Blog Notes d'Alain Juppé

L’Etat et les villes

Publié le 30/10/2012 par Alain Juppé

Réunion ce matin à l’Elysée des maires des grandes villes et des présidents d’agglomération, sous la présidence de François Hollande, en présence du Premier Ministre et de plusieurs ministres.

Gérard Collomb, maire de Lyon, met d’emblée la barre haut en déclarant: « Le XXIème siècle sera urbain ou ne sera pas. »

J’enchaîne: « Nous pouvons être optimistes pour l’avenir de notre siècle: il sera sans aucun doute, il est déjà urbain. »

Le tour de table est intéressant. Logement, emploi, transports, développement durable, toutes les grandes questions sont abordées.

Une erreur de méthode cependant: nous avons reçu hier soir une liste de 13 engagements à contracter avec l’Etat. Signature dès la fin de cette réunion!

Je fais remarquer que nous sommes déjà mobilisés pour atteindre les objectifs qui nous sont proposés. Mais comment signer sans délai les 12 premiers engagements alors que reste à définir le contenu du 13ème qui conditionne tout le reste, puisqu’il s’agit du « pacte financier de confiance et de responsabilité » entre l’Etat et les collectivités locales?

En d’autres termes, aurons-nous les moyens de nos ambitions?

On nous parle « péréquation », moyen commode pour l’Etat de prendre aux uns pour donner aux autres sans rien sortir de sa poche. Soit! Mais quels seront les critères de cette péréquation augmentée? On nous parle « autonomie fiscale ». Bien, mais quelle marge de manoeuvre nous reste-t-il en ce domaine?

Et pendant ce temps-là, nos charges incontournables s’alourdissent. Aux dernières nouvelles: augmentation des cotisations retraite patronales de nos fonctionnaires territoriaux; ou bien encore prise en charge accrue des enfants de nos écoles du fait de la réforme des rythmes scolaires.

Il est clair que toutes les collectivités publiques doivent prendre leur part de la remise en ordre des finances de la France. Mais dans la clarté et la justice.

Partager cet article

0 commentaires pour « L’Etat et les villes »

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux