Blog Notes d'Alain Juppé

Ford, enfin!

Publié le 02/02/2009 par Alain Juppé

Christine Lagarde, notre ministre de l’économie, de l’industrie et de l’emploi, vient aujourd’hui à Bordeaux, pour présenter le repreneur de l’entreprise Ford à Blanquefort. Il s’agit d’une entreprise allemande, Johann Hay – KG Automobil, qui a l’intention d’investir sur le site. J. Hay veut relancer la fabrication de transmissions et d’éléments de transmission pour des constructeurs et équipementiers européens et américains, et celle d’aérogénérateurs (éoliennes). Dans le contexte actuel de la crise que traverse l’industrie automobile mondiale, c’est quasi miraculeux.

Cette heureuse issue, c’est d’abord la victoire des salariés de Ford. Leur réputation de compétence et d’efficacité est bien établie depuis longtemps. Avec leurs organisations syndicales, ils ont su faire preuve, durant toute la phase de négociation, à la fois de détermination pour défendre leurs emplois, et de sens des responsabilités pour éviter les dérapages qui auraient fait fuir les repreneurs potentiels.

Le succès est aussi dû à l’union dont le front commun des décideurs locaux, et notamment des collectivités publiques, a donné l’exemple.

Mais le facteur déterminant a été l’engagement personnel de Christine Lagarde et de son cabinet. Quand je suis allé la rencontrer pour lui dire que seul l’Etat avait les moyens de convaincre Ford de s’engager dans la recherche effective d’une solution de reprise, elle a tout de suite réagi positivement. Elle a fait comprendre à Ford qu’un groupe mondial de cette taille et de cette réputation ne pouvait pas mettre la clef sous la porte sans autre forme de procès. Ford  s’est alors décidé à désigner un véritable responsable de l’opération de reconversion du site. Ce dernier, Kevin Bennett, a fait un remarquable travail, en informant pas à pas les acteurs locaux, sans pour autant enfreindre la règle de confidentialité qui est essentielle dans ce type de négociation.

Dans l’accumulation des difficultés qui sapent aujourd’hui notre moral, voici une bonne nouvelle pour plusieurs centaines de salariés.

Il reste à mettre au point les modalités précises de la reprise. Ford y consacrera un buget important. Les collectivités publiques appporteront les aides prévues dans ce cas.

C’est une nouvelle page de l’histoire industrielle de notre agglomération qui s’ouvre maintenant.

Bon courage aux « Ford » de Bordeaux!

Partager cet article

2 commentaires pour « Ford, enfin! »
  • Nicolas
    Le 20 Octobre 2009 à 16 h 41 min
    Nous nous réjouissons tous de l'engagement de l'état et des collectivités publiques qui va permettre de maintenir de nombreux emplois sur le site Ford de Bordeaux.

    Mais je suis triste de constater qu'Oseo, bras armé de l'état pour le soutient des créations d'entreprises ne travaille pas en ce sens.

    Je travaille depuis pratiquement 1 an sur la création d'une entreprise Rue Nancel Pénard à Bordeaux (200m de la Mairie de Bordeaux) qui permettra la création de 10 emploi équivalent temps plein.

    Les banques sont prêtes à me suivre, mais le projet étant une création d'entreprise, elle recherche naturellement une contre garantie Oseo à hauteur de 100 K€.

    Le droit au bail que je reprends fait partie d'un fonds de commerce en liquidation. Rien n'est gardé de ce fonds de commerce mis en liquidation en octobre 2008. Mon projet est une pure création d'entreprise.

    MAIS, sous prétexte que le droit au bail faisait partie d'une liquidation judiciaire, Oseo considère qu'il s'agit d'une reprise de liquidation et refuse d'intervenir.

    Par manque d'une contre garantie d'Oseo de seulement 100 K€, 10 emplois risques de ne pas être créés. L'état dépense des sommes importantes pour la sauvegarde de l'emploi, par sa simple signature, je propose d'en créer 10. L'Etat, par l'intermédaire d'Oseo, me refuse sa signature, sans doute que le projet ne lui coûte pas assez cher.

    C'est sincèrement très bien que l'état et les collectivités publiques sauve les emplois de Ford.

    C'est dommage et écoeurant de voir qu'il refuse la création d'emploi.

    A votre disposition
    Sincèrement
    Nicolas
    Nicolas
  • René d'Huy
    Le 16 Mars 2009 à 18 h 05 min
    On doit se réjouir du soutien politique à l'activité automobile, je prends la plume pour la première fois pour dire : peut-on soutenir la fabrication des automobiles d'un côté et frapper aveuglement sur les automobilistes ? Je viens de recevoir un PV pour UN DEPASSEMENT DE 8 KM/H avec une amende c'est normal, mais UN point de moins au permis ! Cette sanction administrative automatique n'est pas digne d'une démocratie : je prends décide donc de faire un VOTE SANCTION aux prochaines élection et je ne changerai pas de voiture comme prévu.
    Je lis votre blog depuis longtemps, il est marqué au coin du bon sens, peut-être transmettrez-vous aux responsables actuels que l'activité économique c'est aussi prendre des mesures simples et éviter d'excéder les conducteurs.
    Cordialement René d'Huy Prêtre
    René d'Huy

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux