Blog Notes d'Alain Juppé

L’Union pour la Méditerranée

Publié le 14/07/2008 par Alain Juppé

L’union autour de la Méditerranée est une nécessité.
Nous sommes nombreux à souhaiter depuis longtemps une relance effective du « processus de Barcelone » qui remonte à 1995.

Le Président de la République, bravant le scepticisme ambiant, les critiques et les oppositions, a pris l’initiative attendue.

Dans une conférence donnée en mai dernier à Fès, je soulignais quelques-unes des conditions de la réussite:
– sortir de l’assitance pour entrer dans un authentique partenariat Nord-Sud,
– privilégier des projets concrets, susceptibles d’améliorer les conditions de vie des populations,
– ne pas éluder, en parallèle, la dimension politique du problème, c’est-à-dire la nécessaire implication de la France et de l’Europe dans la résolution du conflit israélo-palestinien.

Il semble qu’à Paris, le 13 juillet, le Président Sarkozy ait atteint ce triple objectif:
– la co-présidence de l’UpM confiée au président égyptien et au président français concrétise de manière claire la volonté de partenariat sur pied d’égalité entre le Nord et le Sud,
– des projets opérationnels ont été mis en chantier, qu’il s’agisse de la dépollution de « notre mer commune », du développement des énergies renouvelables (solaire notamment), de la coopération en matière de protection civile ou de création d’un espace universitaire et scientifique,
– enfin et peut-être surtout, en réussissant à mettre autour de la table la quasi-totalité des protagonistes (notamment le syrien et le libanais, l’israélien et le palestinien), le Président français a peut-être donné une impulsion décisive au processus de paix.

L’histoire nous enseigne qu’au Proche-Orient, la désillusion succède vite à l’espérance. Mais une étape a été franchie.
Qui ne souhaite de toutes ses forces que d’autres progrès la suivent?

Partager cet article

3 commentaires pour « L’Union pour la Méditerranée »
  • Eric V
    Le 21 Juillet 2008 à 15 h 17 min
    Une hirondelle ne fait pas le printemps, mais cela fait plaisir de voir que la France fait parler d'elle à l'étranger, non pas pour ses excès mais pour sa volonté de construction.
    Eric V
  • jphd de bx
    Le 15 Juillet 2008 à 00 h 53 min
    Un peu de fierté ressentie, hier et aujourd'hui, on ne peut se le cacher: La France à l'initiative de cet accord concernant le pourtour de la Méditerrénée, c'est bien, et saura t-on un jour qui a contribué à peaufiner ce projet ?
    Bon, ce n'est pas le plus important, peut-être.
    Ce qui compte, c'est que cela aboutisse, que le dessein se concrétise.
    Bravo à ceux qui ont agi, fait bouger les lignes et jeté les bases.
    Bravo et merci.
    jphd de bx
  • Pierre Laberge
    Le 14 Juillet 2008 à 18 h 29 min
    Bonjour,

    J'ai lu avec intérêt l'entrevue que vous avez accordée au quotidien Le Devoir sur la langue française.
    Rares, malheureusement, sont les hommes et les femmes politiques de votre pays qui semblent se soucier de l'avenir de notre langue. Vous avez déjà visité le site Internet de la société Airbus? Tout en anglais. Pourtant, et c'est là que la bât blesse, le gouvernement français est actionnaire de cette entreprise et son siège social est à Toulouse. C'est une véritable honte à mon point point de vue. Une disgrâce pour la France.
    Jetez un oeil sur le site de Bombardier aéronautique, à cette adresse : http://www.bombardier.com/fr/aeronautique

    Amitié du Québec
    P. Laberge
    Pierre Laberge

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux