Blog Notes d'Alain Juppé

1er Forum économique de la Francophonie à Dakar

Publié le 01/12/2014 par Alain Juppé

Alain Juppé participait  ce lundi 1er décembre au 1er Forum économique de la Francophonie qui se tenait à Dakar au Sénégal, au lendemain du XVème Sommet de l’Organisation internationale de la Francophonie. L’occasion pour le maire de Bordeaux et ancien Premier ministre d’adresser un message d’optimisme à l’Afrique. 

EXTRAITS. « Je veux redire mon attachement à la Francophonie, à la « la défense et l’illustration de la langue française », pour reprendre Joachim du Bellay. La promotion de l’espace francophone doit être un impératif majeur pour la France.

La Francophonie est une cause on ne peut plus actuelle, un enjeu de civilisation pour notre XXIème siècle. Etre au cœur du combat pour une langue, pour les langues, c’est prendre le parti de la diversité face au risque d’uniformisation. C’est prendre fait et cause pour un patrimoine mondial, s’inscrire dans un héritage de plusieurs siècles, fait de savoirs et d’échanges. C’est réunir les continents, de l’Amérique à l’Afrique, de l’Europe à l’Asie et à l’Océanie ; c’est créer du lien, de la fraternité entre individus et entre peuples, en cette période de mondialisation.

Etre francophone, c’est d’abord bénéficier d’un espace commun, dans toutes ses dimensions : la langue, la culture et les échanges économiques également. « L’ensemble des pays francophones représente 16% du PIB mondial, avec un taux de croissance moyen de 7 %, alors que les francophones ne représentent encore que 4 % de la population mondiale. Deux pays partageant des liens linguistiques tendent à échanger environ 65 % plus que s’ils n’en avaient pas » (rapport de J. Attali sur la Francophonie). C’est cette relation économique que nous avons le devoir de développer davantage.

J’ai confiance dans l’avenir de la Francophonie, et en particulier confiance dans ce formidable continent qu’est l’Afrique et en ses atouts ! La France peut et doit être un véritable partenaire de l’Afrique, dans une relation apaisée, sereine. La France doit maintenir une présence diversifiée, fondée sur une coopération à tous les niveaux, économique, culturel, diplomatique, militaire, scientifique, universitaire, technique, juridique.

C’est un message d’optimisme que je suis venu adresser à l’Afrique et aux Africains, mais également à vous tous, mes compatriotes : l’Afrique est sur le bon chemin, et la France doit être, à ses côtés, un partenaire privilégiée. Le XXIe siècle ne se fera pas sans l’Afrique ».

Dimanche 30 novembre, Alain Juppé avait salué l’élection de Michaelle Jean à la tête de l’Organisation internationale de la Francophonie. 

Partager cet article

0 commentaires pour « 1er Forum économique de la Francophonie à Dakar »

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux