Blog Notes d'Alain Juppé

Mon idée de la France

Publié le 13/12/2015 par Alain Juppé

Un mois jour pour jour après les attentats sanglants qui ont meurtri Paris et qui sont présents dans nos mémoires, la France a voté. Le second tour de scrutin est marqué par un rebond spectaculaire de la participation qui a permis de faire échec au FN. C’est un signe de bonne santé de notre démocratie.

Je salue tous nos candidats, je dis bravo à ceux qui l’ont emporté, j’exprime ma reconnaissance à tous ceux qui se sont battus avec ardeur.

Je pense tout particulièrement à Virginie Calmels qui a conduit une magnifique campagne dans la Grande Aquitaine et que j’appellerai, dans les prochaines semaines, à de plus hautes fonctions auprès de moi.

Merci aussi à tous ceux qui ne partagent pas forcément nos idées mais qui, dans certaines régions, se sont mobilisés pour éviter le scénario du pire. Cela nous oblige, et je ne l’oublierai pas.

Nous devons maintenant tirer les leçons de ce scrutin dont le 1er tour a mis en évidence la défiance d’un grand nombre de nos concitoyens envers les partis qui gouvernent ou ont gouverné la France. Nous avons tous un devoir de lucidité.

Prenons garde aux mauvaises réponses. Ne nous lançons pas dans un débat vain pour savoir si notre positionnement a été trop à droite ou pas assez, trop au centre ou pas assez. Ne tombons pas dans des querelles partisanes. Prenons du recul.

Notre priorité doit être de préparer les bonnes réponses aux véritables attentes des Français.

Pour ma part, je veux m’adresser à tous les Français.

Mon premier message, c’est d’affirmer ma détermination à changer radicalement de cap. F. Hollande et ses gouvernements ont échoué. La sanction la plus rude de cet échec, c’est la montée inexorable du chômage, ce cancer qui mine toute notre société.

Il faut donc à la France une autre politique économique, une autre politique fiscale, une autre politique pénale et de sécurité, une autre politique d’immigration, une autre politique de santé, une autre politique d’éducation… Dans tous ces domaines et dans plusieurs autres, j’ai fait et je ferai des propositions courageuses et je prendrai des engagements vérifiables.

Mais ce ne sera pas suffisant. Les Français attendent plus. Ils veulent d’abord partager une vision de la France, de leur patrie telle qu’ils l’aiment et veulent la transmettre à leurs enfants.

Je leur dirai mon idée de la France.

Et d’abord ce que je ne veux pas pour mon pays. Je ne veux pas d’une France frileuse, apeurée, protectionniste, anti- européenne. Une France repliée sur elle-même qui n’offrirait à notre jeunesse qu’un terrible contresens sur le monde de demain.

Mon idée de la France, c’est une France moderne, compétitive, qui donne toutes ses chances à l’esprit d’entreprise et d’innovation des Français.

Mon idée de la France, c’est aussi une France forte dans laquelle un État fort fait respecter la loi républicaine.

Mon idée de la France, c’est une France fidèle à ses valeurs, à son histoire, à sa culture c’est-à-dire une France fraternelle qui ne laisse aucun de ses enfants sur le bord de la route.

Mon idée de la France, c’est une France de la confiance, qui a confiance en elle-même, fière de ses capacités, et qui fait confiance à tous ses talents et d’abord à sa jeunesse.

C’est cette France que je veux construire avec tous les Français.

Vive la République,

Vive la France.

Alain Juppé

Partager cet article

0 commentaires pour « Mon idée de la France »

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux