Accueil
Accueil

Langue de bois

Publié le 01/03/2011 par Alain Juppé

Il faut « déverrouiller les 35h », nous dit Manuel Valls. Bel exercice de vocabulaire! Mais c’est déjà fait. Un peu de courage : il faut rompre avec la langue de bois et oser dire que le pas suivant, c’est de les abandonner purement et simplement, comme une vieille idée du siècle dernier, en complet décalage avec la réalité économique d’aujourd’hui.

Le vrai défi pour demain, c’est de donner au plus grand nombre les moyens et le goût de travailler plus en travaillant mieux.

Travailler mieux, s’épanouir au travail quel que soit le niveau de responsabilité, c’est un objectif ambitieux. Pour l’atteindre, il faut d’abord améliorer la formation, initiale et continue, pour permettre à chacun de donner la pleine mesure de ses moyens, tout au long de son parcours professionnel.

Il faut ensuite donner de la considération à chaque salarié, le traiter comme un véritable partenaire de l’entreprise, le motiver, l’écouter, l’impliquer, enrichir ses tâches, le faire participer. Des entreprise, grandes ou petites, y parviennent très bien. Et, signe encourageant, ce sont souvent les plus performantes.

Partager cet article

0 commentaires pour « Langue de bois »

Ajouter un commentaire

Votre commentaire a bien été enregistré.

Il sera publié par notre équipe dans les plus brefs délais
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

  • Alain Juppé
    Bonjour à toutes et à tous, je serai l'invité de @19HRuthElkrief sur .@BFMTV ce soir.
  • Alain Juppé
    Visite du chantier du nouveau stade de Bordeaux. Magnifique! Et 63 000 heures d'insertion , 93 jeunes embauchés.

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

  • Image
  • Image
  • Image
  • Image
  • Image
  • Image
  • Image
  • Image
  • Image
  • Image
Bordeaux