Blog Notes d'Alain Juppé

Pour couper court

Publié le 22/04/2009 par Alain Juppé

En présentant mon dernier livre, « Je ne mangerai plus de cerises en hiver », j’ai souvent dit qu’il ne constituait pas une petite annonce de recherche d’emploi. Je lis pourtant, ici ou là, que je préparerais mon retour au gouvernement. Alors, soyons clair: ce n’est pas mon intention.

D’abord, j’ai toujours trouvé qu’il était un peu indécent de se porter candidat à de telles fonctions. L’initiative de choisir ses ministres appartient au seul Président de la République.

Ensuite, je me suis engagé, vis à vis des Bordelais, à exercer pleinement la fonction de maire qu’ils m’ont confiée. Or, il y a, à mes yeux, incompatibilité entre cette fonction et un poste ministériel. On ne peut pas tout faire à la fois.

Mais, me dira-t-on, vous avez affirmé que vous étiez disponible pour servir. Je le confirme. Il y a bien des façons de servir ses concitoyens et son pays.

J’ai conscience de le faire en proposant aux Bordelais de continuer à construire ensemble une ville belle à vivre. C’est l’objectif  de l’agenda 21, du projet social et du projet urbain que nous sommes en train de mettre en oeuvre pour qu’à l’horizon 2030 Bordeaux soit une métropole européenne à part entière, et une métropole à taille humaine où le « vivre ensemble » soit une réalité pour tous. La tâche est exaltante.

Je suis plus que jamais passionné par les grands enjeux nationaux et internationaux. Comment agir à ce niveau? 

En premier lieu, par la parole, qui est souvent une arme en politique. Quand j’en sens le besoin, j’exprime et continuerai à exprimer mon point de vue, en espérant qu’il peut contribuer au débat public.

Ensuite par le travail. Tout gouvernement, par la force des choses, a peu ou prou le nez dans le guidon. Les urgences du court terme l’y contraignent, j’en ai fait moi-même l’expérience. Il a besoin d’être accompagné dans la préparation de l’avenir. Ce devrait être le rôle des partis politiques. C’est aussi celui des clubs ou cercles de réflexion dont la liberté d’esprit peut être plus grande. J’ai l’intention de ré-activer, dans les mois qui viennent, mon cercle de travail en lui proposant deux thèmes de recherche prioritaires:

–  Première question: comment faire aimer l’Europe aux Français et plus généralement aux Européens? Nous vivons une situation paradoxale: d’un côté, nous avons conscience que, dans un monde évidemment multipolaire, la meilleure façon de défendre nos intérêts et notre modèle de civilisation, c’est de le faire ensemble plutôt qu’isolément. Et pourtant, l’Union Européenne est mal aimée ou laisse indifférent. La difficulté à lancer la campagne européenne à moins de deux mois du jour du scrutin en apporte une nouvelle démonstration. La raison n’en est-elle pas que les Français, plus encore que nos voisins, ne voient pas clairement le chemin que leur trace l’Union? Il est nécessaire, me semble-t-il, de leur proposer un nouveau rêve européen. Premier chantier.

– Deuxième question: après la crise , car nous sortirons de la crise, allons-nous recommencer comme avant? Ou serons-nous capable d’inventer un nouveau modèle de développement, d’accomplir la révolution écologique sans laquelle la poursuite du réchauffement climatique nous conduirait au pire? Comment nous déplacer autrement? Comment construire et habiter autrement? Comment consommer autrement et gaspiller moins? Comment produire autrement en économisant les ressources rares? Comment mettre les technologies numériques de l’information et de la communication au service du développement durable et d’un nouveau « projet de civilisation »? Bref comment vivre autrement, plus sobrement, ce qui ne veut pas dire moins joyeusement? Immense chantier, passionnant chantier qui nous invite à penser et agir du local au global, des agenda 21 locaux jusqu’à la prochaine grande négociation mondiale à Copenhague en décembre de cette année, en passant par la mise en oeuvre effective des bonnes intentions de notre Grenelle de l’environnement et l’implication accrue de l’Union européenne, par exemple dans une politique commune de l’énergie.

Nous avons besoin d’hommes et de femmes d’expérience, de savoir et surtout d’enthousiasme pour approfondir ces questions et proposer des plans d’action. Beaucoup y travaillent déjà. Mais il y a du boulot pour tout le monde…

Partager cet article

24 commentaires pour « Pour couper court »
  • Pascale Dégoulange
    Le 14 Juin 2009 à 19 h 55 min
    Très contente de vous revoir parler de votre livre avec dans l'émission la traversée du miroir. La langue française est belle en effet et vous la représentez dans l'aisance orale et écrite mais tout ceci est un travail.
    Pascale Dégoulange
  • Régis de Cognac
    Le 17 Mai 2009 à 10 h 09 min
    Cher Alain,

    Félicitaions pour votre livre que j'ai apporté avec moi pendant les vacances de Pâques. Quelle franchise sur tous ces sujets parfois si durs et personnels. Quel courage aussi ! Evidemment, c'est très bien écrit (doux euphémisme). 2 idées ressortent : l'horreur de ce procès inique et l'amour que vous portez à votre femme.
    Continuez ... pour la plus grande joie des bordelais!

    Avec mes amitiés.
    Régis de Cognac
  • Jipé du Nord
    Le 30 Avril 2009 à 07 h 42 min
    Mr Juppé,

    Pour nous sortir de la crise politique dans laquelle la France est en train de s'enfoncer, je pense qu'il nous faut un gouvernement d'Unité Nationale rassemblant tous les partis de gouvernement de ce pays.

    Comme l'alternance est nécessaire pour rendre acceptable le pouvoir par le citoyen, ce gouvernement d'Unité Nationale ne peut être que temporaire, par exemple jusqu'à fin 2011 et le lancement de la campagne des prochaines élections présidentielles.

    Bien sûr, deux questions se posent: quel pourrait en être le programme et qui pourrait le diriger ?

    Je n'ai pas la prétention d'en déterminer le programme. Par contre, il faudrait que les partis de gouvernement se donnent un mois, pas plus, pour le constituer. Ce serait un programme minimum, concentré, débarassé de toutes les fioritures et toutes les polémiques qui contribuent depuis 2 ans à miner la France. Il faudra se concentrer sur l'essentiel: se battre pour l'emploi aujourd'hui, déterminer les secteurs d'avenir et les emplois de demain, tenir le déficit et avoir un plan de résorbption de la dette, soutenir les plus fragiles pendant cette période particulièrement difficile.

    Quant aux personnes qui peuvent diriger un tel gouvernement, il faut qu'elles soient de véritables hommes ou femmes d'état, acceptables par l'exécutif actuel, pas ou marginalement impliquées dans les pratiques de l'exécutif pendant ces deux dernières années. J'en ai identifiées deux possibles: Michèle Alliot-Marie et vous-mêmes, Mr Juppé.

    Reste bien sûr encore à savoir si les partis de gouvernement accepteraient cette proposition. Mais il est difficile de le savoir tant qu'on ne leur a pas proposé et puis je pense que la plupart de leurs leaders comprennent l'urgence de la situation au point, comme à la Libération, de mettre TEMPORAIREMENT l'intérêt du pays au dessus de l'esprit partisan.

    Que pensez-vous de mes hallucinations, Monsieur Juppé ?
    Jipé du Nord
  • 34130sinonrien
    Le 29 Avril 2009 à 14 h 19 min
    Je suis au fait que vous faites en sorte qu'Alain LAMASSOURE soit en troisiéme position dans le Grand Sud-Ouest. Ce député sortant n'a pas remis les pieds dans le L-R depuis 2004, ni honoré ses électeurs d'un compte-rendu de mandat, ni enfin organisé une réunion dans chacune de trois capitales régionales de sa circonscription.
    34130sinonrien
  • Kris
    Le 29 Avril 2009 à 10 h 31 min
    Bonjour Monsieur Le Maire,
    Je vous vois parler de la crise, Je vois les commerçants Bordelais parler de la crise, je vois les consommateurs Bordelais parler de la crise.... Oui je parles de la crise économique mondiale qui affecte le Bordelais ! Et si vous allez sur notre site de bons de réduction des commerces de proximité de Bordeaux et la cub, vous pouvez mettre un frein a la crise, aider le commerçant Bordelais et inciter le bordelais à fréquenter les petits commerces. Voila le site qui se bat contre la crise a Bordeaux : www.packcoupons.com, conçu par des Bordelais
    Les commerçants peuvent faire un bon de réduction gratuitement sur notre site et sans engagement! Alors nous vous serions reconnaissant de le faire connaître autour de vous.
    Kris
  • Barney
    Le 28 Avril 2009 à 22 h 23 min
    Votre retour au gouvernement ferait pourtant certainement beaucoup de bien au pays. Nous sommes en tout cas beaucoup à le souhaiter, et pas que sur Bordeaux.
    Barney
  • Damien
    Le 28 Avril 2009 à 21 h 05 min
    M. Juppé,
    Quelle sage décision de rester à l'écart du gouvernement. Bien évidemment que votre parole sera plus écoutée et plus libre en ne participant pas au gouvernement !!!
    J'apprécie réellement votre prise de position et je me dis que si tous les hommes politiques français pouvaient avoir la même réflexion, nous avancerions plus vite dans le toujours mieux vivre ensemble.
    Restez vous-même, n'en déplaise à certains et revenez au niveau national pour des responsabilités dignes de votre personne en temps utile, c'est le seul conseil que je vous donnerai, si je peux, bien entendu, me le permettre.
    Avec tout mon soutien
    Damien
  • Guillaume
    Le 27 Avril 2009 à 21 h 47 min
    Toutes mes félicitations pour ce respect de la parole donnée.
    Vous évoquez dans votre livre l' "union de la Méditerranée » - Voilà un chantier international et diplomatique de première importance qui grâce à votre stature pourrait enfin prendre corps.
    En vous remerciant de continuer à faire part au français de vos réflexions calmes et sereines en dehors de l’habituelle caricature politique.
    Très respectueusement
    Guillaume
  • etienne
    Le 27 Avril 2009 à 12 h 32 min
    bonjour,

    Comment etre optimiste pour un futur proche (j'ai 27 ans), quand on est plus pres du début de la vie active que de la retraite ?

    27 ans c'est bien mais en 2009 c'est plus ce que c'etait !
    L'europe ce projet, tout le monde l'apprecie, en partant des jeunes, moins jeunes, actifs, non actifs. C'est génial cette union basé sur l'échange et l'ouverture.
    On est deja tous pratiquement europeen, puisque l'on utilise l'Euro.

    Mais voila, il faut voir aussi que le pays que nous laisse les générations, est proche du caniveau, tel un ivrogne inconcient !
    Regardons la dette du pays, le déficit budjetaire. Le systeme actuelle marche ?

    Pour les futures générations qui n'ont pas encore un emploie, et que l'on prefererait embaucher aux conditions sociales chinoise, est cela l'avenir ?

    Comment peut on croire en l'europe quand il y'a tant d'inégalité, que la globalisation à mis un coup d'aclat aux lois, et protection sociale.

    L'europe aurait besoin d'encadrements, mais n'est ce pas une utopie ? puisque l'Europe interresse par la notion économique ?

    Il faudrait un encadrement de sages plutot que de politique proche de la caste.
    Les interets des Peuples et de la Raison doit proner sur celui de l'interets de quelques hauts priviligiés comme c'est le cas en France actuellement.

    Une Europe des Peuples, pour les Peuples et pour du long terme.


    pour le nouveau modele sociétale comment y croire ?

    Alors que la crise qui prend de plein fouet les travailleurs (patron, salarié). L'Etat vient au secours des perturbateurs, en injectant des sommes astronomiques pour leur bons vouloir.

    Tous les bénéfices iront aux mémes.
    Aux interets de l'argent. Ce qui pient sont ceux qui sont recompenser.
    Est ce cela que l'on disait vouloir changer ?
    Honnetement il n'en est rien !

    Quand on pourrait injecter de l'argent, pour lutter contre la faim dans le monde, ou dans toute projet, philosophiquement géniaux, il n'y plus d'argent, on ne peut plus faire.

    N'est ce pas la ou la rentabilitée sera demain ?

    Comment peut on alors penser que cela va changer avant que l'on soit pris à la gorge.
    Tant que l'homme ne se fait pas battre, les comportements ne changent pas.

    Tant de civilisations sont parties, esperons que celle ci perdure...
    etienne
  • Yves
    Le 27 Avril 2009 à 12 h 11 min
    Je viens de lire votre livre et il m'a enthousiasmé. Je ne suis pas un spécialiste de l'écriture car plutôt scientifique. Mais je vous l'accorde, nous n'allons pas assez vite dans l'utilisation des méthodes modernes de communication beucoup trop d'entreprises n'utilisent pas la "visio conf" de peur de se faire pirater ou écouter à son insu !
    Nous devons aller plus en avant dans le développement durable: ouvrir des formations spécifiques à l'université, étudier les capteurs, les analyses électroniques et chimiques que nous devons utiliser pour faire la chasse aux gaspis et aux mauvaises utilisations des technologies. Pour le véhicule électrique, il faudra faire passer dans le public la possibilité de ne plus être propriétaire de son véhicule mais de le louer, quitte à proposer la location d'un véhicule moins propre pour effectuer des distances plus longues.
    C'est à ce prix que nous sortirons de la crise "planète". Pour ce qui est de la crise financière: je pense que notre Président est sur la bonne longueur d'onde. Quant à l'Europe, mon père qui était économiste me disait que deux générations ne suffiraient pas (soit 60 ans!). Nous ne sommes pas très loin !
    Merci pour votre livre, merci pour Bordeaux qui devient si jolie. En espérant que le tramway ira sur Gradignan qui va bientôt en avoir bien besoin !
    Yves
  • Alix
    Le 23 Avril 2009 à 23 h 24 min
    Vivant dans le Connecticut depuis 9 ans mais restee Francaise j'essaie de me reconcilier avec mon pays mais j'ai du mal. La France me parait etre trop enclavee dans une structure historique paralysante. Comment faire pour que les francais puisse-etre europeens comme les americains d'origine x ou y se sentent americains? Parce qu'etre americain c'est adherer a certaines convictions (land of the free, home of the brave). Pour moi etre francaise c'est encore etre genetiquement francaise de tradition . Pourquoi ne pas donner aux europeens une certaine idee d'etre europeens? libre mais respectueux socialement (concept peu americain...)"la liberte du citoyen s'arrete la ou commence celle de l'autre?" je ne sais pas c'est mon opinion et aimerait savoir ce que vous en penser. Merci monsieur Juppe car vous me semblez honnete.
    Alix
  • Fra m
    Le 23 Avril 2009 à 22 h 06 min
    Après avoir lu les réactions très élogieuses sur votre article, on peut dire que toutes sont heureuses que vous mettiez un point final aux rumeurs d'un prochain retour dans le Gouvernement.Homme d'Etat que vous êtes, il n'était pas inouï que vous l'ayez envisagé... Mais la manière dont vous prévoyez de vous investir dans les grands problèmes nationaux et internationaux par la parole est manifestement la meilleure;
    Plusieurs articles que vous avez faits sur la façon dont vous entrevoyez certains
    aspects de la Politique, ont été commentés et approuvés ...Vous trouverez des hommes et des femmes d'expérience qui seront heureux de travailler avec vous pour apporter au Gouvernement un nouvel éclairage qui devrait suppléer leur réflexion....
    Sans épiloguer, on est heureux pour vous de cette décision...Le choix de Lamassoure
    ne nous parait pas innocent...Comment réagir quand on se trouve devant un Fillon
    qui n'aura aucun scrupule à vous refaire un mauvais coup, votre personnalité
    Fra m
  • Patrick
    Le 23 Avril 2009 à 20 h 45 min
    M.Juppé,

    Je comprends et respecte votre décision.
    Mais avec aussi un grand respect, je me permets de vous dire qu'elle n'est pas à la hauteur de la situation.

    La crise que nous connaissons en sans précédent. Elle génère beaucoup de souffrances.

    Je respecte beaucoup Bordeaux et j'aimerais moi-aussi me replier sur mes passions.

    Mais il faut se battre pour sortir du mauvais pas où nous sommes. Et là, nous avons besoin des meilleurs.

    Et nous avons besoin d'hommes tels que vous.

    Lors de votre défaite aux léglisatives, j'avais posté ce mail : vous alliez revenir.

    Revenez vraiment. Mettez-vous au travail.
    Vous avez assez d'intelligence pour gérer et Bordeaux et la France.

    Merci
    Patrick
  • CHANTAL
    Le 23 Avril 2009 à 14 h 07 min
    Merci Monsieur Juppé de mettre un terme à toutes ces rumeurs concernant votre probable entrée au prochain gouvernement .Je fais partie de ces personnes, très nombreuses, qui souhaitent vous garder à Bordeaux ,cette ville que nous aimons tant et que votre équipe et vous-même avez tant développée .Restez donc avec nous le plus longtemps possible .
    CHANTAL
  • malika
    Le 23 Avril 2009 à 13 h 34 min
    bonjour a tous,
    je viens de lire à l’instant l’article ci-dessus. Bravo à monsieur Juppé qui a décidé de s’investir d’abord en tant que Maire. les bordelais ont bien de la chance d’avoir un maire aussi engagé. J’ai cru aussi que M. Juppé allait rejoindre le giuvernement, qui soit dit en passant serait une bonne chose compte tenu notamment de la crise économique. Le gouvernement aurait besoin des talents politiques de ce monsieur. Donc dommage quand même, je salue la posture politique dans ce choix. Alors que d’autres ministres ne cachent pas leur ambition, lui décide d’agir dans l’intéret collectif, en taisant des ambitions, qui peuvent être légitimes. En tout cas, nous espérons effectivement que M. Juppé interviendra en tant qu’homme politique pour prendre part au débat national et encourager le gouvernement à prendre des décisions justes et équitables pour notre douce France
    malika
  • joyeux patrick
    Le 23 Avril 2009 à 11 h 31 min
    nous sommes heureux ma femme et moi que vous ne répondier pas aux sirénes nationale, et vous consacrier uniquement à bordeaux, merci pour tout le travail déja accomplie pour cette ville
    joyeux patrick
  • Mathieu V
    Le 23 Avril 2009 à 10 h 51 min
    Mr Juppé
    Même si je fais partie de ceux qui souhaitent votre retour au 1er plan, je ne peux qu'approuver votre discours. En effet, comme l'a dit votre célèbre directeur de cabinet durant votre période au quai d'Orsay, " changer d'équipe pour changer de politique". On peut donc aisément penser, compte tenu du focntionnement actuel de l'éxécutif, que votre présence au gouvernement ne modifierait en rien ,hélàs, la concentration des pouvoirs à l'Elysée. A quoi bon redevenir ministre si c'est pour être pris en étau entre Claude Guéant, Raymond Soubie et autres Bernard Squarcini et Patrick Ouart?
    Ce serait faire insulte à votre statut d'homme d'état.
    Par contre, votre retour serait vivement souhaitable dans le cadre d'un rassemblement républicain qui pourrait aller des socio-démocrates aux gaullistes modérés en passant par les démocrates chrétiens. Je pense sincèrement qu'entre un parti socialiste, qui malgré certains talents individuels ne fait rêver décidément plus personne, et une droite idéologue, désordonnée et sub-autoritaire, il y a la place pour un mouvement tel que je viens de le décrire. Le plus difficile serait bien entendu de rassembler tout ce "petit monde" derrière votre bannière, ce qui peut être difficile compte tenu de certaines personnes non dénuées de caractère et de charisme qui pourraient rejoindre un tel mouvement. Mais n'est-ce pas là le grand défi de la politique?
    Dans l'espoir de vous lire, veuillez agréer Mr Juppé, l'expression de ma plus haute considération républicaine.

    PS : En finissant votre livre que j'ai lu avec passion en 2 jours, je me dit qu'il existe encore des hommes d'état qui n'écrivent pas comme ils parlent et qui "ne mangent pas" les négations (sic). Ce qui constitue un espoir.
    Mathieu V
  • Blavia
    Le 23 Avril 2009 à 09 h 24 min
    Merci, M. Juppé, continuez dans cette voie, même si,parfois,la "tentation de Matignon" succède dans votre esprit à celle de Venise.
    Nous avons besoin de vous, non seulement pour Bordeaux mais aussi et surtout pour toute l'Aquitaine.
    Blavia
  • J C Soriano
    Le 23 Avril 2009 à 08 h 48 min
    Bravo et Merci, Monsieur Juppé pour votre décision de rester un homme libre au service de votre ville...et de la France.

    Pour un retour à la politique nationale, votre place devrait être ,le cas échéant,la plus haute.

    Donc rendez vous peut être en 2012...

    Un de vos fidéle supporter.
    J C Soriano
  • Dominique
    Le 23 Avril 2009 à 06 h 47 min
    la présence d'un homme d'expérience comme vous au gouvernement aurait été très utile en cette période de crise. Mais je pense, que vous serez en effet plus utile à l'extérieur de ce gouvernement ou votre parole aura plus de sens!
    Dominique
  • Pierre-Paul Fourcade
    Le 23 Avril 2009 à 00 h 23 min
    "En espérant qu'il peut" ou "en espérant qu'il puisse" ? J'ai un doute.

    Sur le fond, ce texte me paraît témoigner d'un peu trop de dépit, je dois dire. Sans doute justifié, hélas.
    Pierre-Paul Fourcade
  • siv
    Le 22 Avril 2009 à 22 h 49 min
    salut, c'est interressant.

    quels sont les grands chantiers européens?
    conquete spatiale,urbanisme,medecine,technologies etc...? en réalité le lambda que je suis n'en sait rien sinon que l'on entend Europe = subventions.

    a la deuxieme question cela passe par la certification et la mise aux normes, mais cela coute tres cher, et des entreprises responsables socialement parlant.
    @+
    siv
  • Jean
    Le 22 Avril 2009 à 19 h 58 min
    Un homme se lève.
    Jean
  • 34130sinonrien
    Le 22 Avril 2009 à 18 h 47 min
    Je suis en train de terminer la lecture de votre livre consacré à la non consommation de cerises en hiver. Son contenu se situe dans le droit fil de ce que je savais déjà de vous, pour vous avoir beaucoup vu , lu mais surtout observé. Les pages consacrées à votre relation paternelle m'ont particlièrement émues. Elles m'ont renvoyé , par moment , à mon propre vécu.
    34130sinonrien

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux