Blog Notes d'Alain Juppé

Morale et politique

Publié le 12/01/2014 par Alain Juppé

Si l’on en croit de nombreux commentateurs, le ministre de l’Intérieur n’aurait agi, dans l’affaire Dieudonné, que par calcul politique. Pour affirmer sa place dans les divers courants du parti socialiste ou renforcer son image dans l’opinion. C’est possible. On est porté à le penser quand on voit les contorsions de plusieurs responsables socialistes bordelais, à commencer par la très aigre et très inutile ministre des personnes âgées – très aigre sans doute parce que très inutile – ainsi que de son suppléant. Ils cherchent à brouiller les pistes et prennent plus ou mois leurs distances avec la position de leur gouvernement. Sans doute avec le souci de ne surtout pas apparaître sur la même ligne que moi. Ce n’est pas très courageux.

Je fais une autre hypothèse: et si M. Valls était mu par une sincère et profonde conviction? A savoir le refus de laisser se ré-enclencher, quelques décennies à peine après l’effroyable extermination de 6 millions de juifs en Europe, la spirale du négationnisme et de l’antisémitisme. D’entendre chanter Shoa nanas ou pratiquer un geste qui évoque le salut nazi.

Cette conviction et cette indignation, je les partage et c’est pourquoi j’ai annoncé d’emblée, au vu de la circulaire du ministre de l’Intérieur qui donnait aux maires la base juridique qui manquait, que le moment venu j’interdirai la manifestation de M.Dieudonné à Bordeaux.

Et la liberté d’expression, nous objecte-t-on ? La liberté d’expression et la liberté de réunion sont, évidemment, des libertés fondamentales dans notre démocratie. Mais comme toutes les libertés, elles s’exercent dans le cadre des lois de la République. Or nos lois proscrivent et punissent le négationnisme, l’antisémitisme, le racisme, l’incitation à la haine raciale. Elles protègent la dignité humaine, quelle que soit , cela va de soi, la communauté ou la religion concernée. Le Conseil d’Etat vient de le rappeler fort opportunément.

Or M. Dieudonné viole ces lois de manière répétée. Il a été condamné à plusieurs reprises; il a récidivé et s’est soustrait à l’exécution des peines qui lui ont été infligées. Il fallait marquer un coup d’arrêt à cette dérive dangereuse pour la crédibilité de la République.

C’est fait. Est-ce gagné pour autant? M. Dieudonné affirme que dans son prochain spectacle, il n’y aura plus de propos antisémites… ce qui est une forme d’aveu. Il faudra juger sur pièces et sur la durée. Force restera-t-elle aux lois de la République?  

Partager cet article

0 commentaires pour « Morale et politique »

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux