Blog Notes d'Alain Juppé

Langue française, suite.

Publié le 11/08/2010 par Alain Juppé

Beaucoup de réactions après mon blog sur français/english. Plutôt favorables dans l’ensemble.

J’en retiens particulièrement trois:

– la réponse de Frédéric Martel lui-même, très argumentée; je l’ai mise en ligne comme il me l’a demandé; je serai heureux de poursuivre le débat avec lui;

– la mise au point d’un universitaire qui a consacré sa carrière à l’enseignement de l’anglais; il me trouve sévère avec notre système éducatif; il me rappelle que son rôle n’est pas seulement d’apprendre au plus grand nombre à « baragouiner » un peu de cet anglais international, réduit à quelques centaines de mots, qui est devenu notre « koinè »; il est aussi de transmettre un anglais de qualité, dans sa richesse et sa complexité et il le fait bien; il a raison.

– le message le plus succulent, celui d’un ami de Montréal qui visitait récemment Bordeaux et qui, rue Sainte-Catherine (je dis bien à Bordeaux), est tombé en arrêt devant la vitrine d’un commerce où s’étalait cette annonce:  » Dernière démarque. Super cool. Bizzbee LA BATTLE DES PRICES. » Heureusement, il y a belle lurette que le ridicule ne tue plus!

Partager cet article

1 commentaires pour « Langue française, suite. »
  • Georges Dew
    Le 11 Aout 2010 à 18 h 04 min
    Monsieur Juppé,
    LA BATTLE DES PRICES, c'est du français a 100% Il faut voir komman les jeun ekrive pour konprendr. J'ai géré un conflit entre deux jeunes titulaires d’un BTS et venant de deux régions différentes. Ils avaient chacun leur dialecte. L’incident engendré par leur orthographe calamiteuse avait mis l’unité dans laquelle je travaille en défaut auprès d’un directeur d’une gigantesque multinationale Américaine. Les gens qui ont permis en haut lieu une baisse des niveaux scolaires de cette ampleur sont des criminels de la pire espèce. Ils ont handicapé à vie une génération entière. Ce sont des traitres pour avoir joué contre leur propre camp et des parasites parce que payés par le contribuable. Compte tenu de l’évolution du monde, il faudrait armer les jeunes pour qu’ils puissent y avoir leur place. Les choix politiques et économiques qui ont été décidé vont faire de la France, l’armée de réserve du Capitalisme. Karl Marx n’aurait pas rêvé une plus belle consécration.
    Georges Dew

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux