Blog Notes d'Alain Juppé

Merci, cher Jean-Marie Pelt!

Publié le 31/10/2007 par Alain Juppé

Quel bonheur d’écouter un conférencier qui allie savoir, intelligence et coeur!
Hier soir, le botaniste-écologiste Jean-Marie Pelt a tenu sous le charme, pendant deux heures, la nombreuse assistance qui était venue à l’Athénée municipal participer à la deuxième « rencontre éco-citoyenne » organisée par la Mairie.

J.M.Pelt,qui a activement oeuvré dans deux des groupes de travail du Grenelle de l’environnement (biodiversité et OGM) nous a donné de précieuses informations sur la révolution écologique qui s’amorce.

Mais l’essentiel de son propos n’était pas technique.

Il a utilisé des mots qu’on associe rarement aux politiques publiques mais qui, pour lui, sont au coeur du combat pour le développement durable: beauté, bonté, amour…
Il nous a parlé sens et valeurs: solidarité entre les générations (puisque, dans sa définition la plus précise, le développement durable consiste à laisser à nos enfants et aux enfants de nos enfants, un monde vivable); solidarité entre ceux qui, à travers la planète et dans nos pays même, ont beaucoup et ceux qui ont peu; solidarité entre tous les êtres vivants qui peuplent la terre et qui réalisent le miracle permanent de l’équilibre des éco-systèmes.
Avec cette formule magnifique: « Nous (= l’espèce humaine) ne savons pas inventer la nature ».
Ce fut un moment rare.

Partager cet article

7 commentaires pour « Merci, cher Jean-Marie Pelt! »
  • Salomon Bel-Air
    Le 01 Janvier 2009 à 02 h 08 min
    J'approuve cette réconciliation entre les hommes politiques et les écologistes tel Jean-Marie Pelt! Mais chaque homme politique devrait au moins instaurer un débat avec cet homme de grande envergure afin d'une part prendre conscience des enjeux et d'autre part, renouer avec la veille tradition européenne - dont Pelt doit surement connaitre, Cf propos sur Hippocrate - qui s'occupait avec bonté de la nature.
    Salomon Bel-Air
  • Francis BRUNET
    Le 03 Novembre 2007 à 09 h 38 min
    Nous risquons de revoir ce que malheureusement nous avons connu en 1995.L'opinion semblant majoritairement approuver les réformes, mobilisons nous(sous des formes à définir)pour les soutenir. Ne laissons pas les mêmes catégories de Français(minoritaires)enfoncer un peu plus la France dans le déclin.
    Francis BRUNET
  • Monique Chapenoire
    Le 01 Novembre 2007 à 22 h 58 min
    Merci, Monsieur le Maire de nous avoir offert la rencontre avec M. J Marie Pelt, merci pour ce moment de grâce; nous avons été sous le charme d’un sage, d'un savant (espèce plus rare que le "Kakapo" de Nouvelle Zélande) qui nous a fait voyager avec amour de St Matthieu à Théodore Monod.
    A bientôt avec Hubert Reeves.
    MC
    Et j’ai gagné mon pari ; il me semblait bien vous avoir vu noter « cette formule magnifique: "Nous (= l'espèce humaine) ne savons pas inventer la nature". »

    Monique Chapenoire
  • annick demoustier
    Le 31 Octobre 2007 à 21 h 32 min
    Permettez-moi d'apporter ce petit commentaire, en pleine humilité.
    Si en effet nous en tant que sociétés humaines, dans notre petitesse, sommes trop limités pour inventer la nature, du moins pouvons-nous oeuvrer afin de lui rester "reliés", comme le démontre si merveilleusement le peuple Maasaï encore présent dans sa spiritualité originelle.
    Quel défi magistral à relever pour inventer, disons plutôt réinventer, un tel lien à la mesure de l'Occident, et plus particulièrement de l'Europe avec la France !
    Réconciliation, victoire sur le chaos... on se prend à rêver. Là se trouvent, en effet, la source du partage et la porte du bonheur.
    annick demoustier
  • x. x.
    Le 31 Octobre 2007 à 14 h 35 min
    Qu'elle est belle, la nature! Pour décrire toutes ses charmes, quel exposé en viendrait à bout!


    "Quant à la beauté et à l'utilité du reste de la création, que la divine Bonté a concédée en spectacle et en usage à l'homme, condamné pourtant et plongé en tant de peines et de souffrances, quel exposé en viendrait à bout? Elles resplendissent dans les charmes variés, innombrables, du ciel, de la terre, de la mer ; dans la profusion et l'éclat merveilleux de la lumière du soleil, de la lune et des étoiles ; dans l'ombre des forêts, dans les couleurs et les parfums des fleurs ; dans la multitude des oiseaux les plus divers, leur gazouillement et leur plumage ; dans l'infinie variété des espèces animales dont les plus admirables ne sont pas les plus grands - les travaux de fourmis et des abeilles nous étonnent bien plus que les corps gigantesques des baleines. Et quel spectacle grandiose nous offre la mer, quand elle se pare comme d'un manteau de couleurs diverses, de vert aux multiples nuances, de pourpre, d'azur! Quel charme de la contempler, alors même qu'elle est en courroux, charme d'autant plus vif qu'elle ravit les regards du spectateur en lui épargnant les secousses violentes de la navigation.
    Et quelle abondance d'aliments contre la faim, quelle diversité de saveurs contre le dégoût, fournie sans répit par l'opulente nature et non par l'art et le travail des cuisiniers! Et que de ressources en tant d'éléments pour préserver et recouvrer la santé! Quel agrément dans la succession du jour et de la nuit! Et la tiédeur des brises, come elle est caressante! Quelle abondance de matière dans les végétaux et les animaux pour la confection des vêtements!
    Qui pourrait tout dire?
    Quel exposé en viendait à bout?"
    St Augustin


    Oui, qui pourrait tout dire!
    Elle est belle, la nature.
    Protègeons-la!
    x. x.
  • Marc Lafosse
    Le 31 Octobre 2007 à 12 h 06 min
    Monsieur le Maire,

    Je tiens à vous remercier pour la rencontre éco-citoyenne que vous nous avez présentée hier soir en compagnie de Jean Marie Pelt. Ce fut un moment de pur plaisir et de délectation des paroles de ce savant humaniste.

    Merci d’avoir donné la possibilité aux Bordelais de venir entendre cet Homme. M. Pelt a raison lorsque parle "d'un changement de culture, voire de civilisation" : la preuve en est, la rencontre a fait salle comble.

    Le nom de l'événement: RENCONTRE, me semblait peu approprié pour une conférence d'un scientifique. Hier soir, la qualité de l'échange et du partage, lui a fait prendre tout son sens.

    Merci pour ce moment passionnant

    A très bientôt,
    Bien à vous,

    ML
    Marc Lafosse
  • pierrette richard
    Le 31 Octobre 2007 à 11 h 38 min
    je viens de lire sud ouest et l' article sur Utopia ,
    je connaissais le problème , etant avec mon mari de fidéles spectateurs du ciné Utopia , pour la qualité exceptionnelle de leur programmation
    Nous venons de Martignas et s'ils déménagent nous les suivrons et je suis certaine que beaucoup de leurs clients en feront de meme
    nous avons vu ce quartier tellemnt changer depuis qu'ils sont ici , que je crois que cela serait une grande perte pour toute cette zone
    trouvez une solution , ils font un excellent travail , pour nous donner à voir des films que nous ne voyons nulle part ailleurs ,et ils font mieux que Pessac , qui pourtant sont aidés il me semble
    je trouve incroyable , que dans notre pays on ne soutienne pas mieux ce genre d établissement , qui apportent ce qu' espère beaucoup d' ou leur succés
    pour ifon , venant de martignas nous ne nous garons pas a proximité , seulement vers les boulevards et ensuite nous venons à pied
    avec mes remerciments , pour ce que vous ferez
    pierrette richard

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux