Blog Notes d'Alain Juppé

Réformes

Publié le 09/10/2009 par Alain Juppé

Dans ce que j’ai dit sur certaines réformes en cours, il y a le fond et la forme.

Sur la forme, j’ai certainement eu, dans le feu de ma conversation avec les journalistes de Sud-Ouest, une phrase excessive et déplacée. Si j’ai offensé le Président de la République, je le regrette sincèrement. Je le lui ai dit hier au téléphone.

Sur le fond, je persiste et je signe.

S’agissant de la réforme des collectivités territoriales, elle comporte des aspects positifs que j’approuve, par exemple la création des conseillers territoriaux qui permettra de rapprocher régions et départements. En revanche le sort réservé aux agglomérations reste flou, au point qu’une nouvelle version du texte de loi serait en circulation. Il est temps de stabiliser le projet!

Mais c’est la réforme de la taxe professionnelle qui, en l’état, me paraît difficilement acceptable. Pour ne prendre que l’exemple de la communauté urbaine de Bordeaux, elle y perdrait une grande part de ses ressources fiscales propres, et donc de l’autonomie que lui garantit la constitution. Et on ne sait pas comment évoluerait dans le temps la compensation que lui attribuerait  l’Etat. Cette incertitude est préoccupante pour des collectivités qui ont des programmes d’investissement considérables, notamment pour développer leurs réseaux de transports urbains. C’est un enjeu de développement durable majeur.   

Christine Lagarde, notre excellente ministre de l’économie, me dit que je n’ai pas compris le texte proposé par le gouvernement. Je suis heureux d’avoir rendez-vous avec elle lundi prochain pour essayer de comprendre.

Partager cet article

20 commentaires pour « Réformes »
  • bossman
    Le 28 Octobre 2009 à 16 h 31 min
    monsieur juppé.D'abord laisser moi vous exprimer mon soutien.Etant viscéralement attaché à l'ump, je vous écrit car je me demande où elle va.je commence:" erreur de bouton.J'ai l'impression d'ètre pris pour une "buse".Mme lagarde " soutien aux banques et mème pas une baisse des taux sur le crédit renouvelable pour aider ceux qui sont en panique totale avec leurs crédits.Accord ump/PC chinois. Dépenses pharaoniques sur la présidence de l'europe.L'histoire de la douche présidentielle a du mal à passer.ETC, ETC...Dites moi que ça va s'arréter un jour.respectueuses salutations.
    bossman
  • lectrice de Montequieu ....
    Le 19 Octobre 2009 à 12 h 23 min
    Monsieur le Ministre; toujours attentive aux analyses et débats politiques et civiques d'hommes d'expérience et de culture,j'ai une assez grande confiance et admiration pour nombre de vos positions (depuis une bonne quinzaine d'années,bien que je ne me situe pas du même côté de l'échiquier!) Mais dans le contexte socio-politique actuel j'appartiens ,avant tout, à tous les Républicains démocrates qui se disent "jusqu'où n'ira-t-on pas?" ...
    Face à ce chassé-croisé d'incohérences,d'inquiétantes dérives et d'injustices, nous attendons justement une résistance de Républicains capables de revenir aux grands principes de la V° République( même si elle peut être ajustée sur quelques points..)
    Or, vous comptez, pour nous, Monsieur Le Premier Ministre, parmi ces hommes intègres et ces esprits capables de prendre de la hauteur dans la complexité du monde actuel. Puisse cette remarque tracer son chemin!
    Bien respectueusement à vous
    lectrice de Montequieu ....
  • CYNORRHODON
    Le 17 Octobre 2009 à 23 h 07 min
    Concernant la réforme de la taxe professionnelle,je me pose une question: à cette taxe réformée, s'ajoute la taxe carbone qui sera intégralement redistribuée aux ménages;que restera t-il pour les collectivités locales?
    Par ailleurs,les entreprises vont subir elles aussi cette nouvelle taxe, ce qui est un comble! Quand je vois comme le pays est géré et comment on nous prend (pardon on nous laisse)pour des imbéciles, je pense qu'on pourrait trouver une source de revenus profitable pour les collectivités locales:
    Une taxation sur les malhonnêtetés de toute nature(financière,intellectuelle....etc) et une taxation de la ''connerie'' humaine. Sur ce plan,je pense que la France est bien lotie; au moins, sauf erreur toujours possible, cela ramènerait peut-être une bonne partie de ce qui nous manque actuellement pour sortir la France de l'impasse où elle se trouve;
    Vous voulez des exemples?
    Les banques
    La justice
    Le code de la route (permis à points, radars débilement placés, flics débiles)bref, un règlement fait par des bidochons(sur certains points) pour des bidochons! Je précise que j'ai roulé plus de kilomètres que vous n'aurez peut-être jamais de pièces de 1 euro dans votre porte-monnaie.Je songe à créer un parti politique qui reprendra en principal ces trois thèmes pour retirer des voix aux politiques qui vont se présenter aux élections dans les mois à venir.Ca serait plus efficace que de ne pas voter ou voter blanc ou nul.
    Je respecte monsieur SARKOZY et je le soutiens (pour combien de temps encore?)sur certains points bien que j'aie mis en suspend ma cotisation à l'UMP. je pense que beaucoup de gens,y compris des élus et des personnages importants raisonnent comme moi aujourd'hui quand j'écoute les informations;j'ajoute que j'entends assumer pleinement cette position que j'exprime ici. Ce n'est pas parce qu'on n'est pas dans la caste des élus qu'on est des ''nases''! Voilà,j'ai envoyé mon poil à gratter et tant mieux si ça fait de l'effet!
    CYNORRHODON
  • jelude
    Le 15 Octobre 2009 à 08 h 27 min
    Monsieur....Ce qui se passe aujourd'hui du côté de l'exécutif doit, j'en suis sûr, vous inspirer des réflexions sentences que l'on aimerait connaître...A moins que, échaudé aprés votre récent repli calamiteux pour n'avoir pas voulu assumer votre légitime exaspération devant des projets de réformes qui n'en ont que le nom mais seront désastreuses pour les collectivités locales, vous ne préfériez définitivement ménager le despote qui nous gouverne...N'entendez vous pas monter cette colère qui transcende les clivages politiques habituels ? ....Il va falloir des hommes et des femmes d'Etat courageux désormais pour faire face ! De Gauche comme de Droite ! Avec une passion commune pour une République démocratique et laïque !
    jelude
  • N'oublions pas le bon sens
    Le 14 Octobre 2009 à 22 h 24 min
    Monsieur le Maire,

    Couple de jeunes cadres avec de jeunes enfants, nous avons quitté Paris pour revenir vers nos racines bordelaises il y a quelques années. Nous vous avons soutenu aux élections municipales et avons été heureux de votre élection. Mais quelle déception partagée avec nombre de nos amis... ! On ne vous comprend plus… La rénovation de la ville est certes une réussite, le tramway apporte un vrai plus. Mais combien de dépenses inutiles ? Quel manque cruel de rigueur budgétaire pour un inspecteur des finances, ancien ministre du budget. Quel manque de réalisme et de volontarisme dans le développement économique de la ville (secteur privé, bien sûr !) ! Nous ne travaillons ni dans le vin, ni dans l’aérospatiale et nous craignons de devoir de nouveau quitter Bordeaux pour aller chercher des postes à responsabilités trop rares dans notre région…
    Le projet de grand stade (230 Millions d’euros …) nous semble encore un budget qui serait bien inutilement utilisé (sans parler du budget pharaonique alloué à EVENTO??) alors que Bordeaux aurait tant d'autres priorités et notamment chercher à attirer des entreprises de taille importante voire des sièges sociaux pour créer des emplois et enfin faire de Bordeaux une ville dynamique économiquement. Mais la mairie semble loin de la réalité vécue par les salariés du privé (oui à la suppression de la taxe professionnelle pour redonner de l'oxygène aux entreprises, il suffit pour compenser de réduire les dépenses inutiles de la ville, de diminuer le nombre de fonctionnaires ou de remettre en cause leur "augmentation annuelle obligatoire" (formule entendue dans la bouche d’une employée de la mairie… pour information Monsieur le Maire, dans le privé, les augmentations annuelles sont tout sauf "obligatoires" et sont délivrées au "mérite", selon la réalisation d'"objectifs"...mais pardonnez moi d'utiliser des mots qui fachent! public / privé : 2 poids / 2 mesures...). Et nommer un professeur de médecine chargé du développement économique de la ville semble pour le moins étonnant...que sait-il des problématiques des entreprises privées ?? N’y a-t-il pas de chef d’entreprise compétent à Bordeaux pour occuper ce poste ??
    Enfin, la mairie trouverait l'argent pour construire un grand stade mais supprime le budget pour faire désinfecter régulièrement nos bacs à ordure... cherchez l'erreur...
    NON AU GRAND STADE : un budget inutile et des impôts supplémentaires pour la 2ème ville la plus chère de France !
    OUI à une vraie politique économique ambitieuse pour attirer des entreprises privées susceptibles de créer de l’emploi utile et viable à Bordeaux, que ce soit pour des employés ou des cadres de haut niveau.
    Nous serions heureux de voir les choses changer avant les prochaines municipales !
    N'oublions pas le bon sens
  • victor12
    Le 12 Octobre 2009 à 17 h 49 min
    Monsieur,
    Je n'ai pas été surpris de vos propos acerbes a l'encontre du PRESIDENT de la
    REPUBLIQUE ; Ni d'ailleurs de vos...regrets.( J'aimerai savoir si vous avez reçu un appel du PRESIDENT vous demandant de vous excuser )
    En ce qui concerne la réforme de la taxe professionnelle vous semblez être en total désaccord avec le PRESIDENT !
    La raison : diminution des rentrées fiscales ! Mais , Monsieur Juppé , vous faîtes partie de ceux qui estiment notre endettement trop élevé (a juste raison).
    Alors pourquoi les collectivités ne commenceraient pas par faire elles-mêmes des économies ? Qu'attendez-vous pour
    "sabrer" le superflu ! Par exemple : quelques ronds-points en moins ,un
    recrutement maitrisé , etc .
    Vous le savez , le désendettement de l'état ne se fera que lorsque chaque
    commune , ville , département et région
    maitrisera ses dépenses ; ce qui n'est pas le cas aujourd'hui , Hélas !
    victor12
  • menou69
    Le 12 Octobre 2009 à 11 h 27 min
    J'espère que vous lisez les commentaires à vos interventions, car ce que je veux vous dire beaucoup de Français l'ont exprimé. Je suis terriblement déçue de votre rectification sur la forme, je vous pensais courageux et capable d'être critique envers la politique sarkosienne quand cela était nécessaire et bien non ! Vous êtes comme les autres, vous vous aplatissez dès la plus petite remontrance du grand chef de l'UMP. On vous dit droit dans vos bottes et bien c'est une légende, étant Maire d'une grande ville qui critiquait la politique d'appauvrissement des communes voulu par Mr Sarkozy vous parliez au nom de tous les maires de France les sans grades qui se battent tous les jours pour tenir à flot leurs finances et qui n'ont aucun poids vis à vis du gouvernement, vous les trahissez en faisant votre rectification, alors que vous auriez pu enfin prendre une place importante politiquement dans le pays par cette déclaration.
    menou69
  • J.
    Le 12 Octobre 2009 à 09 h 28 min
    Monsieur,
    Je vous prie de bien vouloir m'excuser pour mon propos outrancier et vous assure n'avoir voulu en rien porter atteinte à votre personne. Mais ça m'a fait drôle, j'avoue, de ne pouvoir entrer à la Mairie un premier soir de biennale quand y a lieu une manifestation où art et cité entendent être intiment mêlés.
    Respectueusement.
    J.
  • ALVAL
    Le 12 Octobre 2009 à 09 h 01 min
    EST CE QU IL FAUT CROIRE A MONSIEUR SARKOZY A TEL POINT QU ON NE PEUT PLUS C ROIRE A LA FONCTION DE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE

    VALERIE BRU
    ALVAL
  • Le Père Duchesne
    Le 12 Octobre 2009 à 00 h 21 min
    "Foutre"!en ce neuf vendémiaire,oyez Girondins la sainte colère du Duc de Bordeaux,châtrée par le pouvoir absolu du ci-devant Vicomte de Nagy-Bocsa qui ne tolère pas la contradiction,et se pré-occupe plus d'assoir sa monarchie en lançant le Prince Jean à l'assaut des tours de la Défense...Foutre!le pauvre Pécuchet ( de chez Rocard et Pécuchet de la Commission adhoc) vient d'échapper à une lettre de cachet(après une cavale au Canada,cela commence à faire..)et gaffe au croc de boucher...
    Le Père Duchesne
  • Florence
    Le 11 Octobre 2009 à 10 h 09 min
    Monsieur,
    Je viens ici réagir à vos propos concernant monsieur Frédéric Mitterrand. Comment un homme droit (je le crois) comme vous peut-il défendre un homme comme Frédéric Mitterrand.
    Je sais lire, et les lignes écrites par ce monsieur sont sans équivoque.
    Pourquoi vous mettez-vous de son côté?
    Je suis électrice de droite depuis mes 18 ans, je militais à Neuilly avec Nicolas Sarkozy et Brice Hortefeux, nous avions alors, les mêmes idées et le même dégoût face à ce genre d'actes. Qu'en est-il aujourd'hui? Une compassion bien écoeurante de toute une classe politique.
    Je suis désolée d'entendre ceux que je soutenais défendre l'indéfendable.
    Je rappelle que ces faits sont vieux et que tous les médias et politques connaissaient les travers sexuels de ce monsieur.
    Je suis dégoûtée par tant de bassesse, surtout venant d'hommes et de femmes de mon bord politique.
    Voterais-je encore, je ne sais pas.... pour l'instant je réponds par la négative.
    Florence
  • Veritas
    Le 10 Octobre 2009 à 23 h 33 min
    Je vois que ce blog ne permets ni le débat ni la libre expression .
    Donc Monsieur Juppé, je vous laisse à vos éminentes reflexions.
    Veritas
  • Veritas
    Le 10 Octobre 2009 à 23 h 30 min
    LA MORALISATION DU CAPITALISME , ELLE EST OU
    ????????????????????????????????????? :
    "Christine Lagarde, qui a engagé une réforme du crédit à la consommation, se dit hostile, dans un entretien au "Journal du Dimanche", à la suppression du crédit revolving, ou renouvelable, pourtant souvent mis en cause pour son rôle dans le surendettement des ménages."
    Veritas
  • François-Xavier D
    Le 10 Octobre 2009 à 23 h 16 min
    Bonjour monsieur Juppé.
    Je me permets de vous écrire au sujet du grand emprunt national. Ne connaissant pas encore vos propositions, et connaissant votre sensibilité aux questions environnementales, j'aimerais attirer votre attention sur l'agriculture.
    Nous savons que les techniques doivent évoluer, tout en restant compétitifs.Puisque le grand emprunt doit préparer l'avenir, n'oublions pas la recherche à ce sujet. Les problèmes conjoncturels actuels ne doivent pas nous faire perdre une vision à long terme. Je ne vous fais pas cette demande au nom d'un syndicat, mais simplement en tant que jeune exploitant qui souhaite exercer son métier dans un réel respect de l'environnement.
    Respectueusement
    François-Xavier D
  • ANEL Bruno
    Le 10 Octobre 2009 à 19 h 01 min
    Ce que vous avez dit au sujet de la taxe professionnelle n'était pas offensant pour NS. Lui même n'est pas avare de formules expéditives : puisqu'il les distribue, il doit accepter d'en entendre.
    Je ne comprends toujours pas votre position sur l'impôt carbone . Il y a d'autres moyens de limiter la consommation d'énergie, par l'exemple l'attribution d'un quota de m3 de produits attribué à chaque citoyen et contrôlé au moyen d'une carte à puce "énergie". Cet impôt va pénaliser les pauvres , les ruraux et les familles. Dire que la taxe sera restituée intégralement au contribuable, c'est pour le coup "se foutre du monde" ! comment mon percepteur saura-t-il le montant de la taxe que j'aurais acquitté pour le déduire de mon impôt sur le revenu ? J'aimerais une réponse de votre part .
    ANEL Bruno
  • Veritas
    Le 10 Octobre 2009 à 18 h 43 min
    Ministre de l'économie qui a une formation de juriste... mais pas en économie !
    Veritas
  • Fleche
    Le 09 Octobre 2009 à 20 h 13 min
    Il n'y a pas que le développement durable qui est en jeu dans cette suppression de taxe professionnelle.
    Il y a beaucoup d'autres travaux engagés par les communes ou groupements de communes qui sont plus ou moins remis en cause.
    Par ailleurs les Plans Pluriannuels d'Investissement sont bien malmenés car il n'y a pas de visibilité sur la compensation par l'Etat de cette taxe.
    A trop précipiter certaines réformes, on risque de se perdre.
    Fleche
  • mick
    Le 09 Octobre 2009 à 19 h 35 min
    Sur le fond vous avez mille fois raison .
    Sur la forme il n'y avait pas véritablement matière à critique . De très nombreuses personnes qui vous respectent ont compris que vous aviez pris une " avoinée" vous contraignant à des excuses qui n'avaient pas lieu d'être. L'image du président n'en sort pas grandie .
    mick
  • GUYOMARC'H
    Le 09 Octobre 2009 à 17 h 47 min
    MonsieurJUPPE si la réforme est (on peut le craindre)vidée d'une grande partie de son contenu,c'est sans doute parce les "barons" de gauche comme de droite font "front commun" pour la préservation de leurs pouvoirs et c'est vraiment dômmage!
    il faut obtenir du Chef de l'Etat de revenir sur ces concessions qu'il leur fait.
    Nous sommes nombreux à compter sur vous pour défendre cela.
    GUYOMARC'H
  • beatrice
    Le 09 Octobre 2009 à 17 h 35 min
    Mr Juppé
    Merci d'avoir rectifie le tir vis a vis du president
    Cordialement
    Beatrice le coz
    adherente ump a jour de cotisation depuis 2004
    beatrice

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux