Blog Notes d'Alain Juppé

Rice bis

Publié le 09/02/2005 par Alain Juppé

En lisant vos réactions, je sens que le vieux fond de méfiance française envers la super-puissance américaine résiste à l’opération « séduction » de la diplomatie américaine.
Je ne suis pas naïf. Je fais bien la différence entre les déclarations d’intention et les réalités. Je sais que les divergences d’appréciation ou d’intérêts entre les Etats-Unis et nous n’ont pas disparu. J’ai noté que C.Rice, quand elle parle de l’Europe, cite autant l’OTAN ou même l’OSCE que l’Union Européenne. J’ai moi-même souligné qu’elle avait évité d’évoquer les sujets qui peuvent fâcher comme l’Iran. Je comprends que le triomphalisme américain sur les élections irakiennes peut sembler arrogant, ou imprudent. Soit.
Mais une main est tendue. Les enjeux sont énormes. Nous devons , dans l’intérêt de la paix du monde et dans notre propre intérêt, aider de toutes nos forces à la solution du conflit israelo-palestinien et y impliquer l’Europe.
Alors, pourquoi ne pas saisir cette main, sans renoncer à nos convictions, sans relâcher notre vigilance, mais avec la volonté sincère de travailler ensemble? Bouder serait petit… et vain.
09/02/05

Partager cet article

10 commentaires pour « Rice bis »
  • Sylvain de Mullenheim
    Le 11 Février 2005 à 15 h 47 min
    Serrer cette main tendue et interrompre la bouderie, c'est bien joli, mais sur qui allons nous taper après ? Critiquer les autres, à commencer par les anglo-saxons, fait aussi partie de nos petits plaisirs quotidiens. La prochaine fois que vous irez faire vos courses au supermarché du coin, vous vous imaginez, en attendant à la caisse, ne plus pouvoir vous moquer des Américains avec la caissière ? Après avoir goûté des relations internationales, on ne va quand même pas se remettre à casser de l'animateur de télévision !
    Sylvain de Mullenheim
  • jean-michel vignes
    Le 11 Février 2005 à 10 h 09 min
    Bonjour Monsieur Juppé,
    Jean-Michel,de fargues saint hilaire.
    La visite de Condy Rice me laisse perplexe..sur l'acceuil et l'opinion que semblent vouloir nous formater nos medias.Vous dites qu'il serait petit et vain de vouloir bouder une main tendue..et je partage votre avis.Comment se fait il que nous ,Français,qui avons toujours raison contre tout le monde,pensons que sans un mea culpa enveloppé dans une génuflexion implorant notre pardon,il ne serait pas dans notre culture de preter l'oreille à une bonne volonté de réconciliation..et de systematiquement considérer que tout ce qui proviens de l'administration US actuelle,est suspect,meme la sincérité ou le bon sens.
    Quant au projet de reforme du baccalaureat,et donc l'avenir de nos enfants,leur perception de l'effort en continu plutot qu'un bachottage alléatoire..j'avoue que là non plus je ne nous comprends pas.( pour votre clara c'est dans trois ans non?)
    Français,continuons à rester immobiles,écoeurons les bonnes volontés,faisons jeter l'éponge aux hommes politiques de valeur de tous bords(au quebec par exemple,l'air y est pur),rejetons en bloc les reformes obligatoires parce que nécessaires et prevoyantes,continuons notre gestion au jour le jour,travaillons de moins en moins,et là,c'est sur et certain,nous aurons raison et le monde entier nous enviera pour avoir mis un pays,une culture,des traditions,une identité par terre.
    A part ça tout va bien,il a fait un temps superbe sur bordeaux hier,les oiseaux chantent,les femmes sont belles,le tram fonctionne tres bien,sud ouest n'est pas en grève,et surtout Condy est repartie..
    Bien cordialement, Jean-Michel Vignes.
    jean-michel vignes
  • Bernard Bidon
    Le 10 Février 2005 à 16 h 10 min
    Il semble que l'Amérique soit le modèle universel du jour et ce, depuis longtemps. Quand la France ,en 1789, connaissait la monarchie au pouvoir absolu de droit divin et faisait sa révolution, le premier président était élu aux Etats-Unis.
    Certes, les States ont aussi leur arrogance et leur suffisance mais c'est un pays de vraie liberté c'est-à-dire un pays où l'on peut trés facilement et trés naturellement trouver un vrai travail, une femme agréable et sexy, un logement et une voiture climatisées où les personnes âgées ne tombent pas comme des mouches à l'approche d'une canicule, des espaces non fumeurs respectés, des supermarchés qui ne vendent pas d'alcool, une bonne nourriture savoureuse qui rappelle celle que l'on consommait en France juste aprés guerre et plus aprés, une police performante, des médias libres et séparés de l'Etat, une femme noire, ayant bénéficié des programmes de discrimination positive d'éducation actifs depuis 1963, et chef de la diplomatie,un bon air de vie et de liberté : pas grand chose à voir avec le trou à rat français où la première cause de mortalité des hommes âgés de 36 à 44 ans est, devant l'accident et la maladie, le suicide et où les jeunes manifestent une forme de violence insurrectionnelle!
    Devinons pourquoi!
    Bernard Bidon
  • virginie gandrand
    Le 10 Février 2005 à 15 h 36 min
    je viens de voir passer allées de tourny les lycéens qui manifestent contre un projet de réforme dont on ne connait les grandes lignes que par l'intermédiaire de la presse. j'ai cherché sur le web si on pouvait trouver ce projet ; malheureusement aucun résultat probant.
    je m'interroge sur les motivations des lycéens. en quoi l'instauration d'un contrôle continu l'année du bac peut il être préjudiciable : à mon sens ils seront sans aucun doute obligés à travailler plus régulièrement ! en quoi la restauration d'une certaine autorité est elle négative : c'est ce qu'il manque aujourd'hui à l'école ; je ne prône pas un retour aux châtiments corporels, mais je ne suis pas si vieille que ça (34 ans) et en mon temps (je parle comme une ancienne !) le bonnet d'âne existait, les punitions, les lignes d'écriture aussi et surtout on avait le respect de l'enseignant.

    peut être y a t il dans cette réforme d'autres aspects que je ne connais pas : alors que le gouvernement et le ministre fillon diffuse le texte au grand public !

    je crois que ces lycéens et même collégiens (car du haut de la fenêtre de mon bureau) il me semble que certains étaient bien jeunes, feraient mieux de manifester contre la violence dans les collèges et lycées : que penser du fait qu'une surveillante ces derniers jours se soit faite "tabasser" en pleine récréation par une centaine d'élèves alors qu'elle tentait de s'interposer pendant une bagarre. oui ! là je les soutiendrai quand ils manifesteront contre ce genre d'attitude ; quand ils se rebelleront contre la mauvaise graine ! c'est si facile de manifester à bordeaux centre le premier jour de la braderie : certains ont fondu rue sainte catherine... je n'ose imaginer parmi eux des casseurs !!

    voilà c'était ma petite note d'humeur du jour et c'est à vous que j'ai eu envie de l'adresser !! car j'aimerais avoir votre avis sur ce sujet
    merci
    virginie
    virginie gandrand
  • Olivier Lacroix
    Le 10 Février 2005 à 15 h 00 min
    Pour ma part, le saint thomas qui sommeille en moi m'incite à attendre un peu pour voir comment évolue la situation.

    En effet, si nous coupions cet événement du contexte actuel, nous pourrions voir une "main tendue", malheureusement, on ne peut pas faire comme si les américains n'avaient pas émis des menaces contre l'Iran et que dans ce qui semble être un plan de guerre contre le reste du monde pour l'acquisition du pétrole au Moyen Orient(entre autre), les américains vont avoir besoin de partenaires "financiers" pour payer leurs campagnes militaires.

    Est-ce vraiment dans notre intérêt ?

    Un deuxième point important qui me gêne dans ce contexte, est la nouvelle doctrine de l’administration Bush, à savoir l’exportation de la démocratie, l’histoire nous a montré comment finissaient les exportations de valeurs ou d’idées.

    Est-ce vraiment ce que nous souhaitons ? Souhaitons nous être associé à cette doctrine ?

    Enfin, madame Rice semble être porteuse d’une méthode pour renforcer le poids des USA dans le monde, qui consisterait à faire en sorte que l’Europe implose afin de mieux faire imploser l’ONU(cela n’engage que moi et ma compréhension au 50ieme degré du discours qu’elle a fait récemment à Science Po).

    Pour toutes ces raisons, pour le moment, je continue à penser que les pions ont changé mais que les joueurs restent les mêmes.
    Olivier Lacroix
  • Gregoire Gatbois
    Le 10 Février 2005 à 10 h 58 min
    Bonjour,
    Encore frappé par votre bon sens, et le sens de la priorisation des enjeux et des objectifs qui en découlent (et que je partage). Pourquoi en France nous rejettons nos cousins d'Amérique ? Je ne comprends pas que nos comportements soient des copier-coller de ceux de nos cousins et que nos "pensées" rejettent et expriment de la condescendance à leur égard... C'est peut-être car la seule chose dont nous pouvons être fiers est notre insolence et notre impertinance à l'égard des USA... Il y a là beaucoup de puérilité et je rechercherais volontier par ma part la double posture : et impertinant et respectueux...(comme à l'école : et bon élève et remuant. comme dans l'entreprise : et créatif et concret !).
    C'est quand je sais que quelqu'un m'aime que j'écoute ses conseils. Pour quelles raison écouterais-je quelqu'un qui ne me veut pas du bien (car n'ayant pas de sentiments positifs à mon égard)?
    Je ressens une grande injustice dans l'état de l'opinion publique française à l'égard des USA, et je n'arrive toujour spas à me l'expliquer sinon par le manque d'analyse, la paresse de la pensée, le conplexe d'infériorité, bref une certaine puerilité !
    Gregoire Gatbois
  • François B.
    Le 10 Février 2005 à 10 h 51 min
    Bien sûr il y a l'arrogance américaine, la fierté impudente.... Mais je suis d'accord sur le fait qu'il y ait une main tendue en particulier pour le processus de paix israelo-arabe. Une bonne volonté américaine suite à l'Irak peut laisser espérer du mieux dans la situation actuelle des palestiniens. Il ne faut pas être dupe mais il ne faut pas non plus rejeter des oportunités d'évolution sur la simple base de vieux ressorts psychologiques.
    François B.
  • Richard LEGEAYE
    Le 10 Février 2005 à 09 h 26 min
    Je préfère nettement lire cet article au précédent ! Il est certain que nous devons nous impliquer dans la résolution du conflit israélo palestinien avec toutes nos forces.
    Mais ce n'est pas parcequ'une main est endue par les USA que ns devons la saisir ! L'Europe n'a t'elle pas les moyens de déployer ses propres idéologies, coryances, "bonnes pratiques" en termes de liberté, de commerce et de démocratie ? Devons nous laisser les USA répendre à la surface du globe une seule et unique façon de faire ? façon de penser ?
    Jettons nous dans les batailles diplomatiques avec conviction ... Appliquons cette constitution européenne qui devrait nous donner, à nous, français et européens, les moyens de "rivaliser" avec cette idéologie américaine.
    Nous ne devons pas tout rejetter, tout refuser en masse ... Mais cet élan de sympathie représenté par C. Rice, au nom de Bush ... me donne de l'urticaire ...
    Confondre l'UE, l'OTAN, l'OSCE ... en les assimilant ... c'est nier nos diversités culturelles ou intellectuelles et organisationnelles ...
    Franchement j'ai du mal à être plein d'entrain en écoutant cette femme. Seule la méfiance m'anime.
    Sans nous sur protéger, je pense que nous devrions plus encore affirmer nos choix et nos positions. Quand elles sont similaires aux USA : tant mieux pour tout le monde. Quand elles sont divergeantes : assumons et défendons nos choix. Si c'est au nom de l'Europe c'est encore mieux.
    Je pense que c'est la diversité d'actions, d'idées, de pensées qui peut nous faire progresser (france, europe, monde ...).
    Je vais rester méfiant et sceptique quant aux bonnes intention de Mme Rice.....
    Richard LEGEAYE
  • Bertrand DENIAUD
    Le 10 Février 2005 à 09 h 20 min
    A entendre madame rice, le doute qui trottait dans ma tête passe au galop ! Tandis que la veille à Paris, elle affichait une volonté de calmer les choses, de ne penser qu'à la paix que je crois sincèrement possible en palestine, hier à Bruxelles, elle a repris son costume de faucon va-t-en-guerre en parlant de l'Iran. Alors laquelle croire? Une chose me parait certaine : la France a bel et bien retrouvé sa place et sa réaction est crainte, ce qui ne semble pas être le cas pour celle de l'Europe. Madame Rice a apparemment décidé de renouer de bonnes relations avec la France mais l'Europe ne semble pas l'inquiéter au vu de ses déclarations d'hier.
    d'où la nécessité de l'adoption de la Constitution!
    Bertrand DENIAUD
  • Alexis HARMEL
    Le 09 Février 2005 à 21 h 39 min
    Napoléon a dit "en Amour comme en guerre, pour gagner il faut se voir de près"
    Alors en ce qui me concerne, si l'on veut un jour faire cesser cette petite guerre entre France et USA, il faudra bien penser à se voir de plus près. C'est ce que Condi propose, et efféctivement, refuser de se voir de près serait une grave erreur

    Alexis HARMEL
    Alexis HARMEL

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux