Blog Notes d'Alain Juppé

Euro 2016 : Alain Juppé s’engage

Publié le 13/09/2014 par Alain Juppé

Alain Juppé maire de Bordeaux et les 9 autres maires des villes hôtes de l’Euro 2016 ont été reçus jeudi 11 septembre à l’Elysée par le Président de la République, en présence de Michel Platini, président de l’UEFA, Noël Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF), Didier Deschamps, sélectionneur de l’équipe de France, Jacques Lambert, président de la société organisatrice Euro 2016 et de nombreux ministres.

Etaient notamment présents : Martine Aubry (Lille), Gérard Collomb (Lyon), Jean-Claude Gaudin (Marseille), Anne Hidalgo (Paris), Jean-Luc Moudenc (Toulouse).

 

 

Bordeaux , comme 9 autres villes de France, a été désignée ville hôte avec l’accueil de 5 matchs du Championnat d’Europe de l’UEFA qui aura lieu, en France, du 10 juin au 10 juillet 2016. Alain Juppé s’est pleinement engagé dans ce dossier « pas seulement sportif, mais aussi « économique et social ». Le maire de Bordeaux désigné président du Comité des villes hôtes de l’Euro 2016 appelé à « veiller à la dimension collective et à la cohésion du Club des sites, afin de constituer une capacité de négociation des meilleures conditions pour les villes et sites hôtes et ainsi garantir l’acceptabilité sociale de l’évènement et la valorisation de nos territoires ». 

« Un nouveau stade de Bordeaux, simple et élégant » 

Alain Juppé a loué à l’occasion d’Agora, la biennale bordelaise d’architecture, les qualités techniques et architecturales du nouveau stade de Bordeaux, actuellement en construction dans le quartier de Bordeaux Lac. « Un stade pour tous, comme nouvel emblème de notre ville. Le stade est un magnifique atout pour Bordeaux, son rayonnement et son attractivité. Il est bordelais parce qu’il est simple et élégant ». Cette construction, financée dans le cadre d’un partenariat public-privé, représente un coût conséquent pour les collectivités locales (transport, accessibilité,…) mais génèrera des retombées économiques considérables pour toute l’économie locale et régionale. « Il accueillera l’Euro 2016, notre équipe de football des Girondins de Bordeaux, mais aussi des matchs de rugby et des grands événements culturels. Dans un stade, il y a l’enthousiasme collectif. C’est ça le sport : des émotions partagées ». 

Penser à l’après Euro 2016.  

A l’occasion de sa rencontre avec Michel Platini, à l’Elysée, Alain Juppé a rappelé l’enjeu économique et social de l’accueil d’une telle compétition. « L’UEFA devrait tirer 900 millions d’euros de bénéfices de l’Euro, et on aimerait la rétrocession d’une petite part », de ce montant, a déclaré le maire de Bordeaux ce vendredi lors d’un débat sur le Grand Stade à Agora. 

« Cette rétrocession permettrait, dans nos villes hôtes, de construire encore plus d’équipements sportifs de proximité : des city-stades, des terrains synthétiques,… ». 

Alain Juppé a insisté sur les négociations à venir, courant octobre, avec les représentants de l’UEFA. Il a appelé à poursuivre le dialogue sur la rétrocession aux villes hôtes. Le Président de la République a érigé cet événement en grande cause nationale.  

 

Partager cet article

0 commentaires pour « Euro 2016 : Alain Juppé s’engage »

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux