Blog Notes d'Alain Juppé

Combattre, maintenant.

Publié le 13/09/2014 par Alain Juppé

Le soi-disant Etat Islamique en Irak et en Syrie est l’incarnation de la pire barbarie criminelle. C’est notre ennemi et il faut le combattre sans attendre.

C’est l’ennemi des chrétiens, des yazidis, des minorités religieuses d’Orient qu’il martyrise et chasse de leur terre millénaire.

C’est l’ennemi des musulmans qui ne veulent pas laisser défigurer l’Islam en une religion de haine, de violence et de mort.

C’est l’ennemi des Kurdes qui sont en première ligne pour arrêter sa progression.

C’est l’ennemi de l’opposition syrienne retranchée, notamment dans la province d’Alep, sous les bombes et les armes chimiques du régime de Bachar, allié objectif des djihadistes.

C’est l’ennemi des Etats arabes du Proche et Moyen-Orient qui seront tôt ou tard déstabilisés par le chaos qui s’est installé dans la région.

Et c’est évidemment l’ennemi des démocraties, notre ennemi qui pervertit quelques-uns de nos jeunes et nous menace directement d’attaques terroristes sur notre sol.

Il est temps de mobiliser tous ceux qui ont compris le danger. Mobilisation humanitaire en premier lieu; mobilisation militaire ensuite, non pas en déployant des troupes au sol mais en fournissant les armes nécessaires à ceux qui, sur le terrain, se battent au nom de valeurs proches des nôtres et en leur donnant le soutien aérien nécessaire; mobilisation politique en créant la coalition des Etats et des organisations internationales qui ne veulent pas laisser se développer ce cancer. 

Si telle est bien la volonté de la France et si cette volonté se concrétise, il faut la soutenir.

 

Partager cet article

0 commentaires pour « Combattre, maintenant. »

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux