Blog Notes d'Alain Juppé

Encore une idée fausse!

Publié le 27/04/2014 par Alain Juppé

Lu dans la dernière publication de la fondapol (fondation pour l’innovation politique), « L’opinion européenne en 2014 », sous la direction de Dominique Reynié, les lignes suivantes:

« Entre 2007 et 2011, la progression du nombre d’entreprises créées a été plus grande en Europe que dans les autres pays développés. Sur la période considérée, 562 000 créations nettes d’entreprises ont eu lieu en France, soit une hausse de 4,5% par an; 75 000 en Allemagne, soit une hausse de 0,6%; 63 000 au Royaume-Uni, soit une hausse de 0,7% …

La France se distingue par de très fortes intentions entrepreneuriales, les plus hautes des pays développés. En 2012 , 17% des Français de 18 à 64 ans déclaraient vouloir créer une entreprise dans les trois prochaines années, contre 13% des Américains, 11% des Italiens et des Suédois,10% des Britanniques, 9% des Hollandais et seulement 6% des Allemands. (…) Il s’agit d’un renversement total , puisqu’il y a 10 ans, en 2002, la France occupait la dernière place de ce classement. » 

On cherchera bien sûr les bonnes et surtout les mauvaises raisons (insuffisance de l’offre de travail salarié par exemple) de cette évolution, mais un constat s’impose: contrairement à l’idée généralement admise, les Français portent un regard positif sur les entrepreneurs. Ils ont l’esprit d’entreprise, l’amour du travail et le goût du risque.

C’est une chance pour notre pays… à condition que nous sachions retenir ou faire revenir nos créateurs. Il suffirait de peu: un programme crédible d’allégement des impôts, financé par une baisse régulière de la dépense publique; un programme de desserrement des normes et réglementations qui asphyxient la production; et surtout de la considération collective pour nos entrepreneurs qui savent que l’entreprise ne progresse que si les salariés aussi y sont considérés.   

Partager cet article

0 commentaires pour « Encore une idée fausse! »

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux