Blog Notes d'Alain Juppé

Guerre idéologique

Publié le 18/09/2012 par Alain Juppé

Nous sommes , le monde est en état de guerre idéologique. La guerre, ancestrale, entre la Raison et le fanatisme.

Quand le pape Benoit XVI, à Beyrouth, s’adresse à toutes les communautés religieuses du Liban, musulmans compris, et qu’il prône le dialogue, la tolérance, le respect mutuel, il parle le langage de la foi, bien sûr, et aussi celui de la Raison. Et les responsables musulmans, présents dans l’assistance, l’écoutent. Beau moment de concorde.

Quand des groupes extrêmistes instrumentalisent la provocation imbécile d’un vidéaste irresponsable (étant entendu que la liberté d’expression est indissociable de la démocratie) , et attisent la haine contre les Etats-Unis d’Amérique en particulier et « l’Occident » en général, ils montrent le visage odieux d’un fanatisme criminel.

Défendre la cause de la Raison, pourfendre le fanatisme, c’est un combat qui nous concerne. Certes, il n’y a eu qu’une poignée de manifestants devant l’ambassade américaine à Paris ces derniers jours. Et les plus hautes autorités musulmanes de notre pays, le Recteur de la mosquée de Paris ou le Président du Conseil français du culte musulman , ont condamné sans ambiguité les appels des groupes extrêmistes.

Mais nous devons nous engager. Nous engager aux côtés des musulmans de France qui refusent la dérive haineuse de leur religion et militent à la fois pour le respect des lois de la République et pour le dialogue des religions; nous devons les assurer que cet Islam de France a toute sa place dans notre pays. Nous engager contre la folie sectaire des fanatiques qui pervertissent le message du Coran et veulent imposer, par la violence, leur vision archaïque à l’ensemble de la société.

Si nous ne menons pas ce combat, d’autres en profiteront pour pratiquer l’amalgame et en tirer un profit politique.

Partager cet article

0 commentaires pour « Guerre idéologique »

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux