Blog Notes d'Alain Juppé

Entêtement.

Publié le 16/03/2015 par Alain Juppé

La généralisation du tiers-payant est une mauvaise réforme. Elle va pousser à la sur-consommation médicale, tous les médecins le disent. Elle va faire peser sur ces derniers un supplément de paperasserie administrative, qui réduira le temps qu’ils consacrent à leurs patients. Elle est évidemment populaire puisque c’est un nouvel avantage donné aux assurés sociaux. Mais tout en la recevant favorablement, ceux-ci en mesurent les dangers; c’est en tout cas ce que disent les sondages.

La véritable  inégalité dans l’accès aux soins n’est pas là. Elle résulte du faible remboursement de certains soins, dentaires ou ophtalmologiques. Et surtout on occulte d’autres mesures d’effet très négatif pour les assurés sociaux. Depuis 2014, plus de 10 millions de Français qui ont souscrit une complémentaire santé ont vu leur pouvoir d’achat amputé du fait que la contribution patronale à cette complémentaire est désormais intégrée dans le revenu imposable du salarié. Par ailleurs les règles de remboursement des complémentaires santé de l’écrasante majorité des Français vont changer le 1er avril prochain : les contrats dits « responsables » (94%°) devront plafonner les remboursements de lunettes et inciter leurs titulaires à consulter certains médecins plutôt que d’autres (ceux qui se seront engagés à modérer leurs tarifs). Peu à peu c’est la liberté de choisir son médecin qui est grignotée.

Inquiétude légitime aussi des cliniques privées dont les tarifs vont être baissés de 2,5% contre 1% pour les hôpitaux publics. On ne comprend pas bien la raison de cette discrimination. Notre système de soins repose en grande partie sur la complémentarité public/privé. Le secteur privé assure 25% de l’offre de soins, avec une très bonne productivité. Il coûte moins cher à la collectivité, pour une qualité comparable. En le déstabilisant, on fragilise l’ensemble de l’édifice. Les établissements de santé privés non lucratifs protestent eux aussi vigoureusement contre cette baisse.

Sur toutes ces questions, la concertation a été insuffisante et reste toujours au point mort. Ce n’est pas une bonne méthode de gouvernement.

Partager cet article

1 commentaires pour « Entêtement. »
  • Danitchou
    Le 14 Avril 2015 à 16 h 13 min
    Tout a fait d'accord avec Mr Juppé . Nous allons vers une nationalisation de la médecine qui ne sera profitable pour personne et certainement pas pour les patients . Sous prétexte d'équilibrer son budget la sécurité sociale va peu à peu se désengager , laissant la majorité des remboursements aux mutuelles qui de ce fait vont devenir de plus en plus puissantes . Les cotisations mutuelles de base offriront un remboursement minimum et ceux qui en auront les moyens devront s'offrir une sur-mutuelle. On nationalise et en même temps on livre les patients au capitalisme le plus effréné des banques/ assurances ! Bravo les socialistes!!! Joli tour de passe passe ...
    Danitchou

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux