Blog Notes d'Alain Juppé

Incohérence

Publié le 31/05/2013 par Alain Juppé

Peut-on à la fois réclamer un gouvernement fort de la zone euro et renvoyer sèchement la Commission européenne dans les cordes lorsqu’elle fait tout simplement ce que les traités lui demandent de faire, c’est-à-dire adresser des recommandations aux Etats, dont la France ?

Quand, tout récemment, le Président Hollande a annoncé son intention de proposer la création d’un gouvernement économique de la zone euro, la presse a salué cette initiative. En fait l’idée n’est pas nouvelle et l’embryon de ce gouvernement existe. Le traité sur la stabilité, la gouvernance et la coordination, négocié par N. Sarkozy et ratifié sous F.Hollande, en pose les bases. Si l’on veut aller plus loin et améliorer le processus de décision dans la zone euro, ce que je crois nécessaire, alors il faut dire la verite aux Français : cela passera par de nouvelles délégations de souveraineté aux instances européennes, notamment dans le domaine fiscal

Pourquoi, dès lors, s’offusquer que les premiers outils de ce gouvernement économique tant désiré soient utilisés? La Commission est parfaitement dans son rôle et applique strictement les traités lorsqu’elle fait des recommandations aux États et en particulier à la France. Ces recommandations doivent ensuite être validées par le Conseil. Nous ferions mieux de nous prêter à ce dialogue plutôt que de pousser cocorico devant la difficulté de la tâche. Au bout du processus, n’oublions pas que la Commission tient aussi des textes que nous avons ratifiés un pouvoir de sanctions financières.

Le problème de F. Hollande, c’est qu’il n’a pas de majorité au Parlement pour faire les réformes qu’il sait devoir faire. D’où les zigzags incessants de son discours et finalement le sentiment d’incohérence qu’il donne.

 

Partager cet article

0 commentaires pour « Incohérence »

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux