Blog Notes d'Alain Juppé

Realpolitik

Publié le 12/05/2015 par Alain Juppé

Longtemps le parti socialiste nous a fait la morale. En Afrique et partout dans le vaste monde, il fallait tenir les dictatures à longue gaffe. Et de dénoncer avec vigueur toute compromission sur les droits de l’homme qui, bien sûr, ne pouvait être que le fait de « la droite ».

Les temps ont bien changé. Désormais, c’est la diplomatie économique qui prévaut. Un bon contrat vaut bien … sinon une messe, du moins une indulgence plénière. Au Moyen-Orient comme dans les Caraïbes.

Le bilan du castrisme à Cuba est sans doute contrasté. Un bon niveau d’éducation pour la plus grande partie de la population, un système de santé convenable sont à mettre à son actif. Mais d’un autre côté, si j’en crois le témoignage d’amis qui ont vécu à Cuba, la pauvreté voire la misère, et un régime policier liberticide . Certes la France ne pouvait bouder le mouvement d’ouverture que le régime a amorcé depuis quelque temps. Et c’eût été une erreur de laisser le champ libre aux Américains. Mais de là à se précipiter dans les bras d’un Fidel Castro « très informé, très alerte (sic) » … Mais comment résister au battage médiatique d’une visite « historique », le temps d’un reportage ?

On m’objectera que le Général de Gaulle a bien reconnu la Chine communiste en janvier 1964. Exact. Je n’ai pas le souvenir qu’il ait rencontré Mao. Et puis, De Gaulle ne faisait pas la leçon aux tenants de la realpolitik…

Partager cet article

0 commentaires pour « Realpolitik »

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux