Blog Notes d'Alain Juppé

La croissance bien sûr, mais quelle croissance?

Publié le 07/06/2012 par Alain Juppé

En lisant les commentaires de la presse française sur la récente réunion du G8 à Washington, je me disais : « Enfin Hollande vint… et la croissance fut de retour »! Fumisterie, bien sûr. L’année précédente à Deauville, le G8, sous présidence française, s’était déjà engagé à déployer tous ses efforts pour favoriser le retour d’une croissance « forte et durable ».

A part quelques nostalgiques de la décroissance, tout le monde est pour la croissance! C’est elle seule qui permettra de faire reculer le chômage, mais c’est aussi elle seule – on le dit moins- qui permettra un rétablissement durable des grands équilibres financiers. Le noeud de toute bonne politique économique aujourd’hui, c’est de trouver l’articulation efficace entre sérieux budgétaire et soutien à la croissance.

Mais il y a manière et manière de soutenir la croissance.

La mauvaise, c’est de vouloir injecter des fonds publics (qu’on n’a pas!) dans l’économie par la création de postes de fonctionnaires ou la distribution de subventions de toute nature. Dans la situation de surendettement qui est la nôtre, ce retour aux vieilles recettes keynésiennes nous conduira dans le mur.

La bonne politique de stimulation de la croissance, c’est de tout faire pour redresser la compétitivité de nos entreprises et notamment de nos PME , pour qu’elles puissent produire à des prix « compétitifs » avec ceux de nos principaux clients et fournisseurs, c’est-à-dire nos partenaires européens. Et pour cela, il faut agir sur au moins quatre facteurs essentiels de compétitivité: la durée du travail, la qualité de la formation des travailleurs, l’innovation, y compris dans les process de production, et , bien sûr, le coût du travail. Sur tous ces points, le diagnostic est clairement établi. Nous avons des propositions très concrètes. Je crains hélas! que le nouveau gouvernement ne fasse prendre le mauvais chemin à l’économie française.

Partager cet article

0 commentaires pour « La croissance bien sûr, mais quelle croissance? »

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux