qui pourrait à vos yeux être transposable afin d'apporter les réformes qui s'imposent sans trahir notre culture.Un petit clin d'oeil : à propos des favoris sur votre PC, avez vous aussi pensé à y inscrire la consultation de Sud Ouest?
    Alors bonne rentrée et à vous lire
    Amitiés
    Alain Lefebvre

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux