Blog Notes d'Alain Juppé

Contrastes

Publié le 04/12/2009 par Alain Juppé

Hier soir, conseil de quartier à La Bastide. La question de la construction d’une mosquée à Bordeaux vient en débat. Un groupuscule, dont il n’est pas difficile de deviner les affinités politiques, me prend à parti violemment et me somme d’organiser un référendum « à la suisse ». Je réponds que jamais je n’empêcherai des habitants de ma ville de pratiquer leur religion et que, dans la mesure de mes compétences, je les y aiderai même. C’est ma conception de la laïcité et du respect de la liberté religieuse. La salle semble partagée. Mais finalement, je l’emporte à l’applaudimètre.

Une heure plus tard, au coeur du Vieux Bordeaux, j’inaugure les nouveaux locaux d’une association exemplaire, PromoFemmes, qui, depuis 15 ans, sous l’impulsion d’une présidente admirable, Anne Conchou, et de son équipe, accueille dans notre ville les femmes migrantes confrontées à toutes les difficultés de l’intégration : méconnaissance de la langue, éloignement du marché du travail, charges de famille… La Ville, l’Etat et les collectivités départementale et régionale lui apportent régulièrement leur aide.

Je conclus mon petit discours ainsi: « Etrange société que la nôtre: d’un côté des gens qui passent leur temps à dresser les communautés les unes contre les autres et à propager le rejet de l’autre et même la haine, avec aujourd’hui une obsession particulière: l’islamophobie; de l’autre un engagement généreux au service des autres, la recherche de l’harmonie et de la compréhension mutuelle, le respect et l’amour. ».

Ce qui me fait chaud au coeur, c’est que les seconds ont l’air tellemment plus heureux que les premiers!

Partager cet article

11 commentaires pour « Contrastes »
  • viv
    Le 07 Décembre 2009 à 00 h 18 min
    c'est bien de surfer sur la vague de la mode : on ne fache personne;
    viv
  • Helmut
    Le 06 Décembre 2009 à 23 h 54 min
    Honnêtement: ne trouvez-vous pas ces éloges sur votre courage, votre sagesse, votre clairvoyance un tantinet excessifs?

    Et puisque vous mentionnez votre brève apparition à l'inauguration de promoFemmes: vous n'étiez pas le seul à inaugurer! Avez-vous oublié la présence d'autres élu'e)s qui ont "inauguré" autant que vous car ils /elle ont contribué au projet extrêmement positif de cette association? Récemment vous nous avez fait le même coup lors de l'inauguration du café social des vieux combattants maghrébins où vous avez tout fait pour occulter le financement par le conseil régional dont la représentante -présente - a fait plus que vous pour honorer et aider matériellement et moralement ces pauvres laissé-pour compte. Est-ce nécessaire pour le grand Homme d'Etat que vous voulez être?
    Helmut
  • etienne
    Le 06 Décembre 2009 à 23 h 41 min
    Comment faudra t'il pour qu'un jour on puisse émette l'idée que la religion est le fruit de l'homme, et que certaines religions s'en servent pour l'embrigader !

    Aucunes religions n'est pire qu'une autre, ni n'est meilleure... A ce propos j'aime assez le point de vue d'Einstein !

    Pas besoin de religion pour admirer la perfection de ce monde !

    Etudions le, et respectons nous !
    etienne
  • tatanicolo
    Le 06 Décembre 2009 à 12 h 52 min
    Discours convenu et faux- c...l. La réalité qui se cache derrière le résultat du referendum Suisse ( et qui pourrait être identique en France ) c'est une opposition de la plupart des Français ( la majorité silencieuse ...) à cet islamisme intolérant , agressif et violent.
    La réalité c'est le bon sens de l'opinion publique Française qui ne verrait aucune objecion à la construction de minaret pour autant que la parité soit respectée par les islamistes en ce qui concerne la présence d'églises dans les Pays à majorité islamique. Et là, c'est pas gagné !!! Par ailleurs, Mr Juppé, je vs préfère en 2009 qu'en 1997. Vs avez acquis une stature de présidentiable.
    En tant que militant UMP je pourrais voter pour vous.
    tatanicolo
  • Adrien Cubertafond
    Le 06 Décembre 2009 à 11 h 17 min
    Est-ce, M. le Premier Ministre, parce que je vous accusais de démagogie dans mon commentaire (qui était également argumenté et nullement injurieux ni raciste ni illégal de quelque manière que ce soit) que vous avez préféré le censurer ? La déception se rajoute à la déception pour moi qui ai a priori énormément de respect pour vous.
    Adrien Cubertafond
  • Perlimpimpin
    Le 05 Décembre 2009 à 23 h 26 min
    Bonjour M. le Premier ministre,

    J'ai beaucoup d'estime et de respect pour vous, j'ai adoré votre livre, Je ne mangerai plus de cerise en hiver.

    Malgré tout, à lire votre message, et ceux de certains de vos lecteurs (à commencer par Michel Armand/Agrégé de Lettres classiques... comme s'il était nécessaires d'étaler les titres pour légitimer son propos), j'ai le sentiment d'une grande hyprocrisie de la pensée unique, partout présente sur cette question là ; et d'une rupture qui n'a jamais été ausiprofonde entre les élites et le peuple. Si vous quittez un instant les quartiers chics, en vous collant aux réalités d'une intégration en faillite. Vous entendrez alors le ras-le-bol qu'il ressent vis-à-vis de tout celà... et qui touche même des amis que j'ai à Marseille, qui ne juraient que par la gauche, qui en ont à présent marre de vivre dans un quartier rythmé par le raï, et autres musiques africaines...

    C'est simple, maintenant dès lors qu'on ose dire que la France est, depuis plus de 100 000 ans une terre chrétienne, issue d'une Europe qui s'est forgée sur les fonts baptismaux judéo-chrétiens ; on passe pour raciste, anti-islam, intolérant, et autres. On est décidément bien loin d'un Général de Gaulle (celui-là même qui, loin d'être un fasciste ou un raciste - il les a même combattus ; et donna leur indépendance aux peuples Africains colonisés) écrire à je ne sais qui sa crainte de voir Colombey-les-Deux-Eglises devenir "Colombey-les-Deux-Mosquées".

    A ceux qui disent que la France a toujours été un pays de brassage, c'est tout à fait exact... mais la toute petite nuance qui fait in fine une sacrée différence : les anciennes générations d'immigrés tenaient à s'intégrer, à respecter nos lois, nos modes de vie, nos culture (les exemples sont nombreux, de Coppa à Zidane, de Platini à Aznavour, en passant par Vartan). Aujourd'hui les nouvelles générations d'immigrés veulent vivre en France, avec des revenus semblables à ceux des Français (jusque là rien d'anormal), mais en continuant à vivre selon les modes de vie et cultures du pays d'origine, en cassant tout (en France) pour des matchs de foot entre deux pays étrangers qui jouent à des milliers de km de là ; en mettant à feu le Vieux-Port de Marseille, en remplaçant le drapeau tricolore par celui l'Algérie sur Capitole de Toulouse et en PROFANANT le drapeau Français (qu'ils ont brûlé sur le capitole, ce qui est un délit...), devant des policiers médusés et consternés, ayant reçu l'ordre des autorités de ne pas réagir. Face à cette non volonté de s'intégrer, et la vision de responsables français qui se couchent, ne vous étonnez d'une percée du FN, que personnellement je ne souhaite pour rien au monde ! Ce matin Dominique Souchier accueillait sur Europe 1 l'historien Jean Garrigue pour un livre sur l'Histoire du Parlement, qui racontait qu'il y a quelques jours, une spectatrice en foulard est entrée dans l'hémicycle sans aucun problème, alors qu'il y a quelques années, une religieuse catholique avait été expulsé, pour le voile qu'elle portait... ça en dit long.

    Pour en revenir à la Suisse, j'ai pour ma été profondément choqué par les réactions entendues des ministres de la République Française(à commencer par celui des Affaires étrangères), qui se permettent de s'ingérer dans la politique intérieure de la Suisse pour juger de décisions encore une fois intérieures prises par un Etat souverain. La Suisse est un Etat de droit démocratique (ce dont on ne peut nier, vu le nombre de "votations" régulièrement organisées par ce pays sur les sujets de la vie politique, au sens premier du terme) ; elle n'a pas à recevoir de leçon de quiconque. Je ne doute pas que ces mêmes ministres se seraient à juste titre outrés si un Etat étranger s'était permis de faire de même sur nos décisions (et souvenez-vous que cela s'est fait, au moment des lois sur la laïcité, pour interdire le voile islamique dans nos écoles... hypocrisie, je dis décidément ton nom !)

    Il est assez étrange en effet d'entendre la presse et les politiques s'émouvoir de voir un Peuple voter avec leurs pieds (car, c'est en autres termes finalement assez similaires, que l'on qualifie du vote suisse), dès lors que les résultats ne vont pas dans le sens attendu !

    Ce que les Français attendent des politiques, ce n'est pas la langue de bois trop facile, mais le courage d'affronter ses idées. Il est consternant de voir de hauts responsables politiques professer religieusement leurs bonnes morales de tolérance vis à vis des immigrés devant les caméras (comme si on voulait endoctriner et dire aux Français récalcitrant quoi penser, ce qui est lassant); et d'entendre les mêmes, en "off", dire que "quant il y en 1 ça va, c'est quand il y en a plusieurs ..." ; ou encore "Il n'a pas l'air de venir de Lormont... ni de Corrèze" (diant finalement tout bas ce que les Français et les Européens pensent tous haut (cf. les questions sur l'entrée de la Turquie en UE, à laquelle les Français son opposés).

    Trés cordialement,
    Perlimpimpin,
    non agrégé, simple citoyen !
    Perlimpimpin
  • olivier seutet
    Le 05 Décembre 2009 à 17 h 52 min
    Les interdits se multiplient. Un dernier exemple sur le grand journal de Canal+. Alain Duhamel a eu bien du mal, face à Thomas Legrand et Joseph Macé-Scarron, à défendre l'idée qu'il était possible de discuter de l'identité nationale ou française, ou de l'immigration, ou encore de l'Islam; le tout était de le faire au moment opportun et avec les mots qu'il fallait.
    Une saine réaction face à la bordée d'injures envers tous ceux qui abordent le sujet, citons au hasard : fasciste, nazi, colonialiste, islamophobe, débateurs à la con etc ...
    Quand même étrange dans une société qui se targue d'être en pointe sur la défense de la liberté, d'entendre ce concert sur quasi toutes les ondes, dans presque tous les éditoriaux, que la seule vérité est l'Universalisme, que toute autre opinion relève de l'étroitesse d'esprit voire d'un esprit de haine de l'"étranger"; l'autre vérité intangible, à les entendre, est le relativisme, que toute autre opinion relève du commutarisme. Tout celà est enrobé d'un respect idolâtre des "Lumières", de la Révolution, et de la laïcité.

    On a envie de redire que les vérités sont multiples (sauf bien entendu dans les théocraties). Que la discussion est le seul moteur possible pour trouver des solutions (sauf pour les despotes éclairés ou non). Que la confrontation des idées, est bien entendu dangereuse (on peut être converti par son adversaire, on peut être submergé par des réactions populistes), mais ce danger doit être non seulement affronté mais désiré. Même dans les religions la vérité révélée est soumise au doute permanent.
    olivier seutet
  • Diasy
    Le 05 Décembre 2009 à 17 h 12 min
    Merci Monsieur Juppe, par les temps qui courent, les prises de position (de décisions), claires et courageuses sont tellement rares tant à droite qu'ailleurs, que lire ce compte rendu m'a donné du baume au cœur. Pour les années qui viennent, Monsieur, ne laissez pas d'autres occuper le terrain et polluer les débats. Je ne suis pas toujours d'accord avec vous, mais je vous reconnais une vrai stature d'homme d'État. Laissez moi exprimer un souhait, que vous ayez bientôt un destin national mais surtout pas en numéro 2, et ne craignez pas vos ennemis, méfiez vous plutôt de vos amis.
    Diasy
  • ARMAND Michel
    Le 05 Décembre 2009 à 05 h 44 min
    Monsieur le Premier Ministre, j'apprécie particulièrement la mesure de vos propos, surtout dans le présent débat illustré par le site de consultation de Monsieur Besson, qui, outre quelques approches patriotiques et touchantes, favorise les propos extrémistes et xénophobes. Pour ma part, par cinq fois j'ai essayé de montrer que le point de vue fédéraliste (ref. du 14 juillet 1790) prônait une vision de la Nation fondée sur l'adhésion, sans renoncement à des identités voire des nations premières. Je me suis vu censuré : Politiquement incorrect ? Hors-sujet ? Le pseudo de «Gavouot» provocateur ?
    Malgré son unité et son indivisibilité la République est, de fait, plurielle depuis l'origine. Tels de mes amis tirent de leur origine polonaise, hongroise, berbère... des leçons de patriotisme qu'ils mettent au service de la France ; tel Breton, Corse, Gascon, Provençal... n'aurait-il pas la possibilité de puiser dans une identité originelle reconnue et valorisée la force d'un élan vers une patrie plus large, La France. Quant au frontalier alpin que je suis, appartenant à la minorité ethno-culturelle occitane reconnue en Italie, et dont la langue fut officielle aux J.O. de Turin, ne peut-il contribuer à cimenter l'Europe, dès lors qu'il agit au grand jour ?
    Bref, il m'est apparu que le successeur de Montaigne et de Montesquieu est de ceux qui peuvent le mieux recevoir des hypothèses que la Gironde avait émises.
    J'espère, Monsieur le Premier Ministre, que sans nécessairement partager mon point de vue, vous aurez à coeur d'y faire référence, comme porteur d'un esprit de rassemblement et de cohésion.
    Respectueusement
    Michel ARMAND
    Agrégé de Lettres Classique
    Vivant actuellement à la Réunion (nom symbolique !)
    ARMAND Michel
  • JD
    Le 04 Décembre 2009 à 16 h 47 min
    j'ai lu vos coups de coeur/gueule...vos réflexions , discours , attitudes ...tout est cohérent , pragmatique , sage...c'est appaisant , c'est sain , c'est constructif...et en ces périodes "mouvementées" , je pense que ça fait du bien d'avoir un point de vue fédérateur ...Bravo MONSIEUR JUPPE.
    JD
  • Tessier Jean-François
    Le 04 Décembre 2009 à 12 h 47 min
    Tout à fait d'accord avec votre prise de position ferme et claire. Le débat engagé sur l'identité nationale et certaines prises de position à propos de l'affaire des minarets suisses donnent une image catastrophique de la majorité qui apparait désormais à beaucoup comme le parti de l'intolérance et du sectarisme.
    Tessier Jean-François

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux