Blog Notes d'Alain Juppé

Revue de presse

Publié le 10/02/2013 par Alain Juppé

En écoutant, en lisant la presse ce matin, je me dis:
– Tunisie: au nom du principe de non-ingérence dans les affaires d’autrui, devons-nous nous taire sur les affrontements qui sont en train de déstabiliser ce pays ami? Je pense que, vis-à-vis de la Tunisie comme dans tous les pays qui traversent de difficiles périodes de transition post-dictatures, notre devoir qui rejoint notre intérêt est d’afficher clairement la couleur: nous sommes du côté de la démocratie, des droits de l’homme, y compris de l’égalité hommes-femmes, des libertés au premier rang desquelles la liberté de la presse, et du respect de l’alternance démocratique fondée sur le suffrage universel. Il ne s’agit pas d’imposer ces valeurs à quiconque, mais personne ne peut nous empêcher de dire que ce sont les nôtres et que nous leur donnons une portée universelle, comme il est écrit dans la Charte des Nations Unies. Nous sommes donc solidaires de tous ceux qui y adhèrent.

– Syrie : on apprend qu’il y a eu débat, dans l’administration américaine, sur la question de savoir s’il faut livrer des armes à l’opposition syrienne pour lui permettre de se battre à égalité avec le régime criminel de Damas. J’ai évoqué cette question dans ce blog il y a quelques semaines. On connaît l’objection: n’allons-nous pas armer des terroristes qui se retourneront contre nous? Le fait est que, plus la répression dure, plus l’opposition se radicalise. Nous en sommes en partie responsables. Le moment n’est-il pas venu de chercher les garanties nécessaires et d’aider les opposants prêts à les accepter?

– Europe : quel qu’habillage qu’on donne au compromis budgétaire conclu à Bruxelles en fin de semaine dernière, c’est une victoire pour le PM britannique qui a atteint son objectif de réduction des dépenses de l’Union. C’est un recul pour la France qui n’a pas obtenu ce qu’elle affichait comme « non négociable » en matière agricole, et qui doit se résigner à un plan croupion pour la croissance. Nous voici isolé par rapport à l’Allemagne avec laquelle nous n’avons pas su préparer une position commune, et à la Banque Centrale qui nous renvoie dans nos buts quand nous parlons du niveau de l’euro.

Partager cet article

0 commentaires pour « Revue de presse »

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux