Blog Notes d'Alain Juppé

Nos frères québécois

Publié le 25/05/2008 par Alain Juppé

Depuis plusieurs semaines, je vis dans une ambiance très québécoise.

A Bordeaux d’abord, où nous avons reçu successivement Madame Michaelle Jean, gouverneure générale du Canada, puis Jean Charest, Premier Ministre du Québec.

La première a séduit les Bordelais par son charme, son intelligence, sa disponibilité. Son dialogue sur la diversité, avec les responsables associatifs du quartier Saint-Michel, a été particulièrement riche.
Et puis, elle nous a fait vivre un grand moment d’émotion, le 10 mai, journée de commémoration nationale de l’esclavage, de la traite négrière et de leur abolition, en commençant (elle qui est née en Haïti) son discours par ces mots:
« Moi, arrière, arrière petite fille d’esclave … »
Déclaration faite à Bordeaux, sur les quais de la ville qui fut l’un des grands ports négriers du XVIII° et du début du XIX° siècles!
J’en ai été renforcé dans ma volonté d’ouvrir, au Musée d’Aquitaine, un espace dédié à cette page terrible de notre histoire, en m’inspirant du très beau musée de l’esclavage de Liverpool.

Jean Charest est un ami. J’admire sa finesse politique, son sang-froid, sa constance dans l’action réformatrice. En l’accueillant à l’Hôtel de Ville de Bordeaux, j’ai eu cette phrase qui depuis a fait florès:
« Les Canadiens sont nos amis. Les Québécois sont nos frères ».
Je me suis rendu compte, pendant mon voyage à Québec, cette semaine, combien il était nécessaire de rassurer nos amis québécois en réaffirmant qu’entre eux et nous, il existe une relation privilégiée, non exclusive d’une amitié solide avec le Canada.

Le séjour de la délégation bordelaise à Québec s’intégrait dans le programme des festivités du 400ème, comme on dit sobrement là-bas pour désigner le 400ème anniversaire de la fondation de la ville de Québec par Samuel de Champlain.
Bordeaux, ville jumelle de Québec depuis 1962, y participe activement.
Plusieurs temps forts:
– FUTURALLIA, magnifique rencontres de pluieurs centaines de PME venues d’une trentaine de pays, pour des rendez-vous d’affaires (9 000 en trois jours!!!!) débouchant sur des contrats et des partenariats très concrets. J’aimerais bien accueillir cette biennale à Bordeaux en 2010.

– Les entretiens Champlain-Montaigne entre l’Université Laval de Québec et le PRES – Université de Bordeaux.
Thème retenu cette année : l’intégration des immigrants. Nous ne pouvions pas mieux tomber: le débat fait rage en ce moment au Québec, à la suite de la parution du rapport d’une commission chargée d’enquêter sur le sujet.
Le débat est très politique, et nous avons pu assister à la séance de l’Assemblée Nationale québécoise où majorité et oppostion ont fait valoir leurs points de vue respectifs. Avant de se retrouver sur une motion commune votée à l’unanimité et qui dit en substance: ce qui fait l’identité québécoise, c’est la primauté de la langue française, le principe non négociable d’égalité entre hommes et femmes, et la laïcité, c’est-à-dire, la séparation de la sphère publique où la religion n’intervient pas, et de la sphère privée où le respect du pluralisme est garanti.
En écoutant Jean Charest énoncer ces valeurs communes, je me suis dit qu’il y avait bien de la fraternité entre nous.

Troisième temps fort: la visite de la « neurocité » de l’Université Laval de Québec où travaillent des chercheurs très pointus, spécialisés dans le cerveau.
La complexité de leurs travaux me fascine. Les perpectives de progrès pour le traitement des maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson etc.) sont immenses.
Nous avons à Bordeaux des équipes excellentes en « neurosciences » et l’idée d’un « neurocampus » Bordeaux/Québec fait son chemin. Je suis décidé à l’appuyer fortement.
Et puis, bonne nouvelle : contrairement à ce que nous avons appris à l’école, les cellules nerveuses se renouvellent; il y a des « cellules souches », dans notre cerveau. Tous les espoirs sont permis.

Partager cet article

3 commentaires pour « Nos frères québécois »
  • ismaël KORDJEE
    Le 01 Juillet 2008 à 01 h 43 min
    Bonjour,
    Je ne suis pas un homme de droite, mais j'ai été très touché et émus de découvrit un Jacques Chirac différent des images caricaturales qu'on fait de lui. J'ai découvert un homme doté d'une grande humanité et encore porté parl'intérêt de l'Etat, malgré les coups bas de certains de ses amis politiques. Il faut réhabiliter l'image de Jacques Chirac.
    ismaël KORDJEE
  • François PELATAN
    Le 28 Juin 2008 à 12 h 44 min
    Bonjour

    je ne vous écris pas souvent et la réaction ne s adresse pas forcément à vous personnellement, mais enfin ça demande sans doute des explications: je voudrai savoir quel est l'insondable imbécile qui n a rien trouvé d'autre pour célébrer l installation des français que d'organiser une démonstration de country music !! pourquoi pas un festival de folk song en anglais of course...... seul un ignorant peut mettre au premier plan d'un rencontre francophone, un art musical né dans les Appalaches et diffusé depuis dans tous les USA.Je le sais, j ai eu un diplôme de l'université de Virginie.
    J ai alerté les gens de la Francophonie y compris aux USA qui vont rigoler ou s'étouffer car bien sûr la langue va avec la culture.je conseille aux français qui vont à Québec pour cet anniversaire d organiser un concours de fabrication de pizzas ou une exposition de microsoft.Enfin, je vais mettre cette séquence en cause devant le contrôleur géneral du Canada pour qu il refuse de prendre en charge ces dépénses publiques.
    François PELATAN
  • x x
    Le 26 Mai 2008 à 09 h 43 min
    Le saviez-vous? Liverpool, grand centre industriel, était aussi centre d'horticulture au 19e siècle. Maintenant, en tant que European Capital of Culture 2008, elle remet en valeur son héritage botanique. Qu'en est-il pour Bordeaux? Créer des jardins botaniques de haute qualité comme le font à merveille les anglais (Kew, Wisley etc) vous attirera des visiteurs anglais! Un projet à long terme mais qui en vaut la peine!
    x x

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux