Blog Notes d'Alain Juppé

GREXIT 2

Publié le 09/07/2015 par Alain Juppé

L’attitude du Président et du gouvernement français dans la crise grecque est désolante. En affirmant haut et fort que la France veut garantir le maintien de la Grèce dans la zone euro , nos dirigeants envoient de mauvais signaux. En direction du gouvernement Tsipras d’abord dont les inconséquences ont conduit son pays dans l’impasse. Il est incité à continuer à tergiverser et à improviser plutôt qu’à dire la vérité à son peuple.

Mauvais signal aussi en direction de nos partenaires de la zone euro : si l’un des États membres peut être dispensé de respecter les règles communes , pourquoi pas tous ceux qui sont confrontés eux aussi à des difficultés budgétaires et qui prennent des décisions courageuses pour les surmonter?

La France a préféré finasser plutôt que de définir une position commune avec l’Allemagne. Il aurait fallu tenir un langage clair au gouvernement Tsipras en traçant la ligne rouge à ne pas dépasser et en définissant une bonne fois pour toutes les contreparties attendues en échange de notre aide. Bref,  il aurait fallu taper ensemble du poing sur la table, comme le suggère F. Fillon dans son excellente interview au Figaro. Mais cela aurait demandé un peu de courage.

Partager cet article

1 commentaires pour « GREXIT 2 »
  • alain
    Le 09 Juillet 2015 à 07 h 28 min
    bravo mr JUPPE pour votre analyse, enfin un discours de courage et une vision claire de la situation
    alain

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux