Blog Notes d'Alain Juppé

ONU : déclarations d’Alain Juppé

Publié le 10/01/2013 par Alain Juppé

Invité le mercredi 9 janvier par le Rotary Club de Bordeaux à débattre sur « la Paix », Alain Juppé a considéré comme une priorité la réforme du Conseil de sécurité de l’ONU.

Parmi les axes évoqués par Alain Juppé, « le multilatéralisme, qui traverse une passe difficile », avec notamment un ONU « paralysé, pas capable de jouer son rôle de garant de la paix internationale, avec un échec terrible, l’impossibilité de mettre un terme à la tragédie syrienne ».

Alain Juppé a considéré comme « une priorité » de « continuer à rechercher les voies d’une réforme du Conseil de sécurité », dont la composition des membres permanents (France, Etats-Unis, Russie, Royaume-Uni, Chine) « reflète l’état du Monde en 1945 ».

Il a évoqué aussi la possible « boîte de Pandore » constituée par les printemps arabes, jugeant la situation « compliquée et incertaine » en Egypte, « pays décisif ». « Je ne connais pas de révolution qui se déroule dans le calme et dans des délais très brefs, nous devons convenir que pour passer de 40 ans de dictature à des régimes qui respectent les principes fondamentaux des Nations Unies, il faudra du temps ».

L’Europe, comme facteur de paix

Alain Juppé est revenu longuement sur la politique européenne, voyant l’Europe comme un facteur de paix, et estimant qu’avec la construction européenne, « nous sommes allés trop loin pour ne pas aller plus loin ». Appelant à poursuivre, « avec ceux qui le veulent », allusion notamment aux Britanniques, « un peu entre deux chaises » : « Il y a un moment où il faudra choisir », selon lui.

Alain Juppé, « la France a un rôle à jouer, elle est attendue », en matière de paix mondiale. Mais pour continuer à jouer ce rôle « il faut qu’elle soit forte », a-t-il conclu, confessant « quelques inquiétudes à ce sujet par les temps qui courent ».

 

 

 

Partager cet article

0 commentaires pour « ONU : déclarations d’Alain Juppé »

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux