Blog Notes d'Alain Juppé

Réforme territoriale : risque pour l’unité nationale, selon Alain Juppé

Publié le 07/05/2014 par Alain Juppé

La future réforme territoriale pourrait faire évoluer le pays vers un système « fédéraliste » qui présenterait un « risque pour l’unité nationale », a estimé mercredi Alain Juppé, tout en soulignant qu’un report des élections régionales relèverait par ailleurs d’une « manoeuvre » électorale.

« Le nouveau découpage des régions pose problème. Je suis très réservé à l’idée d’avoir sept à huit provinces en France. Je pense que l’on évolue vers une forme fédéraliste d’organisation de notre pays. C’est un risque pour l’unité nationale », a déclaré le maire UMP de Bordeaux.

L’ancien Premier ministre s’est dit favorable à une simplification de la carte, mais, a-t-il ajouté, « si on supprime les départements, il ne faut pas faire de trop grandes régions, car sinon on éloigne beaucoup le niveau administratif ».

« Cette annonce soulève beaucoup plus de questions qu’elle n’apporte de réponses », a-t-il encore estimé, non sans souligner au passage que de tels changements impliquent une réforme constitutionnelle nécessitant son adoption par une majorité des trois cinquièmes au Congrès loin d’être acquise, « car aussi bien la gauche que la droite sont divisées sur ce point ».

Concernant un éventuel report des élections régionales dans ce contexte, il a en outre jugé qu’il s’agissait « d’une manoeuvre »: « Comme les élections municipales ont été une claque, on essaye d’éviter de revenir vers les électeurs. »

François Hollande et son gouvernement envisagent désormais de faire la réforme territoriale -suppression des départements et réduction du nombre des régions- avant les nouvelles élections régionales et cantonales, ce qui implique de reporter ces scrutins de 2015 à 2016.

AFP Bordeaux

Partager cet article

0 commentaires pour « Réforme territoriale : risque pour l’unité nationale, selon Alain Juppé »

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux