Blog Notes d'Alain Juppé

Vers la fin du millefeuille ?

Publié le 04/06/2014 par Alain Juppé

Comme chacun sait, le diable est dans les détails. Et l’on ne connaît pas les détails de la nouvelle étape de la réforme territoriale dont le Président de la République et le Premier Ministre ont annoncé les grandes lignes. Il faut donc attendre la publication des projets de loi pour y voir clair.

D’ores et déjà , cependant , on peut faire un constat : tous ceux qui , comme moi , pensent depuis longtemps que notre organisation territoriale doit être simplifiée et qu’il faut passer d’un millefeuille à 4 couches ( communes, inter-communalités, départements, régions ) à 2 niveaux d’administration (bloc intercommunal/régions) approuvent la direction prise.

La réforme du bloc communal est en route : la communauté urbaine de Bordeaux , par exemple , et ses 28 communes se préparent à la mise en place, au 1er janvier prochain, de « Bordeaux-Métropole » qui devra réussir , dans un contexte de très forte réduction des dotations de l’Etat, à mutualiser ses moyens pour rendre de meilleurs services à ses habitants , sans effacer l’échelon de proximité que constitue la commune. C’est un vrai défi mais nous le relèverons.

Au dessus, tout reste à faire. Je milite depuis longtemps pour la suppression du département et la répartition de ses compétences entre la région (routes, collèges, développement économique…) et le bloc communal (aide sociale pour l’essentiel …). Il semble que ce soit l’option retenue par le pouvoir actuel. Je dis « il semble », car de nombreux points d’interrogation subsistent. Confronté à la difficulté, voire à l’échec programmé de toute réforme constitutionnelle, le gouvernement laisserait subsister une « coquille » départementale, tout en fusionnant les mandats de conseiller départemental et de conseiller régional. Retour, sans le dire ,  à la case départ du « conseiller territorial » institué sous Sarkozy-Fillon ?

Quant aux compétences et aux moyens attribués aux régions nouvelles, il faudra aussi clarifier les intentions gouvernementales. Les dernières déclarations du président de l’Association des Régions de France ne peuvent manquer d’inquiéter: selon lui, la réforme non seulement ne générera pas d’économies mais exigera une augmentation significative des budgets régionaux, à trouver en partie dans une nouvelle ponction sur le bloc communal. Cela promet!

Reste enfin la question du nouveau découpage régional. Le chiffre de 7 à 8 régions avait été évoqué. C’était une très mauvaise idée : dans d’aussi vastes territoires, on aurait dangereusement éloigné le niveau de la décision des réalités du terrain . Idée d’autant plus pernicieuse que l’échelon départemental est promis à disparition. Sans parler du risque, à ne pas sous-estimer, pour l’unité nationale fragilisée par de tels pouvoirs provinciaux. Le nombre de régions finalement envisagé est plus raisonnable.

Et maintenant, la boite de Pandore du re-découpage est ouverte. J’espère que les rivalités locales le céderont à l’intérêt général. Le Premier Ministre déclare que la réforme va « évoluer ». In fine, le choix devrait appartenir aux habitants eux-mêmes.

Partager cet article

1 commentaires pour « Vers la fin du millefeuille ? »
  • dba
    Le 07 Avril 2015 à 08 h 51 min
    tout à fait d'accord avec cette analyse
    dba

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux