Blog Notes d'Alain Juppé

Eolien

Publié le 25/04/2010 par Alain Juppé

Lu dans Le Monde daté des 25/26 avril:

« Le parc éolien offshore en Grande-Bretagne a atteint la barre symbolique du gigawatt (GW) de puissance installée: 336 turbines sur onze sites génèrent l’équivalent des besoins électriques de 700 000 foyers. Objectif à terme: 40 GW. En France la production offshore est pour l’heure nulle ».

Je ne comprends pas l’hostilité française à l’éolien. Certes il faut préserver nos paysages. Mais j’imagine qu’ailleurs aussi, on a ce souci et qu’on trouve des solutions. Et puis, il y a les espaces maritimes. L’enjeu écologique est évident: où trouverons-nous les 2O% d’énergies renouvelables que nous nous sommes engagés à produire d’ici 2020 si nous ne jouons pas sur toute la gamme (y compris l’énergie des courants et des marées qui peut mettre en mouvement des turbines « hydroliennes ») ? L’enjeu économique n’est pas mince non plus : nous allons laisser à d’autres la filière industrielle éolienne, comme nous l’avons déjà fait avec la filière photovoltaïque. Il n’est pas trop tard.

Partager cet article

9 commentaires pour « Eolien »
  • damien
    Le 26 Avril 2010 à 18 h 27 min
    Monsieur le Maire,

    Bravo pour cette belle prise de position. Il est tellement convenu désormais de critiquer les éoliennes et leurs prétendus incorrigibles défauts.
    damien
  • gnedel
    Le 26 Avril 2010 à 16 h 33 min
    NON NON ET NON pas d'éoliennes qui ne servent :
    1 qu'à remplir les poches de quelques-uns au détriment des consommateurs

    2 qu'à miter un peu plus les terres agricoles déja bien rares pour les jeunes qui veulent s'installer

    3 enfin à rien, vu le faible rendement final du système (voir à ce sujet l'excellent site de J.M. Jancovici: WWW.MANICORE.COM)
    gnedel
  • vent d'autan
    Le 26 Avril 2010 à 11 h 18 min
    Monsieur le maire,

    Le récent rapport Ollier n'est guère motivant pour soutenir cette filière prometteuse.
    Et n'oublions pas le projet Atlas et la diversification de First Aquitaine Industries dans la CUB.

    Bon vent!
    vent d'autan
  • alcalde_ernesto
    Le 26 Avril 2010 à 11 h 05 min
    bonjour

    la première, presque futile :

    Les éoliennes défigurent nos paysages, il suffit de se balader un peu en France pour le constater. Cela constitue à n'en pas douter un réél handicap pour attirer les touristes. Peut etre faudrait-il inciter les arboriculteurs landais à se lancer dans cette production : probleme l'eolienne maintient elle la dune comme le pin ?

    j'oubliais, c'est moche et puis c'est bruyant !
    alcalde_ernesto
  • vincent
    Le 26 Avril 2010 à 10 h 42 min
    L'éolien ou la régle des trois E:Economique,Eco-citoyen,Environnementale.

    Pourquoi?

    1-Economique: La constructon et la recherche sur ce marché est porteur en terme industriel et humain.Le projet Atlas de fabrication de couronnes éoliennes sur l'ancien site Ford près de Bordeaux en est le meilleur exemple.Encore faut il que le gouvernement accepte véritablement de donner plus qu'un avis favorable à ce projet de restrusturation.

    2-Eco-citoyen:En plus de l'énergie solaire,l'équipement en éolien par le particulier permet aujourd'hui grâce à des unités réduites de produire 80% de sa consommation avec un impact très faible d'un point de vue esthétique.

    3-Environnementale:L'éolien off-shore permet de produire sur des zones où l'impact visuel des mats éoliens est très faible,encore faut il que l'Etat décide des zones spécifiques en accord avec la protection des sites et du littoral dans le respect de l'égalité de tous et de la protection de l'image du patrimoine Français .
    vincent
  • etienne
    Le 26 Avril 2010 à 01 h 17 min
    L’éolien a toute sa place, mais en France les gens sont complexes ;
    Ils preferent avoir des fils de hautes tensions au dessus des têtes, plutot que des éoliennes synonymes de progres et de beauté technologique…
    Allez donc comprendre !
    Face à cela l’éolien off-shore est l’avenir.
    Cela serait un beau proget pour le Verdon ou Montalivet.
    Un beau projet en énergie durable !!

    Un autre beau projet, serait de construire un pont pour relier le Verdon à Royan afin de pouvoir échanger plus rapidement, de creer un pole touristique, à la façon de la Rochelle Ile de Ré.
    Avec Royan, bordeaux à coté, Oléron un peu plus loin cela peu être un triangle d'or, un paradis touristique mis en valeur.
    Le verdon et son port de plaisance merite à être connue, de plus pour aller à Royan il faut prendre le bac et cela dure un éternité.... un beau viaduc et la jointure est instantanée.
    Un bel ouvrage comme le viaduc de Millau…
    Tant de projet pour ces belles regions...
    etienne
  • Gerald
    Le 26 Avril 2010 à 00 h 07 min
    Cher Monsieur le Maire,
    J'ai dessiné un nouveau type d'éolienne qui s'intègre dans le paysage et qui devrait coûter 10X moins que les modèles existants.
    J'imagine que je ne suis pas le seul à avoir planché sur le sujet.... L'état a-t-il un bureau d'étude ou son centralisés les différents projets?
    Cordialement,
    Gerald (Bordeaux)
    Gerald
  • J. - Ph.
    Le 25 Avril 2010 à 22 h 19 min
    Monsieur le Maire,
    Ce n'est pas à nous qu'il faut dire celà. Voyez monsieur Borloo, je vous prie.
    Vous êtes présidentiable ne l'oubliez pas, et laissez à d'autres le soin des critiques. A vous, cela sied mal.

    Nous, pauvres quidams, qu'y pouvons nous, empêtrés dans ce dont parle assez bien, ce matin dans Sud-Ouest, Jean-Claude Guillebaud ; lui, un peu trop parfois, fin-de-mondiste, mais tout assez touchant quand même, et exprimant plutôt justement les inquiétudes ressenties par nos concitoyens.
    Dans Sud-ouest, pas dans Le Monde. Simplement.
    Savez-vous qu'il y a des enfants qui ne vont au collège, à l'école, que forcés par leurs parents, parce que ceux-ci sont sûrs, que ceux-là auront un repas assuré au moins dans la journée ?
    Il rêvent d'internet, d'un PC, de baskets un peu décents pour le sport, de films au cinéma où ils ne vont jamais, et de vacances, un peu, parfois, loin de chez eux, et de parents heureux.

    Comprenez bien alors que d'éoliennes off-shore, ils n'en n'aient rien à faire... Et je reste poli !
    Leurs soucis, à eux, sont ailleurs, et ils sont des millions ; eux, et leurs parents qu'ils aiment. Des français, des quidams. Simplement des quidams.
    Réunissez tous les Cénacles que vous pourrez, soient-ils constitués de membres méritants ; voyez en bas, un peu !
    Respectueusement,

    Jean-Philippe Daney
    J. - Ph.
  • Marc
    Le 25 Avril 2010 à 21 h 04 min
    Je me permets, monsieur le Maire, de vous apporter quelques arguments scientifiques pour oser entamer un début de réponse au défi de la diversification énergétique que s’est fixé l’Europe. Pour comparer les énergies renouvelables il est souvent de mise de connaitre le temps de production en pleine charge, exprimé en heures sur une année (8760 heures). Le photovoltaïque (sans tracker solaire) à nos latitudes représente environ 1100 heures et l’éolien terrestre 2200 heures. Votre réflexion du jour nous donne alors l’occasion de pouvoir comparer ces statistiques avec celles des énergies marines en pleine émergence. L’espace maritime, domaine d’avenir ! Le houlomoteur (captant l’énergie potentielle de la houle) serait aux alentours de 4500 heures sous nos latitudes européennes et l’hydrolien (captant l’énergie cinétique des courants marins) à 7000 heures. N’oublions pas non plus l’éolien flottant permettant de lever des verrous techniques de fixation, de maintenance et de moyens de mise à la mer.
    Le commandant bordelais Jacques-Yves Cousteau disait déjà en 1980 ; « Toute l'énergie dont nous avons besoin se trouve concentrée dans les systèmes physiques de l'océan. Il est aujourd'hui du domaine des possibilités de la science de tirer de l'énergie de la mer. »

    La suite est à écrire. Il n’est en effet pas trop tard ! La France possède l’un des plus gros potentiels : ressource, recherche, industriel et un Grenelle de la Mer….

    Bien à vous.
    Marc

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux