Blog Notes d'Alain Juppé

Vendredi 27 avril 2018 : vote d’un plan d’urgence mobilité

Publié le 27/04/2018 par Alain Juppé

Un plan d’urgence mobilité a été voté ce vendredi 27 avril par le Conseil de Bordeaux Métropole. Il représente un investissement de 780 millions d’euros sur trois ans qui doit permettre d’améliorer la circulation, notamment sur la rocade…

Téléchargez le plan d’urgence détaillé.

« Les déplacements, qu’ils soient liés au travail, aux loisirs ou à la vie familiale, tiennent une place d’autant plus importante dans la vie des habitants de notre territoire que celui-ci est étendu (57 000 ha), mixe espaces ruraux et zones urbaines diffuses, et attire de nombreux habitants et usagers qui se distinguent des premiers en ce qu’ils n’habitent pas

le territoire mais profitent des services qu’il offre avec ses pôles de compétitivité, ses hôpitaux et ses universités. L’amélioration des conditions de mobilité constitue donc l’un des enjeux majeurs de la politique métropolitaine.

En la matière d’ailleurs, les choses ont beaucoup progressé ces vingt dernières années. Bordeaux Métropole, qui ne disposait pas à l’époque d’un réseau de transport à haut niveau de service, possède désormais le plus étendu de France, avec 67 km de lignes de tramway. Les effets d’un tel investissement ne se sont pas fait attendre puisque l’usage de la voiture a fortement diminué, sa part modale étant passée en deçà des 50% en 2017, contre 64% en 1999. La tendance au «tout voiture » s’est ainsi inversée, plus d’un déplacement sur deux se faisant actuellement en transports en commun ou modes doux. Ces derniers, à savoir la marche à pied et le vélo, ont parallèlement crû dans des proportions considérables jusqu’à représenter aujourd’hui plus d’un déplacement sur trois à l’échelle métropolitaine, voire plus d’un sur deux à Bordeaux même.

Ces évolutions, bien loin de ralentir, accélèrent depuis 2014 : en trois ans, l’utilisation du réseau TBM a augmenté de 19 % et la pratique du vélo de 38 %. Chaque habitant, pourtant, mesure au gré de ses déplacements quotidiens les progrès restant à accomplir afin d’accompagner le formidable essor que connaît actuellement notre Métropole. Nous sommes à ce jour la 3e agglomération la plus embouteillée de France et notre réseau de transports en commun, victime de son succès, se trouve régulièrement saturé.

C’est pourquoi le Conseil de Bordeaux Métropole vient d’approuver un plan d’urgence mobilités pour la période 2018-2020, à la lecture duquel je vous invite au fil des pages suivantes. Ce plan n’est pas une suite de vœux pieux ou d’études à la réalisation hypothétique, bien au contraire. Il s’agit d’un programme d’actions concrètes, qui seront toutes mises en œuvre d’ici fin 2020. Chacune d’entre elles aura un impact positif sur la vie quotidienne des habitants et usagers du territoire métropolitain, car aucun des modes de transport gérés par Bordeaux Métropole ni aucune des communes du territoire n’y ont été oubliés. L’ensemble de ces actions représente un investissement global de 780 M€. Une somme substantielle, à la hauteur des enjeux et des effets bénéfiques attendus. »

Partager cet article

0 commentaires pour « Vendredi 27 avril 2018 : vote d’un plan d’urgence mobilité »

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux