Blog Notes d'Alain Juppé

L’Express

Publié le 03/01/2008 par Alain Juppé

A l’affiche de tous les kiosques de Bordeaux ce matin, la « une » du magazine L’Express: « Pourquoi Juppé peut perdre ».
Le jounal Sud-Ouest en fait un grand placard publicitaire.
Une chose est sûre: on ne me laissera pas m’endormir. L’air de janvier sera vivifiant. Mais j’aime ça, comme Astérix au milieu des légions romaines…

Partager cet article

14 commentaires pour « L’Express »
  • christophe barbier
    Le 10 Janvier 2008 à 11 h 26 min
    Cher Alain Juppé,

    Merci, d'abord, pour votre esprit de fair play, et tous mes voeux pour la nouvelle année.

    L'élection municipale bordelaise sera un scrutin... scruté. L'Express n'est, bien sûr, engagé derrière aucun candidat, dans cette élection comme dans les autres, mais la situation politique locale nous a semblé porter cet enjeu. "Astérix-Juppé" peut perdre, en effet... mais il peut aussi trouver la recette de la potion magique!

    Amitiés,

    Christophe Barbier
    christophe barbier
  • r-n n
    Le 08 Janvier 2008 à 21 h 54 min
    Je voulais Monsieur Juppé vous souhaiter tout d'abord mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année...pleine de réussite (surtout en Mars!!).
    Ensuite je suis persuadé ques le Bordelaises et Bordelais sauront faire un choix de qualité en reconduisant votre mandat de Maire.
    La France entière connait vos qualités politques, au-delà des étiquettes, Bordeaux a sans nul doute besoin de vous.

    Cordialement,

    Un étudiant Caennais.
    r-n n
  • Sylvain Gouttenegre
    Le 07 Janvier 2008 à 12 h 30 min
    Tous d'abord je vous présente mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année : de santé, de bonheur mais surtout et je l'éspére de victoire.

    Suite à l'article de l'Express hormis le titre, le texte ainsi que les mots ne sont pas si catastrophique que ça...Même si je pense que Bordeaux sera la ville la plus médiatisée pour ces municipales.

    Un grand défi vous attends mais vous serez prêt à le reléver et les jeunes sont avec vous pour vous soutenir.

    Je veux vous dire merci pour ce qu'est devenu Bordeaux, pour la mise en valeur de son architecture, le développement d'infractructures économiques , la préservation du petit commerce en ville, la propreté qui s'améliore mais qui est un probléme récurrent ( et oui le civisme est en grand laisser aller), et bien sur le transport : tramway, piste cyclable.

    Un grand merci pour avoir redonné à Bordeaux (en 10 ans ce qui était un grand défi ) sa beauté et ses charmes d'antan. Merci enfin pour la qualité de vie toujours préservé dans cette grande ville rayonnante.

    Je suis de tout coeur avec vous, et pourtant je ne suis bordelais que depuis un peu plus de trois ans mais le constat est là.

    Amicalement.
    Sylvain Gouttenegre
  • PHILIPPE CASSOUS
    Le 06 Janvier 2008 à 18 h 43 min
    courage, les irréductibles gascons sont avec vous !
    PHILIPPE CASSOUS
  • Fabrice Amblard
    Le 03 Janvier 2008 à 23 h 47 min
    J'ai vu cette publicit dans le journal de ce matin et je vais m'empresser de me procurer ce numéro... y 'a t'il des choses interressantes sur lesquelles vous allez répondre, ici par exemple? je suis assez attentif aux réponses qui sont données aux questions, y compris à celles qui sont provocantes ou jugées partiales ou ininteressantes... l'important c'est la réponse.

    Avec mon meilleur respect.
    Fabrice Amblard
  • Eric Marroule
    Le 03 Janvier 2008 à 22 h 45 min
    En ce début d'année mais qui est aussi un début de campagne, je vous souhaite tous mes voeux de bonheur, santé et réussite.
    Si je puis me permettre un bon conseil, ne vous occupez pas de ces feuilles de choux qui vous attaquent, vous vous y épuiseriez, et oubliez aussi les soubresauts parisiens, ne vous occupez que de Bordeaux, et celle-ci sera vous le rendre au moment venu...
    Eric Marroule
  • daniel brisset
    Le 03 Janvier 2008 à 20 h 26 min
    bonjour, j'ai été très surpris que dans la nuit du 1er les monuments de notre belle ville soient éteints (à part la Comédie) à 0h30, avec tout le monde qui circulait (mm si ce n'est pas les champs) cette nuit là, je trouve cela dommage (je sortais exprès des invités...)la place de la Bourde noire,avec du monde ce n'est pas pareil et le pont...
    daniel brisset
  • regine d'ailhaud castelet
    Le 03 Janvier 2008 à 17 h 52 min
    c'est en silence que je consulte maintenant votre blog ; j'apprecie toujours votre capacité à maitriser vos émotions et j'espére que les enjeus politiques ne vous feront pas sortir de vos gonds ; Bonne Année de tout coeur à notre maire ...
    regine d'ailhaud castelet
  • Françoise Macabéo
    Le 03 Janvier 2008 à 14 h 51 min
    Bonn Année ! Merci de vos voeux, Alain, vous savez tous ceux que l'on a formés... Nous serons heureux, dans la mesure de vos possibilités, de continuer à dialoguer avec vous, car "c'est ensemble que nous pourrons aller plus loin, et franchir une nouvelle étape".
    L'Express... Pas plus que vous, nous nous laissons impressionner....
    "A vaincre sans péril..." c'est dans ces moments-là que se déchaine en nous une dynamique, que se décuple une force pour le combat...Vous l'avez déjà prouvé, Alain,confiance nous partons avec vous, Bien amicalement
    Françoise Macabéo
  • miguel MORENO
    Le 03 Janvier 2008 à 14 h 43 min
    c'est bon ça AJ,

    A l'attaque. C'est la meilleure des défenses et pas de prisonnier.
    miguel MORENO
  • Max CAPDEVILLE
    Le 03 Janvier 2008 à 13 h 10 min
    Perdre, mais qu'est-ce que ça veut dire ? La seule chose personnelle, intime, importante - si l'on peut parler ainsi - que l'on peut perdre c'est la vie. Tout le reste n'est que broutilles.

    Un homme politique, s'il est "sage" sait que, seule, cette vie, la sienne, lui appartient. Le reste, les mandats, les fonctions,les responsabilités, confiés par des électeurs - par essence versatiles - ne représentent rien, et ne lui sont en rien intrinsèque...

    Un homme sage et pétri par l'expérience de la vie sait tout autant qu'il ne tient rien, dans le plein sens étymologique de la possession et du verbe tenir. Pas même son travail, ses amis, sa famille, sa santé, ses biens matériels et... ses mandats s'il "est" en politique...

    Réactif au "marché", aux lecteurs, aux sondages, à son conseil d'administration, etc., un journal a toujours vendu son propre poids de papier, son propre poids de poussière, son propre poids de contradictions, variables à l'infini au gré des journalistes, des rédacteurs en chef et des conseils d'administration qui se succèdent, et les exemples sont nombreux.

    Je suis depuis toujours un homme de gauche car ça me semble "naturel", dans la normalité du monde. Car je pense qu'un homme de gauche a une vision sociale, altruiste, de la société et des hommes, une approche humaine. A l'opposé de tout ce qu'une société libérale peut proposer, particulièrement à notre époque ou l'on fait si peut de cas de l'homme et des travailleurs que l'on jette comme autant de "kleenex usagés", où l'on tient pour quantité négligeable la nature, les animaux, l'environnement, l'écologie, malgré de soi-disants Grenelle de l'environnement.


    Je suis un homme de gauche et je reconnais "le coeur" de l'actuel maire de Bordeaux et, si j'habitais Bordeaux, je voterais pour Alain Juppé et ça ne me paraît pas être paradoxal que d'écrire ces lignes car il faut savoir sortir des ridicules et désuets clivages, de ces soi-disantes lignes blanches politiques qui seraient infranchissables...

    Je voterais pour Alain Juppé car il est un homme sage,il est un homme de courage et d'expérience, il est sorti grandi de toutes ses épreuves, il a un coeur immense quoiqu'en disent ses détracteurs et ceux qui ne le connaissent pas.

    Il est un maire remarquable et Bordeaux ne peut que lui en rendre compte, ne peut que lui en être gré, et, si j'ose l'écire, Bordeaux est sa débitrice.

    Il sera donc réelu en 2008... L'encre de tous les placards affichés actuellement dans les rues de Bordeaux sèchera, ces papiers disparaîtront mais les générations futures rendront toujours hommage au travail exceptionnel effectué pour Bordeaux par Alain Juppé qui a su faire entrer de manière éclatante sa ville, si belle, si dynamique, dans la modernité et dans tout l'espoir de notre 21ème siècle.

    Max CAPDEVILLE
    Max CAPDEVILLE
  • anne lacoste lagrange
    Le 03 Janvier 2008 à 12 h 26 min
    On connaît bien les opinions de ces deux canards et s'ils prennent un malin plaisir à avoir des titres accrocheurs, c'est parce qu'en fait ils ont très peur pour leur poulain, qui n'a rien à vous reprocher.
    Amicalement
    anne lacoste lagrange
  • x x
    Le 03 Janvier 2008 à 11 h 11 min
    "Frère, sans labeur, il est impossible de vivre; et sans combat, personne n'est couronné. Efforce-toi d'être sauvé en combattant, et Dieu t'aidera."

    Barsanuphe
    x x
  • Dominique MICHEAU
    Le 03 Janvier 2008 à 09 h 38 min
    En lisant votre blog ce matin, je me souviens d'une photo de mon manuel d'histoire lorsque j'étais élève montrant le Président Harry Truman, tout fraîchement élu, brandissant la une du Chicago Daily Tribune titrant "Dewey defeats Truman". Laissons les journalistes vendre leurs papiers et gardons confiance dans ce que la politique peut encore nous offrir de plus noble.
    Dominique MICHEAU

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux