Blog Notes d'Alain Juppé

Malheureux Liban

Publié le 18/07/2006 par Alain Juppé

Le Hezbollah est une organisation terroriste qui revendique régulièrement l’organisation d’attentats meurtriers qui frappent, en Israël, d’innocentes victimes.
Nos démocraties doivent réaffirmer avec force qu’aucune cause ne peut justifier le terrorisme qui est synonyme de barbarie. Elles doivent le combattre avec la plus grande énergie.

Israël dont le peuple est victime, depuis des décennies, de ce terrorisme sanglant, a le droit, et même le devoir de se défendre. Et sur ce point encore nos démocraties doivent être claires et déterminées: elles sont garantes, avec les Nations Unies, du droit d’Israël à l’existence et à la paix dans des frontières sûres et reconnues.

Rien de tout cela n’est discutable ni négociable.

Bombarder les routes, les ports, les aéroports, les centrales électriques, les quartiers d’habitation d’un pays qui a droit lui aussi à son intégrité territoriale; y faire des dizaines de victimes civiles (y compris une famille entière de Canadiens d’origine libanaise venue de Montréal renouer ses liens familiaux), mettre à genou un pays et un peuple qui ont vécu depuis trois décennies une histoire tragique et qui ont eu tant de mal à se reconstruire… tout cela constitue-t-il une riposte « appropriée »?
Et surtout quelle stratégie de moyen ou de long terme sous-tend une telle action?
Pour parler plus simplement, où cela conduit-il Israël et ses voisins, sinon vers l’exacerbation de la haine et du rejet mutuel?

Que faire?
Observer, attendre, en se disant qu’Israël finira bien par terrasser le Hezbollah et que toutes les démocraties y gagneront? Tant pis pour le Liban! Comme toujours!
Si l’on en juge par ce qui se passe en Afghanistan ou en Irak, on a quelques raisons de douter de l’efficacité de la méthode. Où a-t-on vu, dans l’histoire récente, que la force pouvait durablement faire taire les revendications des peuples? Je pense en l’espèce au peuple palestinien.

Ne serait-il pas plus digne et plus sûr, alors, de hausser le ton et d’exiger l’arrêt immédiat des combats de part et d’autre, et la mise en place d’une force des Nations Unies, clairement soutenue et même organisée par les grandes puissances, par exemple celles du fameux « quartet » (Etats-Unis, Union Européenne, Russie, plus l’ONU elle-même) qui se veut garant du processus de paix et de la « feuille de route » qui devait y conduire?
Ce serait la bonne manière de prouver que les solennelles affirmations de la primauté du droit international sur la force brutale sont autre chose que des discours de circonstance.
C’est, semble-t-il, la direction dans laquelle s’engage la « communauté internationale ».
C’est sur la rapidité d’exécution de ses intentions que l’Histoire la jugera.
La présence physique de Dominique de Villepin à Beyrouth montre que la France, pour sa part, est décidée à peser de tout son poids et à assumer pleinement la responsabilité particulière qui est la sienne envers le peuple libanais.

Partager cet article

10 commentaires pour « Malheureux Liban »
  • Joseph Diquattro
    Le 22 Juillet 2006 à 22 h 37 min
    Je suis globalement d'accord avec vous et je me permets d'ajouter quelques pensées personnelles. Il va de soi qu'un etat démocratique comme Israel a le droit de se défendre contre une organisation terroriste qui kidnape ses soldats et fait continuellement pleuvoir des missiles sur le Nord de son territoire. Que cette organisation agisse à partir d'un pays "neutre" ne change rien à l'affaire. Ce point est hors de discussion pour toute personne sensée, neutre, impartialle et informée des problèmes du Proche Orient. La seule vraie question est celle de la "disproportion" de la réponse israelienne, comme l'a justement mentionné notre Président (notons au passage que la virulence de la reaction francaise ne porte que sur cette fameuse disproportion et non sur le fond de l'affaire). Il ne fait aucun doute au même esprit impartial que la reaction israelienne est disproportionnée. Inutile de revenir sur les chiffres des innocentes victimes civiles libanaises. Malgré cela, je ne peux m'empêcher de penser: peut-il en être autrement? Israel peut-il, face à 200 millions de personnes hostiles qui l'entourent, être "proportionné" dans sa réponse? Israel peut il se permettre de laisser à ses portes un groupe terroriste avec des armes (ce conflit l'a largement prouvé) pouvant atteindre son coeur? Quel etat accepterait cela? Et puis un autre point que peu ont mentionnés: le Hezbolah tire ses missiles à partir de villages. Au beau milieu de la population (dans certains cas malgré elle). J'aimerais qu'une enquête plus précise soit faite sur ce point. Si cela s'averait exact, je pense que notre point de vue serait sensiblement different....
    Joseph Diquattro
  • Thierry GOLFIER
    Le 19 Juillet 2006 à 16 h 19 min
    Cette petite phrase du Général de Gaulle avait en son temps fait couler beaucoup d'encre au point de laisser acréditer l'idée d'un vieux fond d'antisémitisme en FRANCE.
    Cette position value à la France d'être taxée de "pro-arabe" par ceux qui voulaient réduire son influence dans le monde (les anglo-saxons en général...).
    Certes le Hezbollah est un mouvement terroriste et c'est le devoir de la France que le dire ( au passage accordons un point à L JOSPIN qui avait su le dire à l'époque avec les commentaires que l'on sait...).
    Mais il est tout autant terroriste de faire pleuvoir des bombes sur des femmes et des enfants !!
    Quand dirons nous que la vision américaine du proche orient ( vision seulement dictée par des considératons de politique intérieure...) est aussi responsable de ce sentiment d'impunité d'Israel.
    La France fut discrédité dans cette région du monde car sa "politique soit disant pro arabe" manquait d'objectivité.
    Il faut aujourd'hui retrouver le sens de la mesure qui caractérisait cette politique française.

    La position de Bush n'est pas acceptable et nous devons le dire avec fermeté .

    Que J CHIRAC persiste avec détermination dans la voie de la modération et et de l'équilibre qu'il a suivie jusqu'à maintenant et n'en déplaise à tous ceux qui depuis 1995 "charge régulièement la mule" son mandat n'aura pas été inutile car il aura redonner une voix à la France !

    Et puisque nous en sommes au souvenir que dire du Machin de l'ONU qui dans ce nouvelle crise fait preuve d'aussi peu d'efficacité que dans les précédentes ?


    Pour info j'avais 7 ans en 1969 quand le général de Gaulle est mort...
    Thierry GOLFIER
  • François Brun
    Le 19 Juillet 2006 à 15 h 55 min
    Israel ne connait que la force dans ses relations avec les peuples de Palestine. Ceci depuis sa création par les puissances occidentales. Cette culture de la puissance qui se transforme en une culture de l'oppression et de l'indifférence à la condition faite au palestiniens est tout simplement amorale. Le Hamas n'a jamais dit que le militaire allait être tué et plusieurs centaines de civils palestiniens et libanais, innocents de tout ont été tués. Voire tout ça me mine et montre un recul effrayant de l'humanisme.
    Quand je me souviens de l'image qu'avait Israel auprés des jeunes au début des années 70 et quand je vois comment ce pays est perçu aujourd'hui, je me dit que tout a reculé sauf le tas d'armes sur lequel il s'appuie.

    Il est dailleurs curieux de ne jamais voir publis de sondages sur l'appréciation de la politique israelienne par les Français. Pudeur ?
    François Brun
  • Grégoire Déon
    Le 19 Juillet 2006 à 13 h 12 min
    Bonjour Monsieur Juppé,

    Votre blog est un think tank en ligne et j'aimerais réagir à votre dernier article.

    Comment Israel peut il justifier les dizaines de morts d'innocents au nom du combat contre le terrorisme ? Il me semble qu'aucune raison ne peut justifier l'utilisation d'armes à fort potentiel destructeur contre des infrastructures civiles.

    Le mot terrorisme est utilisé à tort et à travers depuis quelques années. Mais les nazis qualifiaient les FFL de terroristes, Vichy faisait la chasse aux terroristes... que nous appelons aujourd'hui "résistants".

    Il me semble que les motivations de haine qui animent les factions chiites du Liban ne sont pas saines, que leurs attentats en Israel sont des méthodes abominables, mais que dire et que penser des moyens utilisés par Israel pour éradiquer les terroristes ? Détruire toutes les infrastructures civiles et pilonner des quartiers entiers aveuglément est ce une méthode chirurgicale ?

    Aussi permettez moi de vous expliquer quel est le sentiment des générations qui n'ont pas vécu dans la repentance de la seconde guerre mondiale. Nous n'avons pas connu cette époque et nous ne sommes pas responsables de ce qui s'est fait en Europe il y a 60 ans. S'il est de notre devoir de ne jamais oublier les atrocités commises, le recul et le temps faisant, nous n'avons aucune raison d'être plus complaisant envers Israel qu'envers aucun autre état.

    Les souffrances endurées par les palestiniens ne sont pas moins atroces que celles endurées par les victimes d'attentats. Il n'y a pas de graduation sur une échelle de l'horreur. La Palestine n'est elle pas un état souverain, acculé de telle façon que ses citoyens en viennent à élire le Hamas ? Comment en sont ils arrivés là ? De quelle nature est leur traitement véritable ?

    Je ne tomberai pas dans la complaisance à l'égard de certains iraniens ou syriens animés de motivations douteuses, mais je crois qu'il est de notre devoir d'être justes et qu'en conséquence il serait dangereux d'abonder dans le sens d' Israel par réflexe "repentant"...

    Ainsi je ne trouve aucune excuse ni légitimité dans la guerre ouverte que mène actuellement lsrael au Liban, de plus les centaines de morts innocents d'aujourd'hui atténuent encore un peu plus les souvenirs d'hier...

    Le jeu de la peur que mène les USA depuis le 11 septembre est très ambigu. J'entends ici des gens me dire : Ben Laden n'existe pas, ou c'est une marionnette... Les thèses du réseau voltaire ont fait leur chemin, beaucoup pensent qu'il n'y a jamais eu de crash sur le pentagone et que les tours ont été volontairement détruites parce que tout cela va dans le sens de l'industrie américaine. Au début je ne voulais pas y croire mais ce sont des élèves de science po paris qui en sont le plus convaincus et qui m'ont amenés à douter.

    J'ai bien conscience de ne pas être politiquement correct, mais si demain la France devait souffrir comme souffre la palestine, je formulerais le voeux de pouvoir être un résistant, quand ceux d'en face me qualifierait de terroriste...

    Grégoire Déon
    Grégoire Déon
  • hacène lekadir
    Le 19 Juillet 2006 à 11 h 22 min
    bonjour M le premier ministre,

    tout le monde sauf peut etre les terroristes, est d'ccord pour dire que le Hezbollah est une organisation terroriste et tout le monde a bien evidemment le droit de se defendre mais a quel prix est de quelle maniere?

    Israel est entrain de detruire un pays tout entier, de faire un massacre de civils, juste un chiffre, 10 morts chez les isrealeens et plus de 200 morts civiles , qui n'ont rien faits chez les libanais !!!!!
    àa, c'est criminel et injuste et israel se comporte comme un etat voyoux, car a la rigueur, on attend pas de Hizbollah, terroriste qu'il fasse dans les respet des personnes et civils mais on attendrait ça d'un pays democratique, construit derriere la douleur d'un peuple juif massacré et israel devrait comprendre mieux que quiconque que les civils, la distruction de bien indisponsable libanais comme les centrale electrique, les ecoles où il n y pas de terroristes, est a eviter et a ne pas faire

    voyez vous, je comprends le droit d'Israel a se defendre, je defe,ds cet etat qui est attaqué par des terroriste, je soutiens mes amis juifs mais pas a ce prix la

    honnetement, c'est exagéré et comme les USA couvre tout ça, on assiste a un massacre de civils innoçants et a la distruction d'un pays et tout le monde trouve ça normal et quand vous, un homme integre et posé puissiez trouver ça legitime, mais on va ou la?

    c'est la lois du plus fort et Israel et fort mais alors, qu'(elle assume aussi sa part de responsabilité car dans cette histoire, un etat et une organisation terroriste se comportent de la meme maniere, tuer, massacrer sans faire dans la mesure

    quel gachis

    vous en pensez quoi ??

    Hacène, un Kabyle, français et non musulman !!!!!!!!!!!!!!!
    hacène lekadir
  • Joe G.
    Le 19 Juillet 2006 à 04 h 13 min
    BRAVO et Merci M. Juppé pour votre soutien constant au Liban.
    La communauté internationale doit intervenir au plus vite pour arrêter les ingérences étrangères (israélienne, syrienne et iranienne) sur le sol libanais et l’arrêt de sa destruction.
    Il est également impératif que le mouvement extrémiste et terroriste (barbue et barbare) soit radier du Liban et qu’il dépose les armes une fois pour toute. N’oublions pas que c’est à cause d’eux (et de ceux qui leur donnent des ordres à Damas) que nous sommes aujourd’hui dans cette situation catastrophique... A qui profite le crime?
    Vive le Liban.
    Vive le Liban Libre.

    Joe G.
  • Rachid el fatimy
    Le 19 Juillet 2006 à 01 h 28 min
    M. JUPPE
    permettez moi d'attirer votre attention sur les répressions que subissent les palestiniens au quotidien. Il ne vous aura pas échapper qu'Israel a mené ses raides à Gaza lors d'un accord entre le FATAH et le HAMAS! pas trés difficil de comprendre l'objectif des Israeliens. Si le Heszbollah est une organisation terroriste, comment qualifiez vous les Israeliens lorsqu'ils répriment, non pour ce défendre, mais pour distabiliser et mener à la ruine l'etat palestinien et ainsi que son gouvernement élu dans la transparence?

    Sans aucun parti pris, M. JUPPE, rien ne peut autoriser l'etat d'israel à tuer chaque jour des dizaines d'innocent, et surtout pas le droit que vous lui autoriser à ce défendre, car il n'est pas ici question de cela.
    Rachid el fatimy
  • Jean-Charles Sautereau
    Le 18 Juillet 2006 à 23 h 51 min
    Ayant la chance d'avoir des amis franco-libanais et celle d'avoir visité ce magnifique Liban en 2000,je vous remercie de votre analyse que je partage.Malheureusement,votre propos a été déformé par une radio(classique!)...
    Qu'en est-il du reste des médias?
    Il reste qu'il faut nous mobiliser pour le Liban et sa population.Très sincères salutations.
    Jean-Charles Sautereau
  • arnaud b
    Le 18 Juillet 2006 à 23 h 15 min
    Je suis totalement d'accord avec vous d'autres voies doivent être imaginées. Pourquoi pas la mise en place d'une force internationale (et non pas la FINUL, force fantoche qui a pactisée avec le hezbolla dans l'enlevement de soldats israeliens il y a quelques années) capable de faire le travail d'eradication du terrorisme qu'Israel est en train de mener ...
    Mais l'usage de la force contre des terroriste nous fait trop peur. Nous sommes au chaud loin de missiles qui tombent sur la tete des israeliens toutes les minutes (5000 en 4 jours!)
    Quand les democraties qui ont le verbe haut finiront elles pas aller au dela des mots et appliquer leurs principes?
    arnaud b
  • charles constantini
    Le 18 Juillet 2006 à 22 h 32 min
    Je pense que la force ne resoud pas tous les problèmes, et je pense que le Liban et Israël sont les première victimes de cet engrenage.
    Toutefois, que pouvait faire Israel? Négocier la liberation de ses soldats contre des terroristes ou activistes ?
    Et ses soldats morts ?

    Le Liban en n'appliquant pas la résolution 1559 de l'onu a créé un problème.
    Le liban appartient il au liban ou à d'autres (hezbollah, syrie, iran)?

    Merci d'avance pour vos réponses

    charles constantini

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux