Blog Notes d'Alain Juppé

Cruelle attente

Publié le 03/09/2008 par Alain Juppé

Nous avons mis le paquet, lundi dernier, pour accueillr à Bordeaux le jury qui va choisir la capitale culturelle de l’Europe pour 2013.
Le programme de la journée était dense et varié, à l’image de notre projet culturel: commencé chez l’habitant, à Saint-Michel, avec un spectacle intimiste alliant le conte et les ombres chinoises, destiné aux enfants hospitalisés, il s’est poursuivi par la visite de certains lieux emblématiques: le quartier des bassins à flots, la base sous-marine, CAP sciences, le CAPC (art contemporain), l’ex-caserne Niel à la Bastide etc…

Balade à vélo aussi sur les quais transfigurés, moments de gourmandise avec Jean-Marie Amat et Thierry Marx, déambulation nocturne dans les coulisses du Grand Théâtre jusque sur le toit où la vue sur la place de la Comédie était magique… J’en oublie.

L’un des moments les plus forts a été l’accueil populaire sur la place Pey-Berland et dans la cour de la mairie, noires de monde. Je ne m’attendais pas, un premier septembre, à une tellle mobilisation. Sur l’échelle du désir, les Bordealais sont décidément au top!

Rien n’est évidemment gagné. La compétition avec les trois villes rivales, Lyon, Marseille et Toulouse, sera rude jusqu’au bout.
Comparution devant le jury à Paris le 15 et 16 septembre. Annonce de la décision dans la foulée.
Quinze jours de stress. Nous en avons telment envie!

Partager cet article

2 commentaires pour « Cruelle attente »
  • catherine vivez
    Le 09 Septebmre 2008 à 15 h 52 min
    Mr Juppé,

    Bordeaux recèle de personnalités talentueuses !! pour preuve, Olivier DAUGA, consultant en vins "Sté Le Faiseur de Vin" vient d'être élu " REVELATION de l'ANNNEE " pour le célèbre guide des vins " GAULT MILLAU "

    Cordialement,
    catherine vivez
  • Isabelle Le Chaffotec
    Le 06 Septebmre 2008 à 17 h 44 min
    Monsieur,

    Bordeaux, capitale culturelle européenne ?
    On le souhaite, c'est l'évidence ! Pourtant, il reste à convaincre jusqu'aux jours décisifs, les 15 et 16 septembre. Ce grand oral est effectivement très angoissant, mais pas décourageant, bien au contraire !
    Le programme proposé au jury le 1er septembre était diversifié et intéressant et, l'histoire de Bordeaux ainsi que sa métamorphose depuis 1995 sont forcément des atouts supplémentaires.
    Lors de votre accueil dans la cour du Palais Rohan, vous avez cité les plus éminents penseurs bordelais, Montaigne et Montesquieu. L'influence du baron de la Brède n'a t-elle pas franchi l'Atlantique ? L'Esprit des Lois n'a t-il pas influencé en partie la constitution américaine de son époque ? Antérieurement, Aliénor d'Aquitaine n'a t-elle pas exporté la culture du duché de Guyenne outre-Manche, suite à son mariage avec Henri Plantagenêt ? N'est-ce pas un exemple de rayonnement international, en plus de ses vignobles alentours ? Sans omettre l'histoire de Burdigala et le célèbre Ausone.
    Nos contemporains ne sont pas moins respectables : écrivains, politiciens - notamment vous - et de dynamiques chefs d'entreprises.
    Egalement réjouie de voir soutenir ce projet par la librairie Mollat, le château Pape Clément et les grands chefs, Marx et Hamat - tables vivement recommandées -.
    Quant au symbole de cette candidature, quoi de plus magnifique, le Grand Théâtre ! Comment imaginer plus bel étendard pour une capitale culturelle européenne ?
    Muses et divinités grecques pour incarner l'esprit d'ouverture d'un panthéon culturel et de son ouverture au monde.
    Souhaitons vivement que Polymnie, Athéna et Clio, peut-être même Uranie, influeront favorablement à la destinée européenne de notre cité .

    BONNE CHANCE !

    Très respectueusement
    ILC
    Isabelle Le Chaffotec

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux