Blog Notes d'Alain Juppé

Nouvel accord franco-allemand

Publié le 17/08/2011 par Alain Juppé

J’écoute les commentaires des uns et des autres au lendemain de l’annonce des mesures proposées hier soir par la Chancelière Angela Merkel et le Président Nicolas Sarkozy pour faire face aux difficultés de la zone euro.

Personne ne conteste que ces mesures sont bonnes: organisation du gouvernement économique de la zone avec une présidence renforcée, adoption d’une « règle d’or  » budgétaire par les 17 afin de montrer leur détermination à réduire les déficits, instauration d’une taxe sur les transactions financières, harmonisation des systèmes fiscaux français et allemand, notamment en matière d’impôt sur les sociétés. Il faudra entrer dans le détail du plan, mais on voit bien d’ores et déjà que le « paquet » est ambitieux et tout à fait à la hauteur des défis que nous avons à relever.

Alors, comme certains ne se complaisent que dans la critique et le dénigrement, ils trouvent que « ça ne va pas assez loin », et que la panacée serait la création d’euro-obligations permettant de mutualiser la dette européenne. L’idée est certes intéressante. Il faut y travailler. Mais aujourd’hui elle ne fait pas consensus, notamment en Allemagne. Cette réalité, connue de tous, n’empêche pas le PS français, faute d’aucune autre idée positive, de s’accrocher à une pseudo « proposition » dont ils savent qu’ils n’auraient aucune chance de la faire aboutir dans un futur proche, s’ils étaient au pouvoir. Qui ne voit, en effet, qu’une telle réforme ne peut être que le point d’aboutissement de tous les progrès qu’il nous reste à faire pour approfondir l’intégration des politiques économiques, budgétaires et fiscales des Etats qui partagent la même monnaie? Ne mettons pas la charrue avant les boeufs. Et consacrons tous nos efforts à réaliser ce qui vient d’être si opportunément proposé.

Partager cet article

0 commentaires pour « Nouvel accord franco-allemand »

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux