Blog Notes d'Alain Juppé

Pédagogie de l’environnement.

Publié le 07/06/2005 par Alain Juppé

Dimanche en Bretagne.
Nous accompagnons de jeunes élèves de maternelle et de primaire dans une opération « nettoyage des plages ».
Bottes, gants, sacs poubelle… ils sont armés de pied en cap pour un exercice qui visiblement les amuse.
Les berges du golfe du Morbihan me paraissent plutôt propres : peu de morceaux de plastique ( par comparaison à ce qui fait notre lot quotidien sur les plages landaises… encore que là aussi, il y ait beaucoup d’amélioration), aucune boulette de fioul, pas de papiers gras ni de canettes de bière… Seule catégorie de déchets trouvés en abondance : les morceaux de verre.
La lumière, sur le golfe, est superbe, d’abord voilée par des nuages nombreux, puis de plus en plus chaude au fur et à mesure que percent les rayons du soleil. Ce soir, la balade en bateau jusqu’à l’Ile aux Moines sera somptueuse, sous un ciel totalement dégagé. Ma France, que tu es belle!

Je repense aux gamins qui ont « dépollué » leur plage. La « leur » car leur école est à 200 mètres: désormais ils y regarderont à deux fois avant de jeter leurs déchets sur le sable. C’est de la bonne pédagogie. La réconciliation avec la nature commence par là.
07/06/05

Partager cet article

4 commentaires pour « Pédagogie de l’environnement. »
  • Alexis MONNIER
    Le 08 Juin 2005 à 18 h 02 min
    Cher Monsieur,
    ne pensez vous pas que l'unique façon de lutter contre le chômage en France est l'assouplissement voire la réforme totale du code du travail? pourquoi ne le dit on pas clairement? la flexibilité fait peur du coté des licenciements mais il faut communiquer sur le fait qu'elle existe aussi du côté de l'embauche...
    J'espere que vous pourrez me répondre, dans l'attente, recevez Monsieur, mes sincères salutations.
    Alexis MONNIER
  • Michelle MOLLIER
    Le 08 Juin 2005 à 15 h 15 min
    Bonjour. Il y a déjà chez nous des journées consacrées à divers thèmes (l'Europe, la lutte contre le tabagisme, la femme...). Bruxelles pourrait ainsi décider d'une journée, voire une semaine, pour l'environnement comme ce qui vient de se faire en Bretagne. Ce serait toujours quelques sites qui seraient un peu plus propres, et cela se ferait dans les 25 pays de l'U.E.
    Michelle MOLLIER
  • Germain GHORBAL
    Le 07 Juin 2005 à 16 h 02 min
    Les plages permettent de respirer l'air du large mais aussi parfois un air pollué par les vapeurs de petrole qui annoncent l'arrivée des marées noires ou des dégazages sauvages.
    On pense à l'ERIKA, au PRESTIGE et ensuite à ces milliers de bénévoles qui ont tant trimé pour sauvegarder l'intégrité du littoral.
    Puis, silence entre les accalmies.
    Même au Gouvernement dernièrement constitué, aucun "Ministre délégué" n'apparaît pour s'ocuper spécifiquement et à temps plein des problèmes de la Mer.
    Je sais que vous aviez créé le Secrétariat Général de la Mer qui fut efficace lors des dernières marées noires et avec lequel notre Groupe de Lutte Anti Marées Noires a beaucoup travaillé et continue de le faire malgré une visibilité trés réduite en ce qui concerne une vrai politique de la Mer et de la protection du patrimoine côtier.
    Pourquoi, n'existe t'il plus d'impulsion en faveur d'une telle politique?
    Que nous y prenions garde, nos défaillances pourraient à nouveau apparaître au grand jour lors d'une prochaine pollution maritime.
    Telle est ma réflexion et notre suggestion que vous pourriez proposer au Gouvernement qui s'éloigne des choses de la mer avec le départ du dernier Secrétaire d'Etat côtier, François GOULARD qui est de Vannes.
    Germain GHORBAL
    Germain GHORBAL
  • Aurélien Roux
    Le 07 Juin 2005 à 15 h 32 min
    La réconciliation avec la nature commencerait donc par la dépollution des plages ?
    Oserais-je soumettre l'idée qu'elle pourrait plutôt commencer en ne les polluant pas, par exemple en ne jetant pas son chewing gum, tout simplement, mais aussi en ne prenant pas trop la voiture (car le pétrôle des plages, c'est quand même un peu pour ça), éviter les longues distances inutiles (par exemple 300km -je dis ça au hasard- pour dépolluer une plage !!!), et apprendre les rapports énergétiques (i.e. il n'est pas mieux écologiquement d'aller dépolluer une plage à des centaines de kilomètres que de ne rien faire...)...
    C'est effectivement une bonne démarche qui a été faite, mais ce n'est pas là le début de l'apprentissage de la dépollution. En Allemagne, les élèves vont à vélo à l'école et ont une véritable éducation quant à l'écologie.
    C'est là que commence l'apprentissage, et non pas dans la dépollution des plages...
    Aurélien Roux

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux